Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH DEATH TRIBAL  |  STUDIO

Commentaires (12)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eminence
- Membre : Soulfly, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace.com/sepultura (500)
 Site Officiel (232)
 Chaîne Youtube (285)

SEPULTURA - The Mediator Between The Head And Hands Must Be The Heart (2013)
Par CHAPOUK le 9 Décembre 2013          Consultée 7994 fois

"The Mediator Between The Head And Hands Must Be The Heart" ouf voilà ! Que ce soit clair j’ai écrit une fois le nom du nouveau SEPULTURA, je ne le referai plus (faut pas déconner non plus) ! Pourquoi un titre à rallonge pareil ? Ils ont pété un câble les Brésiliens ou quoi ? Que nenni ! Si on a un chouia de culture (1), avec un grand Q, il sera assez aisé de reconnaître le film « Metropolis » duquel est tirée cette phrase, servant de titre pour le nouveau skeud du groupe.

Alors pourquoi un tel parallèle puisque l’album, au final, n’est même pas un concept album basé sur ce film de Science-Fiction ? Et bien Andreas Kisser l’explique facilement : « Cette citation est juste un moyen d’exprimer ce que l’on veut dire dans nos paroles ». Pour ceux qui n’ont pas vu le film celui-ci traite de façon indirecte (et en vrac) des écarts grandissants entre les différentes classes sociales, de la déshumanisation dans les grandes mégapoles, de l’industrie productiviste, de la robotisation et du clonage, et critique également les systèmes politiques autoritaires. En bref des thèmes qui ont plu à SEPU’ et qui sont abordés dans leurs paroles.

Et sinon musicalement ça donne quoi ? Un croisement entre "Roots" pour les accents tribaux et "A-Lex" pour l’ambiance oppressante. Ouais clairement SEPULTURA a toujours dit merde au succès et joué ce qui lui plaisait c’est plus que confirmé et affirmé !

Lorsque l’on attaque la galette par "Trauma Of War" on en ressort véritablement traumatisé ! Ça sature de partout !! Attention, ce n’est pas mal produit ou mal foutu, mais le mur créé par cet effet sonore est hallucinant. Les grattes sonnent ultra-compactes, on a l’impression que Derrick Green hurle dans un mégaphone, la basse produit un bourdonnement assourdissant. Pour le coup oui, on est bien immergé dans le chaos des combats, le choc est frontal. Pour ceux qui aiment les titres de ce style : pachydermique voir mammouthesques, je leur recommande vivement un petit "Tsunami" ou "Impending Of Doom" !

L’intro très religieuse de la seconde piste (la prestation au violoncelle de Kisser est à saluer au passage), "The Vatican", nous repose un chouïa sans pour autant changer d’ambiance. On notera juste que les riffs précédant le chant sonnent très "Refuse / Resist", mais que le reste du morceau à un petit quelque chose de Black Metal qui se retrouve également, de façon plus flagrante, dans "Manipulation Of Tragedy". SEPULTURA s’aventure aussi du côté du Doom (rapidement hein) sur "Grief" un des morceaux les plus calmes mais aussi les plus prenants de l’album dans lequel Green semble s’arracher les entrailles sur une mélodie hypnotisante combinée à des percussions tribales. D’ailleurs si les percus c’est votre kiff il faut vraiment jeter une oreille à la prestation remarquable du tout jeune Eloy Casagrande sur "The Bliss Of Ignorants" ou "The Age Of The Atheist" ! Titres qui raviront les fans de la première heure avec leur côté très roots, si je peux me permettre le jeu de mots.

Et pour les curieux qui auront attendu que les 25 minutes de la dernière piste s’achève, ils pourront se délecter du solo magistral du jeune batteur. Morceau qui d’ailleurs est chanté en portugais par Kisser (encore lui !) et qui n’est autre qu’une reprise de Chico SCIENCE et Nação ZUMBI (deux Brésiliens, un spécialisé dans le Hip Hop, l’autre dans la Pop Rock). Et au final il n’est pas spécialement éloigné de l’original, le titre étant à la base joué sur fond de grosse guitare bien couillue, SEPULTURA ne fait que l’accélérer et le rendre plus agressif (et meilleur aussi faut reconnaître). Enfin pour continuer sur les batteurs qui sont à l’honneur dans le groupe, on peut noter la présence de Dave Lombardo sur le titre "Obsessed" !

Au premier abord le skeud, comme pour "A-Lex", peut paraître difficile à ingurgiter. Ce n’est pas sexy, ce n’est pas glam, ce n’est pas swag … Nooon, c’est étouffant, bizarre, sombre, pas facile d’accès et pourtant si on pousse l’écoute, c’est très bon, car très varié et bien mené ! SEPULTURA sait toujours concocter son savant mélange de Thrash, Death et Hardcore, empreint de bruits étranges et envoûtants, tout en restant intègre à son identité et en continuant son évolution artistique.

4/5.

(1) Je tiens à préciser que je ne traite pas d’abrutis ou d’incultes ceux qui n’ont pas vu le fameux film, mais qu’il mérite quand même d’être vu ;)

A lire aussi en THRASH METAL :


DESTRUCTION
Eternal Devastation (1986)
Indispensable ! le meilleur album de destruction




REVOCATION
Deathless (2014)
Back on groovy fucking track


Marquez et partagez






 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Derrick Green (chant et percussions sur 9)
- Andreas Kisser (guitare,chœurs, cello sur 2)
- Paulo Jr. (basse)
- Eloy Casagrande (batterie)
- Dave Lombardo (batterie sur 8)


1. Trauma Of War
2. The Vatican
3. Impending Doom
4. Manipulation Of Tragedy
5. Tsunami
6. The Bliss Of Ignorants
7. Grief
8. The Age Of The Atheist
9. Obsessed
10. Da Lama Ao Caos



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod