Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  LIVE

Commentaires (3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tankard, Sodom, Exumer, Exodus
- Membre : Indukti, Morgoth, Mystic Prophecy, The German Panzer
- Style + Membre : Headhunter
 

 Site Officiel Du Groupe (635)
 Myspace Officiel Du Groupe (412)

DESTRUCTION - The Curse Of The Antichrist - Live Of Agony (2009)
Par FENRYL le 7 Décembre 2009          Consultée 2757 fois

Comme prévu, nous voilà en 2009 et on a le droit à une nouvelle livraison made in DESTRUCTION.

Depuis 2007, le groupe a repris un rythme de sortie relativement effréné d'un opus par an ! Il faut tout d'abord tenir le rythme mais surtout, au grand surtout, proposer de la qualité et pas uniquement de la quantité. En ce sens, "D.E.V.O.L.U.T.I.O.N" m'avait déçu... Et cette fin d'année ne pourra pas me faire oublier cet épisode morose du groupe. En effet, la galette qui nous intéresse ici même est un album live tiré en partie de la tournée de ce dernier LP en date...

En partie !? Eh bien oui ! Particularité notable de ces 22 titres répartis sur deux CD : une setlist composée et non pas le résultat d'un show filmé dans son intégralité. Ainsi, on ouvre "The Curse Of The Antichrist" avec les 5 premiers titres enregistrés au Wacken 2007 et conclut avec les 8 derniers (exception faite of course d'un "The 7 Deadly Sins"), vous me suivez !? Entre les deux ? Le concert de Tokyo tiré du "Devolution Tour" en Mai 2009 !

Je vous vois déjà faire la moue et commencer à foutre le camp... Attendez, je vous rassure : même si la démarche est des plus surprenantes, ce live ne morfle pas trop de cette alternance. C'est à ce titre plutôt étonnant de découvrir les changements d'ambiances si caractéristiques entre une salle et un festival ! Faites le test avec un "Thrash'Till Death" présent ainsi deux fois sur ces CD...

Troisième véritable album live de la carrière du groupe, DESTRUCTION se devait de nous donner à manger de la nouveauté. On est bien d'accord qu'on est loin de la démarche mercantile d'un IRON MAIDEN qui nous pond un live quasi systématiquement après un album studio. Ici, la setlist est à la fois attendue et surprenante.

Le fan de DESTRUCTION saura retrouver les hymnes du groupe avec bonheur, les plus exigeants y trouveront des extraits de "D.E.V.O.L.U.T.I.O.N" (donc inédits) qui franchissent plutôt bien cette épreuve (mention spéciale à un "The 7 Deadly Sins"), l'inattendue reprise des PLASMATICS ("The Damned") et même un inespéré "Craked Brain" (titre composé sans Schmier à l'époque !).

Le son est dense et énorme : le power trio germanique ne joue pas à l'économie. Marc se démène comme un beau diable pour un Mike qui fait le boulot seul avec sa gratte. La production totalement dans l'esprit thrash et live renvoie le tout premier live du groupe à ces études. Les riffs claquent ("Bestial Invasion" au hasard) et DESTRUCTION fait les choses bien ! Marcel, dont la basse est malmenée comme jamais (mixage respectant vraiment cette caractéristique du groupe) assure parfaitement sa triple casquette : frontman (haranguant la foule de façon si sympathique comme clichesque), bassiste et chanteur possédé ! Superbe prestation de sa part.

Et au final, c'est sans doute à force d'écouter notre Schmier que l'on ressent notre plus grande frustration : où sont les images ? Oui, les images de l'arrivée de ses potes sur "The Alliance Of Helldhoundz", du renfort des anciens membres Harry Wilkens (guitare) et Tommy Sandmann (chant) sur un furieux "Total Disaster" ou un "Antichrist"/"Reject Emotion"/"Thrash'Till Death" avec rien de moins que trois batteurs ! Oui oui, vous avez bien lu ! Merde, on y était pas au Wacken, nous !

Même si "Live Without Sense" constituera sans doute le témoignage de la grandeur passée de DESTRUCTION, j'avoue sans problème avoir savouré ce sympathique "The Curse Of The Antichrist", comme un néophyte : un joli voyage dans le temps retraçant ce qu'est DESTRUCTION... Pour se faire les dents, sans doute une idée sympa...

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


DESTRUCTION
Infernal Overkill (1985)
Une œuvre référence dans l'Histoire d'une naissance




MUNICIPAL WASTE
The Art Of Partying (2007)
Du thrash crossover saveur 80's ! Miam !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Marc Reign (batterie)
- Marcel 'schmier' Schirmer (chant, basse)
- Mike Sifringer (guitare)


- Cd 1:
1. The Butcher Strikes Back
2. Curse The Gods
3. Nailed To The Cross
4. Mad Butcher
5. The Alliance Of Hellhoundz
6. D.e.v.o.l.u.t.i.o.n.
7. Eternal Ban
8. Urge – The Greed Of Gain
9. Thrash Till Death
10. Metal Discharge

- Cd 2:
1. The Damned
2. Cracked Brain
3. Soulcollector
4. Death Trap
5. Unconscious Ruins
6. Life Without Sense
7. The 7 Deadly Sins
8. Antichrist
9. Reject Emotions
10. Thrash Till Death
11. Total Disaster
12. Bestial Invasion



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod