Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Skyclad, Tanith
- Style + Membre : Blitzkrieg, Pariah [uk], Blind Fury
 

 Site Officiel (557)
 Myspace (308)

SATAN - Atom By Atom (2015)
Par DARK SCHNEIDER le 9 Novembre 2015          Consultée 3999 fois

En 2010 ACCEPT frappait un grand coup avec son "Blood Of Nations" inaugurateur d'une reformation solide et pérenne. Et même si j'émets quelques réserves sur la direction musicale actuelle des Allemands, on ne peut que constater le succès de ce retour au devant de la scène. ACCEPT devenant alors l'exemple d'une reformation réussie. Mais ce statut de reformation de la décennie pourrait bien être bousculé par les Anglais de SATAN. Auteur en 2013 d'un "Life Sentence" prometteur, les Anglais ont su rapidement s'attirer les faveurs d'un public dépassant le cercle restreint des vieux briscards amateurs de la NWOBHM. Les prestations lives plus que convaincantes du groupe n'étant pas étrangères à l'élargissement de cette audience. Restait plus qu'à espérer que cette reformation dure dans le temps, ce qui était loin d'être acquis surtout quand l'on sait que les groupes principaux des membres de SATAN sont toujours actifs (BLITZKRIEG et SKYCLAD). Par bonheur, le groupe a vite annoncé la mise en chantier d'un nouvel album : ce "Atom By Atom" qui a la lourde tâche de confirmer les espérances placées en lui.

Rien qu'en s'arrêtant sur le visuel de l'album, on sent que ce dernier va être à la hauteur. Franchement, à notre époque où pullule les pochettes réalisées dans une horrible 3d (n'est ce pas HELLOWEEN, BLIND GUARDIAN et les autres), un bon vieux dessin à l'ancienne tranche radicalement. Surtout qu'ici, le résultat est sublime, de quoi satisfaire tous les amateurs de grand format vinyle. Reste plus qu'à savoir si le ramage se rapporte au plumage... et oui ! Cent fois oui ! "Atom By Atom", non content de se révéler à la hauteur de nos attentes, les surpasse même.

La patte SATAN est immédiatement identifiable, le son n'a guère évolué depuis "Life Sentence" mais on s'y fait, alors que pourtant cette production paraissait plutôt critiquable à l'origine. En fait, SATAN s'est surtout forgé une véritable identité sonore, chose dont peu de groupes peuvent se targuer, à l'heure où tout le monde est produit par Andy Sneap ou Charlie Bauerfiend. Identité sonore au service d'une identité musicale très affirmée. Si la parenté avec "Life Sentence" est donc évidente, il est loin d'en être un simple ersatz. "Atom By Atom" fait preuve en réalité d'une véritable progression en évitant toutes facilités qui étaient présentes sur l'album de reformation. Ainsi, SATAN ne lorgne plus autant sur son lointain passé ("Court In The Act"), pas de gros clins d’œils évidents où quoi que ce soit. Le groupe va de l'avant, et cela se traduit par une bonne grosse louche de technique musicale supplémentaire, déjà que SATAN a toujours produit un Heavy virtuose, mais là le groupe augmente encore le niveau d'un cran, impressionnant ! En cela, on pourra faire un rapprochement avec la démarche de "Suspended Sentence", Brian Ross faisant la différence au chant.

Ah ce Brian Ross, on ne peut pas dire qu'il soit timoré sur ce disque ! Un screaming monumental ouvre l'album, mettant tout de suite les points sur les i. Quel chanteur mes aïeux ! Toujours aussi ébouriffant de classe, son chant parait même un soupçon plus varié que de coutume, lui que l'on pouvait parfois accuser d'une certaine linéarité. A l'instar d'un Biff Byford de plus en plus agressif avec le temps, Ross semble vouloir prouver à la terre entière qu'il peut être un chanteur de Heavy Metal vindicatif sur lequel le temps n'a pas d'emprise, chapeau. Mais le plus spectaculaire sur ce disque reste la paire guitaristique Tippins-Ramsey qui n'en finit plus de nous mettre sur le cul. Leur alchimie est hallucinante, j'ose le dire : cette paire guitaristique arrive juste après Murray-Smith et Tipton-Downing, dans le Heavy traditionnel j'entends. Il est grand temps qu'elle soit reconnue à son juste niveau.

Et c'est donc à de purs moments de folie musicale que nous invite cette fine équipe. Comment résister à l'intro d'un "Ruination" ? Aux refrains d'un "My Own God" ? A l'ambiance si travaillée d'un "Ahriman" ? On ne peut pas. Le sommet du disque étant atteint une fois de plus par son titre de clôture épique, "The Fall Of Persephone", dans la lignée des "Alone In The Dock" et "Another Universe". La différence étant ici que ce titre est coécrit par Kevin Heybourne d'ANGEL WITCH, le résultat est majestueux, tout simplement.

Inutile de s'attarder trop longtemps sur la description des morceaux : "Atom By Atom" jouit d'une homogénéité qualitative tout à son honneur, se montre vraiment percutant et puissant, hyper technique mais sachant toujours pondre de la mélodie qui tue et surtout demeurant toujours très facilement assimilable.
On se souvient que le "Stalingrad" d'ACCEPT avait un peu déçu après les très bien accueilli "Blood Of The Nations", il n'en sera certainement pas de même pour ce "Atom By Atom". SATAN confirme, va de l'avant, et s'impose. Il ne nous reste plus qu'à nous mettre à genoux, face à l'"Accusateur", et d'attendre sa terrible sentence...

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


LOUDNESS
Disillusion (1984)
LOUDNESS à la conquête de l'occident




CIRITH UNGOL
Paradise Lost (1991)
Dernier opus d'un géant du Metal épique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez






 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Brian Ross (chant)
- Russ Tippins (guitares)
- Steve Ramsey (guitares)
- Graeme English (basse)
- Sean Taylor (batterie)


1. Farewell Evolution
2. Fallen Saviour
3. Ruination
4. The Devil's Infantry
5. Atom By Atom
6. In Contempt
7. My Own God
8. Ahriman
9. Bound In Enmity
10. The Fall Of Persephone



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod