Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH DEATH TRIBAL  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2014 Metal Veins : Alive At R...
2017 Machine Messiah
2020 Quadra
 

- Style : Eminence, Nervosa
- Membre : Soulfly, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace.com/sepultura (755)
 Site Officiel (471)
 Chaîne Youtube (535)

SEPULTURA - The Mediator Between The Head And Hands Must Be The Heart (2013)
Par FENRYL le 16 Mai 2017          Consultée 718 fois

Cet album au nom imprononçable et terriblement pénible en terme de marketing (!) n'a de cesse depuis sa sortie de me poser encore et encore des questions.

SEPULTURA balance du gros, du très gros son. On pense trop vite à SOULFLY avec "Trauma Of War"... Trop ? Oui car Derek renvoie Max dans ses 22. Sa voix en furie totale est dévastatrice.
Il marque décidément son territoire, lui qui fait partie de l'aventure depuis bien longtemps désormais !
Il n'a pas à rougir de sa prestation qui est remarquable au même titre que celle du nouveau batteur ! Ce dernier impressionne, parfois à la limite !

En démarrant sur les chapeaux de roue, limite Deathcore par moment, SEPULTURA sonne moderne et furieux. Le groupe trompe presque son monde le temps d'une intro religieuse pour "The Vatican" (Death Thrash tendant vers TOXIC HOLOCAUST par moment !) mais il ne faudra pas se faire avoir : on en prend pour son grade.
Le trio "Manipulation Of Tragedy"/"Tsunami"/"The Bliss Of Ignorants" donne du coffre à l'ensemble : on retrouve les sonorités SEPULTURiennes à base de breaks (mais aussi sur "The Vatican" déjà !).

C'est indéniable : ici, c'est le règne de l'homogénéité.
Alors comment en plus ne pas savourer la petite pépite finale, chantée en portugais qui fait autant de bien qu'elle est réussie ("Da Lama Ao Caos") ?

SEPULTURA signe un disque puissant et sans concession. Forçant le respect depuis des décennies par sa volonté de garder le cap, la modernité de son son ne peut que convaincre, notamment au moment d'effectuer le sempiternel comparatif d'avec "voussavezqui" qui prend - clairement ici - une sacrée branlée !

Note réelle : 3,5/5.

N.B : attention toutefois, les premières écoutes pourront se révéler longues et fastidieuses par moments, le temps d'appréhender l'ensemble... J'ai eu du mal à me convaincre réellement de la réussite et de l’intérêt de cet album !

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


TRIVIUM
The Sin And The Sentence (2017)
Quel travail, quelle maîtrise ! Donc puissance !




MEGADETH
Rust In Peace Live (2010)
Fantasme ultime assouvi et en vidéo...


Marquez et partagez






 
   CHAPOUK

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Derrick Green (chant et percussions sur 9)
- Andreas Kisser (guitare,chœurs, cello sur 2)
- Paulo Jr. (basse)
- Eloy Casagrande (batterie)
- Dave Lombardo (batterie sur 8)


1. Trauma Of War
2. The Vatican
3. Impending Doom
4. Manipulation Of Tragedy
5. Tsunami
6. The Bliss Of Ignorants
7. Grief
8. The Age Of The Atheist
9. Obsessed
10. Da Lama Ao Caos



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod