Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (10)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eminence
- Membre : Soulfly, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace.com/sepultura (530)
 Site Officiel (255)
 Chaîne Youtube (314)

SEPULTURA - Morbid Visions (1986)
Par POSSOPO le 25 Février 2004          Consultée 13324 fois

Il faut bien commencer quelque part. Voilà ce que doivent se dire le matin au réveil Paulo Jr et Igor Cavalera en pensant au premier effort longue durée de SEPULTURA.
Certains artistes trouvent dès leurs premiers efforts une inspiration presque magique. Souvent, cette inspiration a d’ailleurs tendance à s’évaporer au fur et à mesure que l’artiste devient plus prolifique. D’autres, peut-être moins naturellement doués pour extérioriser leurs sentiments, ont besoin de travail, d’expérience afin de livrer au monde ce qu’ils ont de plus beau à l’intérieur. Morbid Visions montre à quel point l’acharnement peut payer. Car bien peu auraient pu deviner que ce concentré de colère brute et quelque peu vaine serait la première pierre d’un édifice appelé à narguer les cieux. SEPULTURA, vous l’aurez compris, sont partis de très bas, mais vraiment très bas. C’est même à se demander s’ils ne seraient pas hollandais et auraient entamé leur longue ascension en dessous du niveau de ta mère (c’est chiant, toutes ces coquilles, il fallait lire la mer, évidemment).

Le milieu des années 80 est une période d’intense activité pour le metal extrême. Alors que le thrash vit ses premières heures de gloire, de nouveaux drilles qui ne font encore que modestement parler d’eux, s’enferment dans leur garage afin de préparer le déboulonnage des METALLICA, SLAYER et autres KREATOR déjà trop polis à leur goût. Ces vilains petits démons se nomment BATHORY, CELTIC FROST, HELLHAMMER, DEATH et MAYHEM. Le brésil participe aussi à ce mouvement avec SARCOFAGO et SEPULTURA. Parmi tous ces combos infâmes, le dernier cité est à la fois celui qui montera le plus haut dans la hiérarchie du metal mais aussi celui qui entame sa carrière de la manière la plus inintéressante.

Produire un disque consiste à souligner la beauté de celui-ci, ses points forts, ses moments les plus intenses, parfois même à apporter une esthétique originale. Beaucoup aimeraient critiquer le son de cet album, je leur laisserai ce plaisir car en ce qui me concerne, quand rien ne peut être mis en valeur, pourquoi faire l’effort physique, intellectuel et financier d’essayer?
La faiblesse de Morbid Visions ne vient pas de là. Il manque simplement à ce lp de la substance. Les riffs sont prévisibles et manquent totalement d’originalité, la voix de Max est plutôt risible et l’ensemble est terriblement lourd et pataud.

Je garderai un peu de place pour évoquer la valeur admirable des paroles. Avec des titres aussi convenus que war (les metalleux, ils aiment bien tout ce qui est militaire), crucifixion (les metalleux, ils n’aiment pas la religion parce que la religion, c’est pas beau), empire of the damned (les metalleux, ils aiment bien les films d’horreur), funeral rites (les metalleux, ils aiment Satan parce que Satan, il a des grosses couilles alors que Jésus, il a une petite bite, il suffit de regarder certaines peintures) et mayhem (les metalleux, ils adorent le bruit et le bordel, surtout avec de l’alcool), nos copains brésiliens développent un sens de l’humour au deuxième degré peut-être involontaire, en tous cas très divertissant.

Passez votre chemin, il y a bien plus intéressant dans le genre.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


CARCASS
Heartwork (1993)
Death metal

(+ 1 kro-express)



SENTENCED
Amok (1995)
Death metal mélodique inclassable


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   CITIZEN
   MEFISTO

 
   (3 chroniques)



- Max Cavalera (chant, guitare)
- Jairo T. (guitare)
- Igor Cavalera (batterie)
- Paulo Jr (basse)


1. Morbid Visions
2. Mayhem
3. Troops Of Doom
4. War
5. Crucifixion
6. Show Me The Wrath
7. Funeral Rites
8. Empire Of The Damned



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod