Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (14)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Yngwie Malmsteen , X Japan
 

 Site Officiel (642)
 Site Officiel (313)
 Site Officiel Du Groupe (nouvelle Url) (440)

LOUDNESS - Thunder In The East (1985)
Par DARK SCHNEIDER le 12 Avril 2014          Consultée 3633 fois

1945 : le Japon perd la seconde guerre mondiale, tout le monde connait l'Histoire : les kamikazes, Hiroshima, Nagasaki... L'horreur absolue. 40 ans plus tard : le tonnerre gronde en extrême-orient !
Le Japon s'est redressé, il est devenu la deuxième puissance économique mondiale, son essor est stupéfiant... mais bouleversera les traditions des Japonais en raison de l'influence désormais énorme de la culture américaine sur le pays. Tiraillé entre tradition et modernité, ce pays en deviendra fascinant. Le Rock sera une excellente illustration et manifestation de ce choc entre l'occident et l'orient, LOUDNESS en est un symbole.

Désormais devenu le leader incontestable de la frange dure du Rock dans tout l'archipel, LOUDNESS sent que son territoire est bien trop étroit pour satisfaire ses ambitions et qu'il est grand temps désormais de mettre tous les moyens de son côté pour s'imposer en occident. "The Law Of Devil's Land" et "Disillusion" ont posé les jalons de cette conquête, il était grand temps de passer maintenant aux choses sérieuses.
Une revanche sur le passé ? Que ce soit au travers de son éclatante pochette et de son titre, il y a quelque chose de vindicatif dans cet album – tant le groupe affiche fièrement ses origines ! - mais le Heavy de LOUDNESS ne tuera personne heureusement, le groupe se contentant de mener une guerre pacifique à coup de décibels en évoquant la puissance du Rock'N'Roll et en chantant l'amour, entre autres.

Et c'est un véritable typhon sonore qui va traverser les océans pour s'abattre sur les USA et même sur l'Europe. LOUDNESS, sans le moindre scrupule, utilise alors les armes de l'occident : Max Norman, producteur réputé (Ozzy OSBOURNE...) accepte de produire les Japonais, il n'en fallait pas moins pour imposer le groupe, bien aidé par la signature avec un label américain. Et c'est ainsi que LOUDNESS délivrera son meilleur album, exclusivement chanté en anglais, une première dans l'histoire du groupe. La production est désormais énorme, et "Thunder In The East" se range parmi les classiques incontestables du Heavy Metal des années 80, n'ayant enfin strictement rien à envier aux groupes occidentaux.

Était-il possible de trouver un meilleur titre d'ouverture que le ravageur "Crazy Nights" ? C'est avec son riff énorme que s'ouvre l'album : d'une lourdeur destructrice, rampante et terriblement menaçante, LOUDNESS pousse dans ses derniers retranchements le principe du riff rouleau-compresseur. On en reste groggy. Et le groupe ne nous laisse aucun répit, faisant même plus fort avec le gigantesque "Like Hell" : le plus grand riff d'Akira Takasaki ? Je serais presque tenté de répondre par l'affirmative bien que cela reste une affaire de ressenti. Quoiqu'il en soit, on a là un morceau de Heavy ultime que l'on peu ranger sans peine au côté d'un "Electric Eye".
En plaçant la barre si haute dès l'entame du disque, on aurait pu craindre que la suite ne soit pas du même niveau, et effectivement la face B s'avère être un peu en-dessous de la première, mais juste un peu... Ce qui ne l'empêche pas de s'ouvrir avec un des morceaux les plus marquants : "Run For Your Life", un titre tout en contrastes, dont les changements d'ambiances rappellent une des influences de LOUDNESS, à savoir RUSH. Son refrain cristallin et envoûtant ne saurait laisser indifférent ! Un morceau entré dans le patrimoine japonais que vous pourriez entendre en musique de fond dans une boutique geek japonaise (si si !).

C'est d'ailleurs un album assez varié que nous délivre ici le groupe. Le mid-tempo entraînant et mélodique "Heavy Chains", qui n'en est pas moins doté d'une certaine mélancolie, est un autre classique du groupe, ce qui est totalement mérité, Niihara brille sur ce titre épique aux paroles finement ciselées. Le refrain de "We Could Be Together" se veut radio friendly, sans pour autant donner l'impression que le groupe ait sacrifié de sa véhémence. On sent par contre que les Japonais font quelques concessions sur la ballade "Never Change Your Mind", pas leur meilleure, moins personnelle que "Ares Lament", mais pas mauvaise pour autant et aux textes moins crétins que la moyenne des groupes de Hair Metal. Et puis les titres speed sont là pour équilibrer le tout, tel le ravageur "Get Away" et son solo de fou furieux !

LOUDNESS a su concocter un album imparable. Les espérances du groupe furent comblées : "Thunder In The East" reste à ce jour de loin leur meilleure vente et il est surtout le premier album de Heavy Metal (et même tout simplement de Rock) japonais a percer de façon significative dans les charts US, exploit inégalé depuis. Les autres gros vendeurs japonais qui surgiront plus tard dans la décennie se contenteront de l'archipel. Cependant LOUDNESS conservait un frein à son expansion internationale : Minoru Niihara. Le chanteur était loin d'être un anglophone aguerri et donc sa performance s'avère en partie assimilable à du yaourt, comme on le dit dans le jargon. Évidemment, Niihara est LA voix de LOUDNESS, et il serait vain de remettre en cause sa place ici. D'autant que sa performance sur "Thunder In The East" était certainement sa meilleure depuis les débuts du groupe, mais bon nombre d'occidentaux n'arriveront jamais à se faire à son accent marqué. Dommage !

"Thunder In The East" reste à ce jour la pierre angulaire de la discographie de LOUDNESS. Ces quatre musiciens ont atteint le sommet du Fuji-Yama, et nous dominent, là, du haut de leur volcan, le plus beau du monde. Mais pour combien de temps encore ?

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


LOUDNESS
Hurricane Eyes (1987)
Dans l'oeil du cyclone




ARIA
Blood For Blood (1991)
Les maîtres du metal russe sont intouchables


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
   THE MARGINAL

 
   (2 chroniques)



- Minoru Niihara (chant)
- Akira Takasaki (guitare)
- Masayoshi Yamashita (basse)
- Munetaka Higuchi (batterie)


1. Crazy Nights
2. Like Hell
3. Heavy Chains
4. Get Away
5. We Could Be Together
6. Run For Your Life
7. Clockwork Toy
8. No Way Out
9. The Lines Are Down
10. Never Change Your Mind



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod