Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (2 / 4)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Onslaught, Lazarus A.d, Holy Moses, Essence
- Membre : Barren Earth, Waltari
- Style + Membre : Sodom
 

 Myspace (329)
 Site Officiel (320)
 Chaîne Youtube (396)

KREATOR - Cause For Conflict (1995)
Par CANARD WC le 5 Juillet 2007          Consultée 8586 fois

Certains albums sentent le dépit.
Et « Cause for Conflict » est de ceux-là.
Évidemment certains sentiments négatifs (comme la colère ou la haine) font souvent bon ménage en Metal... si derrière l’inspiration suit ! Dans le cas contraire, il y a comme un malaise qui s’échappe de l’œuvre (auquel vient s’ajouter dans 99% des cas un sentiment de vacuité intolérable).

Si vous avez manqué le début, petit rappel des précédents épisodes (interprétation « Canardienne » incluse) :

Après avoir pratiqué de 1983 à 1990 un thrash teuton exemplaire, KREATOR, dont le potentiel l'avait hissé au rang des meilleurs du genre, décide de changer gentiment de bord. C’est le temps du renouveau doublé d’une certaine remise en question, d’ailleurs l’album de la (r)évolution s’appelle « Renewal » ça tombe bien.

Surprenant et audacieux, l’album a le mérite de jeter un pont vers d’autres styles et même d’envisager une poignée de nuances. A n’en pas douter, "Renewal" expérimente avec courage des issues de secours à une époque où le Thrash est loin d’être en odeur de sainteté dans les charts (1992).

Alors que le groupe avait pris un élan pour se donner un peu d’air, le reste n’a pas suivi. A commencer par les fans bien entendu (les ventes sont faibles). Puis les « décideurs » (label, producteurs et managers) qui n’ont pas voulu donner suite. Album incompris et mal-aimé pour de mauvaises raisons, "Renewal" fût pour la bande à Mille le témoignage de l’étroitesse d’esprit des fans (et du public Thrash en général).

Fin du rappel historique, revenons-en à notre galette.

Avant que KREATOR ne comprenne que ses évolutions devaient être distillées par petites touches, « Cause for Conflict » sonne comme un rappel à l’ordre. Un retour à la normale façon « Pan, dans ta gueule ! » - option points de suture et saignements. Et si cet album fait mal, c’est bien au sens propre du terme. Mal aux oreilles, étouffements et maux de têtes sont au programme. Comme disent les jeunes : « Ça déchire ! ». Vraiment. Aïe aïe aïe !!! Ouïe.

C’est presque désabusé que Mille nous sert sa soupe. On entendrait quasiment des râles de tristesse. Mêmes les chiens, les chats et toutes les bestioles hurlent à l’unisson pour exprimer leur mal être (Cf. le faux Ghost Track à la fin de "Isolation"). L’album brasse tous les ingrédients qui ont fait la qualité du Thrash made in KREATOR... sans imagination. C’est bourrin ("Progressive Proletarians"), brutal bidon à tel point qu’on frôle le Death à bien des égards ("Prevail"). On pourrait faire un lien avec SODOM (qui à la même époque se barrait en couilles sensiblement de la même façon) mais je n’en ferais rien, je vous en prie.

Évidemment, tout n’est pas à jeter. Il y a bien quelques titres moyens et des passages plutôt bons (KREATOR oblige). Mais ça ne vole jamais haut, l’ensemble étant noyé par une masse informe et bruyante de riffs plats, de passages insignifiants trahissant un manque total d’inspiration. Certains se réfugieront derrière le « son » moderne, la production au top et le jeu accrocheur du nouveau batteur (Joe CANGELOSI). Mais bon, on ne vante pas les délices d’un gâteau en arborant son récipient.


KREATOR vient de comprendre que le « système » lui a attribué sa petite cantinière. Toute tentative d’évasion sera sanctionnée. Faute d’échappée artistique, Mille et ses copains nous servent leur soupe Thrash avec un apparent mépris. Quelque part, je les comprends.


Note : 2/5

Morceau préféré (façon de parler) : Lost (l’ébauche de « Phobia »)
Morceau intéressant : Isolation
Sinon CDLM, passez votre chemin et allez réécoutez "Renewal".

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


ANTHRAX
Music Of Mass Destruction (2004)
Enfin un live digne d'anthrax !!!




ARTILLERY
By Inheritance (1990)
J'ai reçuuuuuu le Thrash en héritaaaage...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Mille Petrozza (vocals)
- Frank 'blackfire' Gosdzik (guitar)
- Christian Geibler (bass)
- Joe Cangelosi (drums)


1. Prevail
2. Catholic Despot
3. Progressive Proletarians
4. Crisis Of Disorder
5. Hate Inside Your Head
6. Bomb Threat
7. Men Without God
8. Lost
9. Dogmatic
10. Sculpture Of Regret
11. Celestial Deliverance
12. State Oppression
13. Isolation



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod