Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Metallica, Iron Savior, Paragon, Soulhealer
- Membre : Grave Digger, Age Of Silence, Almanac
 

 Site Officiel De Rage (1012)

RAGE - Speak Of The Dead (2006)
Par METAL le 7 Mars 2006          Consultée 7136 fois

La carrière de RAGE a beau être chargée en années et riche en albums de références, s’il est cependant une production attendue au tournant cette année c’est bien ce Speak Of The Dead qui a non seulement la lourde tâche de faire suite aux deux énormes bombes de heavy metal que furent Unity et Soundchaser mais qui se doit également de leur succéder dignement avec l’obligation de faire aussi bien, si ce n’est mieux.

Mais outre cette mission périlleuse qui attend Peavy Wagner et sa bande, il importe également au groupe de se renouveler en proposant à tous ses fans impatients une œuvre s’éloignant un peu du train-train habituel qui a vu le groupe sortir deux albums assez similaires et qui se doit d’explorer de nouveaux horizons sous peine de perdre en crédibilité et de provoquer une certaine lassitude dans les rangs de leurs supporters les plus fervents.

Et sur le papier on y croit dur comme fer avec au programme un titre de près de 25 minutes au doux nom de « Suite Lingua Mortis » qui se voit accompagner par l'Inspector Symphonic Orchestra de Minsk et qui promet d’être un grand moment dans la carrière du groupe, tout comme l’avait été la fameuse trilogie orchestrale composée par RAGE en trois albums : Lingua Mortis (1996) - XIII (1998) et Ghosts (1999).
Et cette "Suite Lingua Mortis" commence par la désormais obligatoire introduction instrumentale "Mortituri te salutant" qui, dans le style fanfare romaine fait assez kitch et nous donne déjà un mauvais pressentiment … la suite sera également un titre instrumental "Prelude Of Souls" mais qui se montre bien plus convaincant et épique que son prédécesseur. Il commence doucement au piano avant de se diriger vers des ambiances plus inquiétantes à coup de lignes de violons puissantes et accompagnées avec force par la guitare du virtuose biélorusse Victor Smolski, avant d’enchaîner sur le premier titre chanté de l’album. "Innocent" est assez classique pour du RAGE, si ce n’est un riff allégrement pompé au "Master Of Puppets" de METALLICA ainsi que l’orchestre symphonique qui accompagne le groupe en finesse, mais qui sert surtout de lien entre les différentes parties de cette suite (comme l’angoissant instrumental "Depression") plutôt qu’il ne participe à l’ensemble, se contentant souvent de doubler la ligne mélodique de Victor Smolski et de combler les vides laissés par des compositions loin d’être les meilleures du groupe.

Alors bien sûr "No Regrets" est un bon titre avec son début heavy à souhait et ses changements de rythmes fréquents qui en font presque une composition progressive. Elle possède également de la profondeur avec ses chœurs (certes assez clichés) mais pour apprécier la magnifique ballade « Beauty » qui clôture cette "suite", il vous faudra subir deux minutes instrumentales qui n’ont pour but que de relier entre elles deux titres qui ne se complètent pas et ne semblent jamais faire partie d’un même morceau épique de 25 minutes.

Car le problème majeur de cette "Suite Lingua Mortis" repose dans le fait qu’elle n’a de suite que le nom : des huit titres proposés, trois en sont vraiment, et les cinq autres servent à transformer ces 3 titres de bonnes qualités mais plutôt quelconques en un super titre à rallonge. Au final le résultat est très plaisant mais se montre surtout tape à l’œil.

Mais l’album ne s’arrête pas seulement à cette fameuse "Suite Lingua Mortis" car "Speak Of The Dead" possède également sept titres sans orchestre symphonique dans le pur style moderne de RAGE, à savoir du bon gros Heavy Metal des familles à qualité variable et qui commence avec deux titres assez faiblards : "No Fear" globalement sans imagination et "Soul Survivor" dans la même veine mais avec en plus un refrain assez déplaisant, suivi d’un "Full Moon" plus appréciable avec son intro toute en retenue et son chant sentant bon la power ballad avant de faire vibrer les guitares saturées pour une composition de bonne facture mais reprenant trop de fois le refrain à mon goût.

Heureusement pour nous, l’album s'achève sur 4 titres à vous faire oublier la déception provoquée par les 8 ou 10 premiers titres : "Kill your gods" n’est pas originale pour un sou mais ça va à cent à l’heure et donne irrésistiblement envie de remuer la tête. Elle est suivie de "Turn My World Around" aux couplets plutôts mid-tempo et son refrain ultra efficace et heavy qui ne demande qu’à devenir un hymne pendant la future tournée, tout comme "Be With Me Or Be Gone" et ses couplets saccadés et le bouquet final avec la chanson titre "Speak Of The Dead" au son RAGE, immédiatement reconnaissable avec les distorsions made-in Smolski et un rythme effréné d’un bout à l’autre (accentué par la patte de Terrana qui s’en donne à cœur joie) pour ce qui est, à n’en pas douter un futur classique en concert.

Alors au final, que penser de ce Speak Of The Dead ? On pourrait dire que c’est un bon album mais qui ne convainc pas complètement sur "Suite Lingua Mortis", son seul titre véritablement osé et qui malgré la qualité de ses titres plus classiques, n’arrive pas à se montrer réellement novateur en nous proposant certes 4 ou 5 compositions d’un très bon niveau mais assez semblables à la douzaine déjà pondus sur les albums Unity et Soundchaser. De plus si on prend pour point de vue le fait que RAGE avait déjà eu recours à un orchestre symphonique quelques années auparavant, on est en droit de penser que RAGE fait bien plus que de stagner, il régresse …

Note exacte : 3,5 / 5

A lire aussi en HEAVY METAL par METAL :


METALLICA
Some Kind Of Monster (2004)
The monster lives

(+ 1 kro-express)



Bruce DICKINSON
Tyranny Of Souls (2005)
Bon album mais un peu trop prévisible


Marquez et partagez




 
   METAL

 
  N/A



- Peavy Wagner (chant - basse)
- Victor Smolski (guitare - claviers)
- Mike Terrana (batterie)


1. Morituri Te Salutant (instr)
2. Prelude Of Souls (instr)
3. Innocent
4. Depression (instr)
5. No Regrets
6. Confusion (instr)
7. Black (instr)
8. Beauty
9. No Fear
10. Soul Survivor
11. Full Moon
12. Kill Your Gods
13. Turn My World Around
14. Be With Me Or Be Gone
15. Speak Of The Dead



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod