Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eminence
- Membre : Soulfly, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace.com/sepultura (519)
 Site Officiel (247)
 Chaîne Youtube (301)

SEPULTURA - Schizophrenia (1987)
Par SHAKESBEER le 4 Septembre 2006          Consultée 11427 fois

En 1987, SEPULTURA sort son deuxième album longue durée, un an après le très basique "Morbid Vision"… Et je peux vous dire que chez les SEPULTURA, à l’époque, ça ne rigolait pas ! Eh oui, cet album est à des lustres de ce que fait le groupe aujourd’hui, et à des lustres de "Roots" (ouf !), aussi. Ici nous avons affaire à un Thrash très très sombre, lorgnant largement vers le Death, et point de tribalisme ! Certains, ceux qui en voyant un verre se demandent s’il est à moitié plein ou à moitié vide, pourrons effectivement se demander ici : « est-ce du Thrash alourdi, ou du Death allégé ? ». Sans commentaires, on s’en fiche un peu en fait !!

1987 est aussi une année importante pour SEPULTURA : c’est cette année qu’est entré en son sein le fameux guitariste Andreas Kisser (toujours fidèle au poste de nos jours), et cet album montre qu’à l’époque il se débrouillait déjà sacrément bien (disons qu’il était plus démonstratif que maintenant, style pratiqué oblige), nous offrant des soli de pure qualité, purement dans le style du disque (disque de non moins bonne qualité !). Mais ce n’est pas tout, car il participe aussi grandement à la composition, qui se révèle être beaucoup, mais alors beaucoup plus mature que sur le précédent disque, et à l’écriture des paroles.

Les compos, donc, sont ravageuses, plutôt brutales et sans concessions. Le tempo est généralement plutôt rapide, rappelons nous qu’à l’époque, la recherche de vitesse était primordiale dans le Thrash, n’oublions pas que peu de temps avant est sorti l’immense "Reign In Blood" (SLAYER), dans lequel la vitesse atteint, je trouve (mais je ne suis pas le seul !), son paroxysme.
La rythmique est plutôt solide, desservant parfaitement les deux rôles principaux (à savoir le chant et la guitare). Le chant est très rauque, les habitués du SEPULTURA des années 90 et de SOULFLY auront d’ailleurs du mal à reconnaître Max.
La production est très underground, assez « raw » et étouffée, donnant aux guitares un son épais et grave, mais elle n’est en revanche pas trop approximative et les moindres détails des compos sont très perceptibles. Je vous avouerais que le même album avec une production plus clean aurait été complètement dénaturé, et de ce fait beaucoup moins malsain.

A un premier abord, j’avais eu du mal à accrocher à ce disque, mais pourtant, avec du recul, je le trouve vraiment excellent ! Tout est bon là-dessus, très sombre et malsain. Je ne vois rien à jeter sur cet album, on a des titres déments comme "From The Past Comes The Storms" (excellent solo au passage), "To The Wall" avec son riff génial, "Escape To The Void" qui a lui aussi un riff franchement démentiel et qui est l’un des classiques de l’album, "R.I.P. (Rest In Pain)" et sa fin presque humoristique (ce qui contraste avec le reste)… l’excellent petit acoustique "The Abyss" qui n’est là que pour renforcer le côté sombre de l’album, et quant à "Inquisition Symphony", c’est un instrumental digne de ce nom (le passage durant lequel un petite guitare acoustique pointe le bout de son nez est franchement sublime) qui détrône "The Call Of Ktulu" (METALLICA) à mon goût.

En bonus, le groupe y a intégré une version de "Troops Of Doom", rejouée en 1990, qui figurait originellement sur "Morbid Visions", et je dois dire que ce titre est grandiose.

Donc au final, je n’ai pas grand chose à ajouter si ce n’est que me répéter : un album vraiment bon, mais qui est, je trouve d’autant mieux lorsque l’on a une bonne vision du contexte musical de l’époque (ce que je n’avais pas lorsque je l’ai découvert…). A (re)découvrir, en particulier pour les amateurs de Thrash qui décape !

4,5/5.

A lire aussi en DIVERS :


ALCHEMIST
Organasm (2000)
Metal psychedelique australien! génialissime!




KILL THE THRILL
Tellurique (2005)
Rock metal mécanique et dépressif


Marquez et partagez




 
   SHAKESBEER

 
   DEADCOM
   MEFISTO
   POSSOPO

 
   (4 chroniques)



- Max Cavalera (guitare, chant)
- Andreas Kisser (guitare)
- Paulo Jr. (basse)
- Igor Cavalera (batterie)


1. Intro
2. From The Past Comes The Storms
3. To The Wall
4. Escape To The Void
5. Inquisition Symphony
6. Screams Behind The Shadows
7. Septic Schizo
8. The Abyss
9. R.i.p. (rest In Pain)
10. Troops Of Doom (bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod