Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 4)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tankard, Sodom, Exumer, Exodus
- Membre : Indukti, Morgoth, Mystic Prophecy, The German Panzer
- Style + Membre : Headhunter
 

 Site Officiel Du Groupe (524)
 Myspace Officiel Du Groupe (327)

DESTRUCTION - Infernal Overkill (1985)
Par FENRYL le 1er Juin 2016          Consultée 942 fois

Il y a tout juste une année, le monde du Metal venait de se prendre une sacrée gifle avec un E.P aussi inattendu qu'explosif de la part d'un combo… allemand !
On parle ainsi d'un temps où le fameux BIG 4 n'existait pas encore les ami(e)s !
Ce 24 mai 1985 déboule ainsi le premier L.P de ce qui sera le début d'une aventure toujours d'actualité plus de 30 ans après !
Le trio signé par le label Steamhammer a abandonné son ancien patronyme KNIGHT OF DEMON pour se détacher de son image "sataniste" (mouai, juste des textes au final). KREATOR n'est pas encore sur le terrain mais l'histoire du Thrash allemand et Speed consort est terriblement en marche !

N'y allons pas par quatre chemins tout comme l'on fait les membres du groupe : on tient ici 39 minutes de Thrash pur jus, aussi primaire que fondamental.
Bien évidemment la production est raw, sèche comme un coup de trique. Of course la voix de Schmier semble sous mixée et en retrait par rapport bizarrement à l'E.P précédent.
C'est indéniable que l'originalité semble ne pas avoir été le moteur de la création. Ici, on joue vite, vite et… vite ! Mais terriblement bien ! Nous sommes en 1985 et en 8 titres, DESTRUCTION ravage tout, en nous balançant des titres qui semblent tous se ressembler.
Mais quand vous aurez intégré le côté sombre d'un "Tormentor" encore et encore (ce timbre habité de Marcel sur le refrain qui, quand il prononce ce mot, cela devient juste démoniaque !).
L'intro de "Bestial Invasion" ? Vous avez pu résister ? Nan, on est bien d'accord ! De toute façon, le solo après le premier couplet vous a depuis remis dans le droit chemin !
Vous pouvez être certain d'une chose : vous prenez le titre de la chanson, le groupe va jouer une speederie pas piqué des hannetons avant de stopper le rythme brutalement pour vous hurler à la face le nom de la track, avant de repartir de plus belle ! "Tormentor", "Black Death" ou "Bestial Invasion" en exemple !

Vous en voulez encore ? Écoutez donc ce "Thrash Attack" qui résume tout ! Un instrumental qui ne peut souffrir le moindre reproche tant le titre annonce la couleur ! Juste improbable en l'an de grâce 85 une fois encore les amis ! C'est dantesque ! Son arrêt brutal ne pourra que vous faire dire "ouah" quand le son se coupera ! Aucune équivoque ici !
On retiendra comme autre grand moment le solo de "The Ritual" qui se veut plus posé tout en conservant une technique diablement féroce : il est machiavélique car sa répétitivité vous achève de suite.

Tout ceci est tellement rapide qu'on en vient presque à qualifier "Antichrist" de mid-tempo ! Certes son ouverture calme le jeu de façon aussi surprenante qu'inattendue mais c'est pour mieux se remettre au charbon au bout de quelques notes avec notamment encore une démonstration de maestria de Sifringer armé de sa 6 cordes !

Le trio a donc gagné en application, en précision et en technicité… Autant de choses en si peu de temps me direz vous ? En effet, il faut sans doute imaginer que les moyens mis à disposition couplés à la volonté de sortir un premier brûlot digne de ce nom a concentré les membres du groupe autour de ces efforts consentis et visibles.
Nous sommes au milieu des années 80 et Marcel a déjà sa voix si caractéristique et Mike nous régale de ses descentes de manche ! Quel rythme, quelle énergie et quelle future longévité !

"Infernal Overkill" porte bien son nom et compose une référence du Thrash germanique of course mais également une pierre angulaire de ce genre au niveau mondial. On pourra dénigrer encore et encore ce combo (sans que j'arrive à comprendre vraiment pourquoi encore aujourd'hui) mais il ne pourra pas être autrement que de considérer à sa juste valeur cet album comme une référence d'un genre, à connaître quand on a dégrossi les standards et qu'on veut véritablement être un initié !

Thrash attack !

Note : un très gros 4/5, pour la culture et l'Histoire du Thrash.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


SKINLAB
Disembody: The New Flesh (1999)
Le groove Metal de la grande époque...




SSS
Short Sharp Shock (2007)
La réponse british à la vague de Thrash crossover


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   POWERSYLV

 
   (2 chroniques)



- Schmier (bass/vocals)
- Mike Sifringer (guitars)
- Tommy Sandmann (drums)


1. Invincible Force
2. Death Trap
3. The Ritual
4. Tormentor
5. Bestial Invasion
6. Thrash Attack
7. Antichrist
8. Black Death



             



1999 - 2016 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod