Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASHCORE  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eminence
- Membre : Soulfly, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace.com/sepultura (508)
 Site Officiel (242)
 Chaîne Youtube (294)

SEPULTURA - Kairos (2011)
Par FENRYL le 12 Mars 2012          Consultée 6183 fois

Bon, ok, je sais parfaitement ce que vous êtes en train de vous dire en découvrant en ligne la chronique du dernier SEPULTURA : "Bordel ! Enfin les mecs ! Il faudrait voir à vous sortir les doigts du fût quand même ! Il date de Juin 2011 tout de même !".

Mea culpa. Nous n'avons pas (trop) d'excuses. On s'est gentiment balancé la patate chaude depuis tout ce temps et c'est finalement moi qui ait hérité du bouzin, non pas à contre cœur, mais sans doute par défaut, mon autre collègue sur la brèche ayant finalement lâché l'affaire après de nombreux mois d’hésitation.
Bref, en tout cas, de mon côté également, j'ai du prendre mon temps. Tout d'abord car je ne suis pas de ceux, tout comme tous mes confrères sur le site, qui pondent des écrits après 2 écoutes.
Ensuite, j'ai pris le temps également de me refaire la disco du groupe pour me remettre dans le bain.
Et ce n'est qu'à ce moment là que j'ai pu prendre le recul nécessaire pour vous parler de ce dernier opus des Brésiliens...
Non pas que SEPULTURA fasse encore partie des incontournables du Metal de nos jours, mais bien parce que l'on a ce regard compatissant et bienveillant sur une de ces anciennes gloires du genre. Le genre de combo qui n'arrive pas à recomposer son passé glorieux, lequel remonte à bien loin désormais.
Pour autant, il serait idiot de faire ce que j'ai fait pendant des années, à savoir négliger l'évolution du groupe, après des concepts albums bluffant, notamment "Dante XXI" et "A-Lex" dans une moindre mesure. En toute objectivité, pas sûr qu'on se serait autant enthousiasmé si le nom sur la pochette avait été autre chose que SEPULTURA... Enfin bon, ne tombons pas (totalement) dans les mêmes sempiternels commentaires. Tiens, pour la peine, on notera désormais que Derrick aura fait son temps dans le groupe autant que l'autre Maxounet. Hop, on se débarrasse d'une remarque classique !

Alors, ce "Kairos" ? J'y suis revenu après avoir vu le groupe en live à Rouen dans la super salle "106". Ce soir de Juin dernier, j'ai pris mon pied à me refaire tous les vieux standards du groupe enrichis de quelques titres en exclu avant la sortie de cette nouveauté.
Sans pour autant prendre une claque à leur écoute, je me suis juré de m'y pencher sérieusement le temps venu.
Il faut bien reconnaître que c'est sans doute sous le coup de l'euphorie que je me suis enflammé. Mais bon, une nouvelle fois 17 titres (en comptant les deux bonus de ma version), cela fait toujours trop pour moi sur un seul et même opus.
SEPULTURA tente de diversifier son offre avec des covers au nombre de deux ici : "Just One Fix" de MINISTRY et un "Firestarter" des PRODIGY. Deux choix portés autour de l'Indus et de l'Electro Thrash qui feront sans doute plaisir aux fans du genre, sans pour autant apporter grand chose à ces deux "tubes".
Pour le reste ? Rien de bien nouveau dans ce Thrashcore. Andreas tente de revenir à des titres plus concis, plus courts tout en nous distillant des soli qui font parfois bien plaisir à entendre, nous rappelant qu'il n'est pas un manchot. A ce titre, "Dialog" est une réussite, tout comme "Mask" ou "Seethe".
Pour le reste, retour donc des riffs sauvages et nerveux dans la plus pure tradition du groupe ("Spectrum", "Kairos", "Relentless") qui nous rapprochent d'un "Chaos A.D." dans l'esprit. La batterie est plus sèche, plus directe et Greene a définitivement trouvé son timbre de voix. Rien à redire à ce niveau pour celui qui fête ses 15 ans de présence chez les Brésiliens.

Le reste de la galette compose une sorte de ventre plus ou moins mou, fadasse parfois, plaisant et encourageant par moment. C'est bien simple : sur un même titre, on peut à la fois se prendre un missile Thrash bien percutant avant d'être déçu par un refrain ou un couplet anachronique...

SEPULTURA, 12ème épisode... Comme des footeux qui vont signer dans les pays émergeants pour ne pas s'avouer qu'ils ne peuvent plus assurer dans la cour des grands mais qui souhaitent encore amasser des paquets de billets, nos Brésiliens, toujours aussi attachants, œuvrent dans cette seconde division, eux qui ont tutoyé les sommets il y a bien des années. Ils s'accrochent, persistent mais ne signent plus vraiment. Il est difficile de prévoir cet avenir mais contentons nous de faire le bilan pour le moment : "Kairos" est un énième album dans un genre saturé, qui n'apporte peu ou pas de chose... Du Metal générique en somme...

Note réelle : 2,5/5.

N.B : on notera le départ du batteur depuis la sortie de l'album...

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


SUICIDAL TENDENCIES
World Gone Mad (2016)
ST ! ST ! ST ! ST ! ST for life !

(+ 1 kro-express)



BROKEN MIRRORS
The Universal Disease (2012)
Quand le Metal Français nous rend fier...


Marquez et partagez






Par BIONIC2802




 
   FENRYL

 
   CANARD WC

 
   (2 chroniques)



- Derrick Greene (chant)
- Andreas Kisser (guitare)
- Paulo Jr (basse)
- Jean Dolabella (batterie)


1. Spectrum
2. Kairos
3. Relentless
4. 2011  
5. Just One Fix (reprise De Ministry)
6. Dialog
7. Mask
8. 1433
9. Seethe
10. Born Strong
11. Embrace The Storm
12. 5772
13. No One Will Stand
14. Structure Violence (azzes)
15. 4648
16. Firestarter (cover Bonus The Prodigy)
17. Point Of No Return (bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod