Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Yngwie Malmsteen , X Japan
 

 Site Officiel (670)
 Site Officiel (349)
 Site Officiel Du Groupe (nouvelle Url) (480)

LOUDNESS - Devil Soldier (1982)
Par DARK SCHNEIDER le 20 Juin 2011          Consultée 2012 fois

L’avantage quand un groupe sort rapidement un album, c’est qu’en général le contexte est le même depuis le précédent opus, ce qui évite donc au chroniqueur de se farcir une longue introduction fastidieuse pour replacer un disque dans son époque.
Nous sommes donc en juillet 1982 et 8 mois après son premier opus, LOUDNESS nous propose cette deuxième réalisation, répondant au doux nom de "Devil Soldier". Aucun changement au niveau du line-up, celui-ci restera le même durant toute la décennie. Parlons donc directement de musique, et voyons ce que ce soldat diabolique a dans le ventre, ou plutôt ce qu’il n’a pas.
La chute négative de la précédente phrase ne vous aura pas échappé, de même que la note attribuée à cet album, alors, qu’est ce qui pose problème ici ?

Déjà, ne soyons pas médisant, "Devil Soldier" est un album loin d’être désagréable à écouter. Tant que LOUDNESS reste dans un registre heavy metal classique, il est loin de proposer de la merde… ce qui n’est pas la même chose quand le groupe officie dans du Metal extrême, moderne, néo, indus ou je ne sais quoi, où il est tout simplement insupportable. "Devil Soldier" s’inscrit donc dans la continuité de "The Birthday Eve". Quelques petits changements apparaissent, sur les deux premiers titres notamment : le mélodique "Lonely Player" s’ouvre sur des arpèges saturés qui peuvent surprendre et "Angel Dust" possède un refrain qui fait penser à du Hard FM. Il apparaît indéniable que les Japonais cherchent quelque peu à sonner un peu plus mainstream pour élargir leur audience. Audience qui demeure limitée à l’archipel du soleil levant, car bien que les refrains des morceaux soient chantés en anglais, il n’en est pas de même pour les couplets qui sont chantés dans la langue natale des nippons. Ce mélange des langues ne dérange pas outre mesure néanmoins (il en va sans doute différemment pour les auditeurs anglophones). Qualitativement, ces deux titres s’en sortent bien, mais rien de vraiment exceptionnel non plus. L’ouverture de cet opus est bien moins percutante que celle du 1er album.

La suite du disque s’oriente vers un registre plus conventionnel, ce Heavy Metal puissant sur lequel on sent poindre les influences du big rock de VAN HALEN. Hélas, trop de morceaux peinent à se révéler intéressants. "Rock The Nation" est franchement pataud et médiocre. Le bien trop court "Girl" rappelle certain délire Van Halenien, mais il est extrêmement mal foutu, sans queue ni tête, un comble pour un titre qui n’atteint même pas les 3 minutes ! Et "Loving Maid" le mal-nommé ne parviendra pas à faire frémir popaul. Soit LOUDNESS a vraiment pêché par précipitation, soit ses compos sont des restes de l’époque de "The Birthday Eve". De plus, "Devil Soldier" est un album court qui ne contient que 7 morceaux dans sa version originale. En général, les albums ramassés font preuve d’efficacité, celui-ci est une des exceptions qui confirment la règle.

Il ne faudrait pas non plus condamner trop vite cet album. La ballade "After Illusion" n’est pas avare d’émotion et surtout le title track constitue un très beau titre de clôture, l’équivalent de "To Be Demon" du premier album. La touche épique de LOUDNESS est bien appréciable, et il est regrettable que les Japonais finissent par abandonner cette caractéristique au fil du temps.

Cet album est donc un disque de Heavy Metal assez moyen sur lequel ses auteurs font preuve d’une certaine stagnation artistique. Les quelques éléments mainstream évoqués plus haut sont minimes et ne suffisent pas à rehausser l’intérêt. "Devil Soldier" est incontestablement l’album de LOUDNESS le moins intéressant des 80’s, celui que l’on ressortira le moins. Néanmoins, il ne constitue en aucun cas une œuvre honteuse, son écoute ne relève absolument pas du supplice et ne justifie en rien un hara-kiri. Et LOUDNESS, en cette année 1982, fait preuve d’une énergie et d’une agressivité encore assez rare dans le Heavy de cette époque.

De plus, notons que la version remaster de cet album le rend nettement plus attrayant grâce à l’adjonction d’une version live de "Lonely Player", du rageur (mais un peu anecdotique) "Hard Workin’", et surtout du single "Geraldine" franchement excellent. Ce single surpasse facilement tous les titres de "Devil Soldier" grâce à un riff inspiré et surtout à un refrain qui se mémorise immédiatement. Un single très prometteur pour la suite de la carrière de LOUDNESS.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


SORTILÈGE
Sortilège (1983)
Le groupe culte du Heavy Metal français!!




HELSTAR
Burning Star (1984)
Heavy metal US de haute volée


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Minoru Niihara (chant)
- Akira Takasaki (guitare)
- Masayoshi Yamashita (basse)
- Munetaka Higuchi (batterie)


1. Lonely Player
2. Angel Dust
3. After Illusion
4. Girl
5. Hard Workin' (bonus Track)
6. Loving Maid
7. Rock The Nation
8. Devil Soldier
9. Geraldine (bonus Track)
10. Lonely Player (live Bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod