Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH DEATH METAL  |  COMPILATION

Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1986 Morbid Visions
1987 Schizophrenia
1989 Beneath The Remains
1991 Arise
1993 Chaos Ad
1996 Roots
1998 Against
2001 Nation
2003 Roorback
2006 Dante Xxi
2009 A-lex
2011 Kairos
2013 The Mediator Between ...
2014 Metal Veins : Alive At R...
2017 Machine Messiah
2020 Quadra
 

- Style : Eminence, Nervosa
- Membre : Soulfly, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace.com/sepultura (1028)
 Site Officiel (732)
 Chaîne Youtube (1132)

SEPULTURA - Sepulquarta (2021)
Par FENRYL le 6 Octobre 2021          Consultée 1834 fois

Des fois, c’est à se demander si on n’a pas la poisse…
Les Brésiliens de SEPULTURA peuvent sincèrement s’en mordre les doigts car en sortant fièrement leur album "Quadra" le 7 février 2020, ils ne pouvaient pas vraiment imaginer ce qu’il allait se passer ensuite à l’échelle mondiale… Alors que le combo venait de pondre rien de moins que son meilleur album, ma claque de l’année entière (et au passage, le lauréat du top album sur NIME…).

Andreas résume alors assez bien la situation : " "SepulQuarta" est né au tout début de la pandémie lorsque tout a été arrêté. Nous avions sorti un nouvel album, mais nous ne pouvions pas tourner pour le défendre. Par conséquent, nous avons créé cet événement récurrent où nous pouvions discuter avec nos fans du monde entier, jouer notre musique et échanger des idées. C’était génial ! "SepulQuarta "nous a gardés en vie et nous a permis de rester forts pendant l’une des périodes les plus difficiles de l’histoire de l’humanité.”
Il faut dire que l’idée est simple : réunir des ami(e)s à travers le monde pour des bœufs en visio.

Andreas poursuit donc : "C’est formidable que "SepulQuarta" nous ait permis de faire cela. Nous avons eu 57 invités au total. C’est un chiffre incroyable. Nous avons commencé le 22 avril – [c’était] le premier – et nous l’avons fait chaque semaine pendant plusieurs mois, puis nous l’avons fait tous les 15 jours. Ce fut une expérience incroyable. Nous avons joué 28 chansons. C’était plus qu’un concert de trois heures. C’était incroyable. Vraiment."

Ainsi, cet album est une sélection de 15 titres repris avec à chaque fois un ou plusieurs guests.
L’intérêt réside donc dans l’approche que le groupe a proposé ici : loin de faire dans la facilité comme certains pouvaient le redoute, SEPULTURA s’aventure sur le terrain de la prise de risque en faisant la part belle à des titres méconnus, sous-estimés voir réarrangés pour l’occasion.
Si Paulo Jr. est clairement discret sur cet opus, il est indéniable que c’est la guitare et la batterie qui ont pris le pouvoir. Kisser reste le maître à bord, mais c’est clairement le fantastique Eloy Casagrande qui continue à me régaler. Le bougre propose une quasi systématique relecture des partitions d’Igor Cavalera, pour mon plus grand plaisir. Quel monstre ! Son jeu ultra nerveux m’hypnotise encore et encore.

Côté tracklist, on est servi globalement :
- des présences originales comme ce trio de voix féminines sur le furieux "Hatred Aside" avec Angelica Burns (HATEFULMURDER), Mayara Puertas (TORTURE SQUADE) et Fernanda Lira (CRYPTA), un p’tit MOTÖRHEAD avec Phil Campbell himself ("Orgasmatron" évidemment, tiré de "Arise" !).
- des prises de risques avec par exemple le cultissime "Ratamahatta" (il en fallait une sacrée dose de courage pour s’attaquer à la performance d’un Carlinos Brown notamment mais c’est franchement bien troussé), le trop mésestimé "Mask" issu de "Kairos" qui gagne en densité avec la présence d’un Devin Townsend ou encore la réorchestration franche de "Kaiowas" qui devient tellement moderne !
Je regrette toutefois de retrouver le seul titre raté de "Quadra", à savoir ce titre mal né "Fear, Pain, Chaos, Suffering" alors que deux joyaux n’attendaient que nous sur cet opus (je vous laisse vous reporter à ma chronique de la galette).
- des morceaux que j’adore et qui revivent encore et toujours : "Territory" même avec le Dave "je suis dans la tourmente" Ellefson, le monstrueux "Cut-Throat" avec un Scott Ian très discret à mon goût, "Slave New World" avec le frontman de TRIVIUM Matt K. Heafy… mais également un bon vieux "Inner Self" ressorti pour l’occasion de "Beneath The Remains" en présence de Phil Rind (SACRED REICH).

"Sepulquarta" est une sorte d’album live 2.0… Une évolution que Darwin aurait sans doute adoubé : une adaptation franche à son milieu pour survivre face à une évolution brutale des conditions de vie du milieu.
Incapable de défendre son dernier rejeton, formidablement bien né, SEPULTURA a proposé la meilleure de réponse en compilant, en attendant, quinze titres pour une heure de décibels permettant à Derrick Green de finir de nous convaincre que le bougre est décidément totalement à l’aise avec le répertoire complet du combo et que nos musiciens n’ont rien perdu de leur motivation et de leur inspiration.
SEPULTURA ne renie rien et assume parfaitement son âge, ses ambitions et son respect des fans à travers le monde.
Avec cette compilation, tous les auditeurs trouveront leur bonheur : du plus novice au plus mordu, impossible de ne pas bouder son plaisir avec cette délicieuse sucrerie, sans aucun prétention.
Finalement, les plaisirs simples sont les plus agréables. Merci SEPULTURA…

Note réelle : 3,5/5.

Top : chacun y trouvera son bonheur mais "Territory", "Cut Throat" et "Slave New World" demeurent des pistes intemporelles. "Mask" vaut le détour.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


DESTRUCTION
Mad Butcher (1987)
Boucherie de malade ? !




NOCTURNAL BREED
Fields Of Rot (2007)
Thrash black made in Norvège... Joli pédigré !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Derrick Green (chant)
- Andreas Kisser (guitare)
- Paulo Jr. (basse)
- Eloy Casagrande (batterie)


1. Territory (avec David Ellefson)
2. Cut-throat (avec Scott Ian)
3. Sepulnation (avec Danko Jones)
4. Inner Self (avec Phil Rind)
5. Hatred Aside (avec Angélica Burns, Mayara Puertas
6. Mask (avec Devin Townsend)
7. Fear, Pain, Chaos, Suffering (avec Emmily Barreto)
8. Vandals Nest (avec Alex Skolnick)
9. Slave New World (avec Matthew K. Heafy)
10. Ratamahatta (avec Joao Barone & Charles Gavin)
11. Apes Of God (avec Rob Cavestany)
12. Phantom Self (avec Mark Holcomb)
13. Slaves Of Pain (avec Fred Leclercq & Marcello Pomp
14. Kaiowas (avec Rafael Bittencourt)
15. Orgasmatron (avec Phil Campbell)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod