Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Arcturus, BØrknÅgar, Aura Noir, Mysticum

ULVER - Kveldssanger (1996)
Par POSSOPO le 8 Mai 2004          Consultée 9411 fois

Cet album peut être ausculté sous plusieurs angles distincts. Il ne constituerait selon certains qu’un interlude acoustique et apaisant entre deux albums électriques et vengeurs. Pour d’autres, "Kveldssanger" est le fruit d’un cheminement logique, ULVER gagnant en sérénité et abandonnant ses velléités bagarreuses pour trouver une paix intérieure, conséquence d’une communion avec la nature sauvage. Ces deux visions sont intéressantes mais aussi peu satisfaisantes l’une que l’autre. Tordons le cou à la seconde théorie en évoquant tout bonnement l’existence de ce "Nattens Madrigal" outrageant et haineux. Cette fameuse communion avec les pâquerettes et les bouses de ruminants aurait-elle donc lamentablement échouée ? Hypothèse peu sérieuse. "Kveldssanger" n’est pas non plus un vulgaire intermède puisque cette entité unique en son genre n’a, au contraire de tous ces musiciens qui multiplient les EPs insignifiants gavés de remixes, de faces B et de reprises stupides, jamais entaché sa discographie pourtant longue de casse-croûtes sans saveurs ne servant qu’à faire patienter le fan trop gourmand et peu gourmet.

Ce disque est donc une aventure à lui tout seul qu’il ne faut pas chercher à commenter par rapport aux autres œuvres de son géniteur fécond. Évidemment, les points communs qui rassemblent "Kveldssanger" et "Bergtatt" sont nombreux et l’atmosphère générale de ces deux efforts est fort comparable. Mais ces chants du crépuscule ne sont pas un simple collage des moments acoustiques du premier et majestueux LP.

Un élément somptueux est ce violoncelle joué par le dénommé Alf Gaaskjønli, invité pour l’occasion. L’instrument est merveilleusement évocateur, bêtement oublié en musique contemporaine qui semble focalisée sur les nappes de violons dès qu’il s’agit d’étoffer le spectre sonore pour lui apporter une saveur mélancolique et grandiose, mais surtout désespérément artificielle.
AirawikiaR troque ses fûts contre une flûte dont il nous a prouvé qu’il maîtrisait fort bien le maniement sur… Ah non, zut, j’ai dit que je ferai pas référence à "Bergtatt".

Ces deux instruments font des interventions magnifiques mais tout de même rares. Les chœurs sont plus présents et leur ampleur marque le soin apporté à leur réalisation. A capella ("Sielens Sang") est la démonstration de l’excellence de ces chants sombres et puissants.

Tout ce succulent nappage ne serait évidemment rien sans ce fond de guitare acoustique joliment composé (prenez cet adjectif au sens propre et non comme de la moquerie) et révélant quelques jolies surprises (prenez cet adjectif… enfin bref), "Søfn-Ør Paa Allfers Lund" me faisant curieusement penser à BACH.

Ensemble pastoral délicat, "Kveldssanger", bien que souffrant du voisinage des exaltés "Bergtatt" et "Nattens Madrigal", est fort recommandable et c’est pourquoi je vous le… hmm, recommande fortement.

A lire aussi en FOLK METAL :


IN EXTREMO
Sterneneisen Live (2012)
Tête dans le guidon !




LUMSK
Troll (2005)
Folk metal féerique et magique...splendide

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   BIONIC2802
   POSITRON

 
   (3 chroniques)



- Garm (chant)
- Haavard (guitare acoustique)
- Aiwarikiar (batterie, percussion, flûte)


1. østenfor Og Bestenfor Maane
2. Ord
3. Høyfjeldsbilde
4. Nattleite
5. Kveldssang
6. Naturmystikk
7. A Cappella (sielens Sang)
8. Hiertets Bee
9. Kledt I Nattens Farger
10. Halling
11. Utreife
12. Søfn - ør Paa Ulfers Lund
13. Ulvsblakk



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod