Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  REMIX

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tankard, Sodom, Nervosa, Exodus, Exumer
- Membre : The German Panzer , Mystic Prophecy, Morgoth, Indukti, Holy Moses
- Style + Membre : Headhunter
 

 Site Officiel Du Groupe (870)
 Myspace Officiel Du Groupe (600)

DESTRUCTION - Thrash Anthems 2 (2017)
Par FENRYL le 3 Juillet 2020          Consultée 352 fois

Le retour de la vengeance du voisin de palier…

Au cinéma, l'annonce du suite est souvent synonyme de médiocrité… Face à l'aîné, qui le plus souvent a rencontré un succès à la fois critique et commercial… Et donc évidemment, on remet le couvert dans le cadre de la théorie de "la poule aux œufs d'or"…
Ok, évidemment, "Aliens" ou "Le Parrain 2" par exemple à mes yeux contredisent cet adage populaire, il faut bien reconnaître que c'est souvent vrai cette histoire !

Dans la musique, c'est plus compliqué cette notion de "2" ou "II"…
Dix ans donc tout juste après une première compilation sobrement et modestement intitultée "Thrash Anthems" en tant que dixième album, voici donc le quinzième, sa suite !

Le principe demeure toujours le même : redonner vie et couleurs à des titres emblématiques de la discographie du groupe… Si un premier volume semble logique, on imagine que les gaillards autour de la table ont dressé une setlist des "fondamentaux"/des "indispensables" que la fanbase peut attendre. Ils se gardent sous le coude deux/trois titres qu'ils affectionnent tout particulièrement à titre perso, et hop, le tour est joué, on tient notre planning de Thrash…
Remettre le couvert sur le même principe un peu plus tard (une décennie donc) peut interroger : va-t-on avoir le droit à de nouveaux monuments – pour des titres plus récents – ou bien à des titres de seconde zones ? L1 vs L2 ?
Le dilemme des parents qui doivent donner un nom à un second garçon/fille quand on se dit qu'en théorie on donne à son premier son prénom préféré… Le cadet a le droit à du "seconde main" ?

Au diable la philosophie, pas évident que Schmier et sa bande se soient autant interrogés que moi !
Ils ont décidé de méchamment dépoussiérer des titres de leur discographie en n'hésitant pas à piocher dans les tous débuts du groupe. À titre personnel, ce choix me ravit et je dois dire que le résultat est vraiment plaisant : le son actuel du Thrash Metal de DESTRUCTION est vraiment puissant, chaud et rond.
Mike semble plus déterminé et performant que jamais : ses soli sont d'une efficacité absolument terrible ("Rippin'You Off Blind") et ses riffs tellement malins et cinglants. C'est juste incroyable comme ce guitariste à lui tout seul peut générer ce type de ressenti ! Ici, ça riffe, encore et encore !

Je risque sans doute d'être clivant : là où certains vont pleurer le côté raw et primitif des titres originaux (notamment quand on parle de 1984/1985), moi je dois avouer que ce sérieux coup d'aspirateur voire de polish ne peut que me plaire. Cette production tout simplement impeccable éloigne le son DESTRUCTION de ses imperfections et de son urgence à fleur de peau certes, mais cette modernité donne d'autres aspects à ses titres.
On headbangue direct dès le lâcher de décibels de "Confused Mind" qui ravage avec ses quelques notes introductives.
"Black Mass" prend un coup de jeune par rapport à cet E.P hors norme ("Sentence Of Death") de 1985 ! J'adore cette version : speed, agressive sur la section rythmique pour soutenir un Marcel qui année après année n'en finit plus d'assurer ! Je ne peux résister au fait de vous parler de "Satan's Vengeance" dont la réorchestration donne un tout autre visage à ce titre : la voix de Schmier est véritablement d'un autre registre (les années ont passé !) mais c'est surtout son final qui me fait noter à quel point on y retrouve le riff du bridge de "The Four Horsemen"/"The Mechanix" ! Incroyable !

Au final, DESTRUCTION nous aura fait retrouver son E.P "Black Mass", "Sentence Of Death", "Infernal Overkill" (avec "The Ritual" et son solo qui font leur petit effet "Bombinette Thrash" !), "Eternal Devastation", "Release From Agony", "Craked Brain" (avec "Ripping You Off Blind").

Et comme il est de coutume de proposer/terminer un album par une cover, c'est avec plaisir qu'on trépigne sur le son des DEAD KENNEDYS ("Holiday In Combodia") survitaminé à la sauce Thrash allemand ! Toujours un exercice que le groupe et par là même moi aussi également affectionnons !

DESTRUCTION affiche sa volonté de ne pas oublier ses créations, même les plus datées… En voyageant dans sa discographie qui inspire le respect il faut bien l'avouer, le groupe allemand ne renverse pas la table : il rend sans doute plus accessible certains titres de son répertoire sans pour autant les dégrader. Un exercice de style honnête, qu'il faut clairement associer avec une volonté de nous offrir une sorte de cd bonus tracks.
Un bon moment en tout cas en compagnie du groupe, encore une fois !

Thrash'till death !


Top : "Satan's Vengeance", "Confused Mind", "The Ritual".

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


BIOMECHANICAL
The Empires Of The Worlds (2005)
PRIEST + PANTERA + Prog' à la QUEENSRYCHE = ENORME




NOCTURNAL BREED
Fields Of Rot (2007)
Thrash black made in Norvège... Joli pédigré !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Marcel 'schmier' Schirmer (chant, basse)
- Mike Sifringer (guitare)
- Vaaver (batterie)


1. Confused Mind
2. Black Mass
3. Frontbeast
4. Dissatisfied Existence
5. United By Hatred
6. The Ritual
7. Black Death
8. The Antichrist
9. Confound Games
10. Ripping You Off Blind
11. Satan’s Vengeance
12. Holiday In Cambodia (cover Des Dead Kennedys, Bonu



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod