Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (18)
Questions / Réponses (2 / 6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Motorowl, Inglorious, Voodoo Circle, Sunstorm
- Membre : Rainbow, Black Sabbath, David Coverdale, Black Country Communion, Joe Lynn Turner , Yngwie Malmsteen , Whitesnake, Glenn Hughes , Gillan, Blackmore's Night, Ian Gillan Band, Brazen Abbot, Kansas
- Style + Membre : Msg, Coverdale - Page
 

 The Highway Star (8996)
 The Deep Purple Appreciation Society (2132)
 Site Français (3187)
 Site Officiel (1767)

DEEP PURPLE - Burn (1974)
Par DARK BEAGLE le 13 Août 2017          Consultée 272 fois

Mark III

- Bon, Ian a été viré. Est-ce que cela pose problème à quelqu’un ?
- Non.
- Non.
- Euh… Non ?
- C’est quoi cette hésitation, Roger ? Oh mais attend mon salaud… Tu es son pote, toi… Tu es arrivé en même temps que lui… Bon, Roger a aussi été viré. Est-ce que ça pose problème à quelqu’un ?
- Non.
- Non.
- Hé !

Le pire, c’est qu’il y a un peu de ça avec Ritchie Blackmore. Le mec, c’est comme le chef d’entreprise dans sa caricature, à virer quasiment tout le monde pour un oui ou pour un non. Et encore une fois, ce sont le chanteur et le bassiste qui en font les frais. Pour remplacer le tandem Gillan/Glover, Blackmore va recruter David Coverdale et Glenn Hughes. Ce dernier tiendra la basse, mais secondera également Coverdale au chant quasiment tout du long, ses aigus donnant un joli contrepoids aux graves du futur Serpent Blanc…

Quoi qu’il en soit, "Burn" est un vrai renouveau pour DEEP PURPLE, le sang neuf lui donne une vigueur nouvelle, une fluidité et un groove qu’il avait grandement perdu sur "Who Do We Think We Are". Rien que le titre éponyme, ouverture lumineuse et speedée comme au bon vieux temps, est un plaisir pour les oreilles. Hughes apporte des couleurs musicales inédites, chaudes et dansantes, qui transpirent tout du long, avec une approche plus soul ("You Fool No One") tandis que Coverdale va énormément sexualiser l’ensemble (pas que musicalement ; Jon Lord enjoignait les fans à ne pas venir aux concerts avec leurs grands-mères s’ils ne voulaient pas que David leur passe dessus…).

Et bien sûr, il y a "Mistreated", un Blues languissant et sensuel qui est à DEEP PURPLE ce que "Since I’veBeen Loving You" est à LED ZEPPELIN, la chanson qui parle d’amour à côté de laquelle on ne peut pas passer à côté, ni même ignorer. Puissante, touchante, cette chanson est un des sommets de la carrière du PURPLE, au même titre que cet album d’ailleurs, qui figure parmi les meilleurs qu’ils aient fait. Bref, si vous ne devez posséder qu’un seul disque de ce groupe, celui-ci fait un excellent candidat.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


INGLORIOUS
Inglorious (2016)
Revival '70 à peau de serpent blanc




RIVAL SONS
Hollow Bones (2016)
Loup, loup, y es-tu ?


Marquez et partagez




 
   POULARD

 
   DARK BEAGLE
   STEF

 
   (3 chroniques)



- David Coverdale (chant)
- Ritchie Blackmore (guitare)
- Jon Lord (orgue)
- Glenn Hughes (basse, chant)
- Ian Paice (batterie)


1. Burn
2. Might Just Take Your Life
3. Lay Down, Stay Down
4. Sail Away
5. You Fool No One
6. What's Goin' On Here
7. Mistreated
8. "a" 200



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod