Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (3 / 6)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Powergod, Paragon, White Skull, Dragonheart, Thundersteel
- Membre : Headhunter, Rage, Grinder, Domain
- Style + Membre : Rebellion

GRAVE DIGGER - Heart Of Darkness (1995)
Par FREDOUILLE le 12 Mars 2006          Consultée 8543 fois

Si le Heavy Metal subsiste encore en cette année 1995, il ne le doit certainement et avant tout qu'à ses plus dignes représentants à savoir les dinosaures que sont IRON MAIDEN ou JUDAS PRIEST, terriblement mis à mal pourtant par le "tsunami" grunge qui a envahi la Cote-Ouest des Etats-unis quelques années plus tot. Et même si le cru 1995 de la vierge de fer est loin de faire l'unanimité, on peut constater que le heavy metal sort peu à peu de sa léthargie; en Allemagne, l'année 1995 est en réalité une très bonne année comme en témoignent indubitablement les excellents albums de SCANNER ("Mental reservation") dont c'est le come back, GAMMA RAY ("Land of the free"), RAGE ("Black in mind") et ce magistral "Heart of darkness" de GRAVE DIGGER qui reste incontestablement à ce jour et dans mon coeur le meilleur album de la bande à Chris Boltendahl et Uwe Lulis, les principaux compositeurs du groupe à l'époque. Et ce malgré la trilogie médiévale qui suivra... Excellente soit dit en passant.

Et pourtant... GRAVE DIGGER.... Je ne peux pas dire que je m'attendais à un album de cette trempe de la part d'un groupe unanimement critiqué durant la fin des années 1980 et dont je ne connaissais qu'un très vieillissant "Heavy metal breakdown" et surtout qu'un très dispensable Best-of sorti l'année précédente par le label Noise ("The best of the Eighties"). Et pourtant... GRAVE DIGGER va me souffler net avec "Heart of darkness", album de heavy metal par excellence, puissant et doté d'une production monstrueuse. Vous n'avez qu'à écouter les premières notes du tonitruant "Shadowmaker" pour vous en assurer, le son est COLOSSAL!!! Il faut dire que GRAVE DIGGER possède un son de guitare très caractéristique lequel renforce avec brio le côté heavy et puissant du groupe.
Pour faire suite à "The reaper" sorti en 1993, Chris Boltendahl et son commandant en second l'excellent Uwe Lulis (Futur REBELLION) ont de toute évidence peaufiné leur affaire jusque dans les moindres détails tant musicalement (les compositions sont magistrales et particulièrement inspirées), qu'esthétiquement. La pochette de l'album est tout simplement magnifique et signée par l'excellent MARSCHALL (à qui on pourra également attribuer la magnifique pochette de "Imaginations from the other side" de BLIND GUARDIAN, album non moins magnifique sorti d'ailleurs en cette année 1995, et dont j'avais carrément omis de citer un peu plus haut - Impardonnable!).
Pour en revenir à la pochette de "Heart of darkness"; il est évident qu'à l'écoute de l'opus, cette pochette reflète à la perfection les différentes atmosphères distillées tout au long de l'album. A commencer par la mystérieuse et magnifique introduction de l'album "Tears of madness" laquelle nous entraîne tout simplement au plus profond des ténèbres, en passant par le mystérieux, sombre et excellent "Circle of witches (futur classique du groupe d'ailleurs) et par les 12 minutes de la magnifique pièce maîtresse de l'album "Heart of darkness", authentique dédale épique de heavy metal alternant avec merveille ambiances sombres titanesques (choeurs à l'appui, guitare acoustique, orchestrations, passages narrés) et multipliant les fausses pistes et breaks dantesques. Inutile de vous dire que ce morceau est carrément une merveille.
Pour le reste, GRAVE DIGGER peut se targuer d'exceller dans la composition de titres directs et bruts de fonderie, véritables hits en puissance tels que peuvent l'etre les excellents brulots que sont "Hate" aux riffs incisifs et explosifs, le speedé "Warchild" et son introduction en trompe l'oeil (c'est que des pleurs de bébé ne laissent présager rien de bon en général! arf!) ou encore les titanesques "Shadowmaker" ou "My life" lesquels bastonnent à tout va. Bien entendu, l'ensemble reste très mélodique, les refrains sont accrocheurs et les vocalises de Chris, tour à tour éraillées, claires, fougueuses sont absolument redoutables.
Enfin, comment ne pas citer le somptueux "Circle of witches", son climat envoutant et ses soli harmoniques (de toute beauté!) ou encore le très nuancé "Demon's day" qui démontre ici et sans ambiguité que Chris Boltendahl est avant tout un chanteur et non un hurleur comme pas mal de personnes peuvent le penser malheureusement?

"Heart of darkness" est un monument du heavy metal incontestablement. Le chef d'oeuvre de GRAVE DIGGER??? A n'en pas douter. Cet opus frise la perfection meme si le dernier titre, "Dolphin's cry", power ballade de l'album se montre un peu ennuyeuse. Pour le reste, c'est à du haut niveau que l'on a affaire tant dans la composition que dans l'interprétation. Cet opus dégage une puissance, une intensité, une qualité peu communes qui annoncent déjà avec certitude un bel avenir pour la formation allemande.

Note : 4.5/5

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


SHAMAN
Ritualive (2004)
Shaman live!!!




BATTLEROAR
To Death And Beyond (2008)
Heavy metal épique! D'excellente facture!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Chris Boltendahl (chant)
- Uwe Lulis (guitare)
- Frank Ulrich (batterie)
- Torni Gich (basse)


1. Tears Of Madness
2. Shadowmaker
3. The Grave Dancer
4. Demon’s Day
5. Warchild
6. Heart Of Darkness
7. Hate
8. Circle Of Witches
9. Black Death
10. My Life
11. Dolphin’s Cry



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod