Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Skyclad
- Style + Membre : Blitzkrieg, Pariah / Satan, Blind Fury
 

 Site Officiel (177)
 Myspace (92)

SATAN - Suspended Sentence (1987)
Par DARK SCHNEIDER le 17 Décembre 2006          Consultée 3265 fois

Un an après le EP Into the future SATAN publie enfin son second véritable album : Suspended sentence. Cet opus confirme la direction musicale prise sur l'EP précédent. SATAN évolue toujours dans un registre Heavy/speed metal. Toujours aussi efficace, ce n’est pas avec ce second (et dernier !) album que SATAN va décevoir ses fans. Disons-le tout de suite : Suspended sentence est excellent, c’est le genre d’album complètement oublié aujourd’hui et qui pourtant égale voire surpasse bien des albums plus reconnus. Il faut dire qu’en changeant plusieurs fois de patronyme et de direction musicale les musiciens de SATAN ont tous fait pour brouiller les pistes.

Si la direction musicale est la même que sur Into the future il y a tout de même une évolution assez nette quant à la durée des morceaux qui sont ici beaucoup plus longs. Cela permet à SATAN de davantage développer ses morceaux à coups de break, de riffs et de soli. Bref, Suspended sentence est un album très riche musicalement. L’album s’ouvre sur un court instrumental néoclassique qui fait monter la tension avant la première grosse tuerie de l’album : « Who dies wins ». Rien qu’avec ce morceau on peut dire que la messe est dite : gros riff heavy metal, refrain puissant et thrashisant parfois renforcé par des chœurs, changement de riff, soli de tueur, bref c’est une orgie à la gloire du heavy et du speed metal.

Le reste de l’album se veut dans la même lignée. Parfois SATAN se concentre plus sur les rythmiques enlevées (« 11th commandment ») ou alors sur les riffs acérés (« S.C.U.M », « Vandal »). Les refrains de SATAN sont vraiment très trashisants dans l’esprit, ils sont souvent martelés en choeur, comme des slogans (le terrible « Suicidal Justice », « S.C.U.M »). Les groupes de Thrash metal américain ont du certainement avoir une influence indéniable sur la musique de SATAN, a plusieurs moments la musique évoque celle des ténors du thrash mélodique comme METALLICA ou FORBIDDEN. Les anglais n’en oublient pas pour autant d’où ils viennent, leur facette heavy metal est toujours présente, à travers riffs et mélodies. Ce qui permet à SATAN de se démarquer et de ne pas être totalement assimilé à la scène de la Bay Area.

« Avalanche of a million hearts », qui dépasse les 8 minutes, est sans doute le morceau de bravoure de l’album. Sa longue intro de près de 3 minutes, à la façon d’une ballade, est le seul véritable moment d’accalmie de l’album, avant que le riff heavy ne viennent investir la place. Ce morceau contient le plus beau solo de l’album, tout en progression, feeling et technique sont réunis pour le meilleur. La fin du morceau laisse la part belle aux envolées guitaristiques des deux compères Russ Tippins et Steve Ramsey, deux guitaristes de très grande classe.

Au chant, Michael Jackson a fait des progrès par rapport à Into the future. On le sent plus à l’aise ici, son chant prend plus d’ampleur. Michael Jackson insiste beaucoup plus sur l’aspect « evil » de son chant, c’est flagrant sur le dernier morceau, « Calculated Execution ». Bref, les progrès du chanteur sont indéniables et ne font que renforcer la qualité de l’ensemble.

Suspended sentence est sans doute l’album de Satan qui a le mieux vieilli, son efficacité, sa violence, mais aussi sa virtuosité le rendent toujours autant d’actualité. La force de cet album est qu’il peut autant plaire aux inconditionnels du Heavy metal qu’aux inconditionnels du Thrash metal. Cet album est d’ailleurs assez proche du premier album des américains de FORBIDDEN, Forbidden evil, sorti un an plus tard. Si l’histoire a plus retenu l’album des thrasheurs de la Bay Area, qui est certes très bon, les initiés eux seuls savent que l’album de SATAN est meilleur.

SATAN venait donc de sortir son dernier album, le groupe ne disparut pas pour autant de la circulation. Il changea en fait de nom et devint PARIAH, le line-up étant identique. La musique prit cette fois-ci un tournant 100% thrash metal. Plus thrash, mais aussi plus conventionnel…

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


SORTILÈGE
Sortilège (1983)
Le groupe culte du Heavy Metal français!!




ARIA
Night Is Shorter Than Day (1995)
ARIA résiste à la chute de l'URSS


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Micheal Jackson (chant)
- Russ Tippins (guitare)
- Steve Ramsey (guitare)
- Graeme English (bass)
- Sean Taylor (batterie)


1. 92nd Symphony
2. Who Dies Wins
3. 11th Commandment
4. Suicidal Justice
5. Vandal
6. S.c.u.m.
7. Avalanche Of A Million Hearts
8. Calculated Execution



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod