Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (35)
Questions / Réponses (6 / 47)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Motorowl, Inglorious, Voodoo Circle, Sunstorm
- Membre : Rainbow, Black Sabbath, David Coverdale, Black Country Communion, Joe Lynn Turner , Yngwie Malmsteen , Whitesnake, Glenn Hughes , Gillan, Blackmore's Night, Ian Gillan Band, Brazen Abbot, Kansas
- Style + Membre : Msg, Coverdale - Page
 

 The Highway Star (8753)
 The Deep Purple Appreciation Society (1987)
 Site Français (3054)
 Site Officiel (1628)

DEEP PURPLE - In Rock (1970)
Par DARK BEAGLE le 25 Juillet 2017          Consultée 259 fois

Mark II

Il y a des albums qui marquent. Leur époque, ceux qui ont pu les écouter à leur sortie, à travers le temps, encore et encore. "In Rock" est indéniablement de ceux-là. Dans le contexte de l’époque, c’était alors du jamais entendu. Les Anglais étaient tout simplement tonitruants. Quand on voit que Ritchie Blackmore qualifie ce disque de bruit, cela permet de regarder cet opus avec des yeux plus affutés, à la recherche du détail. In Rock, en 1970, c’était l’équivalent de "Kill’Em All" en 1983, ou de "Scum" en 1987 : un truc jamais entendu qui défrise les poils de cul. Enfin, dit comme ça, ça perd de son charme, évidemment.

Ici, un DEEP PURPLE remanié (welcome Ian Gillan et Roger Glover), va donner tout ce qu’il a, histoire de sonner de la façon la plus brute possible, la plus live qui soit. Et pour le coup, c’est réussi. Pour faire court, "In Rock" arrache. Dès les premières notes de Speed King qui font monter la tension avant un riff tranchant, presque brutal (projetez-vous en 1970 et oubliez STRAPPING YOUNG LAD). Et là, il y a le chant, où plutôt les cris de Gillan qui font la différence. Le gaillard s’époumone tout le long des sept titres qui composent ce disque.

Pas de temps morts sur cet album, "Child In Time" n’est qu’une impression d’accalmie. Le duel que se livrent Blackmore et Lord, arbitré par Gillan, restera dans toutes les mémoires de Metalleux. Et que dire du côté fédérateur du riff de "Hard Lovin’ Man", qui aura inspiré bon nombre de musiciens par la suite, ce « tagada » insistant, rêche et sans compromission. Bien entendu, cela marquera moins que le légendaire riff de "Smoke On The Water" seulement deux ans plus tard, mais il y a déjà beaucoup d’idées.

Bien entendu, ce n’est pas parfait ! Ceux qui préfèrent le PURPLE plus mélodique et léché risquent de ne pas adhérer totalement à "In Rock", qui est une espèce de tronçonneuse lâchée au milieu de jeunes chiots (enfin, une tronçonneuse des années 70 avec des chiots des années 70, hein, relativisez, relativisez !). Les mélodies ne sont ici pas très abouties, mais tout est compensé par le mordant des compositions, qui s’inscrivent dans la mémoire au fer rouge.

"In Rock" est un classique du genre, l’un des premiers et un des plus marquants. Mais bon, grosso modo, c’est du bruit, hein Ritchie ?

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


HEART
Dog & Butterfly (1978)
De bons présages




THE FIRM
The Firm (1985)
Bad zeppelin


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
   DARK BEAGLE
   DAVID

 
   (3 chroniques)



- Ian Gillian (chant)
- Ritchie Blackmore (guitare)
- Jon Lord (clavier)
- Roger Glover (basse)
- Ian Paice (batterie)


1. Speed King
2. Bloodsucker
3. Child In Time
4. Flight Of The Rat
5. Into The Fire
6. Living Wreck
7. Hard Lovin' Man



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod