Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eminence
- Membre : Soulfly, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace.com/sepultura (490)
 Site Officiel (223)
 Chaîne Youtube (279)

SEPULTURA - Nation (2001)
Par DAMONIL le 1er Décembre 2002          Consultée 10621 fois

SEPULTURA… Un nom mythique, qui a marqué à jamais l’histoire du metal. Cependant, depuis le départ d’un de ses piliers, Max Cavalera, après l’album cultissime "Roots", le groupe brésilien est tombé au fond du gouffre avec l’opus qui suivit. Max était (et reste !) un excellent compositeur, et sans sa patte "Against" parut assez fade. Toujours est il que SEPULTURA ne s’est pas arrêté à cet échec et revient, en force, avec "Nation".
Ce nouvel album est vraiment d’excellente facture. Non pas qu’il regorge de surprises, loin de là, mais surtout parce qu’il propose des morceaux très accrocheurs et d’un grande qualité. Sur une ambiance politique, SEPULTURA incarne la voix du peuple. 15 titres, tous assez similaires aux premières écoutes, ils se révèlent petit à petit comme uniques. On retrouve un peu la musique de "Roots", évidemment sans les influences indiennes, mais aussi avec un peu moins de folie. Les percussions sont restées en revanche propres au groupe, et ça c’est toujours purement jouissif. Quant au chant, le « remplaçant », Derrick Green assure comme une bête.

L’album s’ouvre sur une chanson d’anthologie, "Sepulnation". Le refrain est infernal, impossible de se le sortir de la tête une fois enregistré. J’ai dû passer un mois à chantonner, s’il est possible de chantonner du SEPULTURA, le mythique "Rise up ! Rise up ! Resistance won’t be stop ! Rise up ! Rise up… SEPULNATION !" Malheureusement, les autres titres ne rivalisent pas avec cet entrée, mais restent vraiment plus qu’honnêtes. De temps à autres, il y a de petites transitions parlées fort sympathiques, en différentes langues (allemand et japonais entre autre), qui renforcent cette atmosphère politique. Parmi les grands moments de "Nation", je citerai "One Man Army", toujours pour son refrain ultra-accrocheur, "Saga" pour les riffs dévastateurs et les percussions affolantes, et "Uma Cura", chanson assez hypnotique. On finit avec un morceaux assez surprenant, mais ho combien magnifique : "Vatio", avec du violon s’il vous plait. Notons enfin que "Nation" est sorti en version digipack, avec 5 bonus tracks (!!), dont un live de "Roots Bloody Roots".
Pour finir je voudrais juste parler de l’artwork exceptionnel, qui à lui seul vaut le détour.

Bref, ne cherchez pas à retrouver le passé du groupe avec ce nouveau SEPULTURA, mais écoutez-le avec une oreille nouvelle, vous y prendrez du plaisir.

A lire aussi en THRASH METAL :


HERTZ & SILENCE
You! Machine (1999)
Un bijou du PANTERA français ! Une bombe...




MEGADETH
Rust In Peace Live (2010)
Fantasme ultime assouvi et en vidéo...


Marquez et partagez




 
   DAMONIL

 
   DEADCOM
   FENRYL

 
   (3 chroniques)



- Derrick Green (chant)
- Andreas Kisser (guitares)
- Paulo Jr. (basse)
- Igor Cavalera (batterie)


1. Sepulnation
2. Revolt
3. Border Wars
4. One Man Army
5. Vox Populi
6. The Ways Of Faith
7. Uma Cura
8. Who Must Die ?
9. Saga
10. Tribe To A Nation
11. Politricks
12. Human Cause
13. Reject
14. Water
15. Valtio



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod