Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (24)
Questions / Réponses (1 / 3)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Helloween, Dionysus, Saidian, Armory, Nautiluz
- Membre : Taraxacum, Revolution Renaissance
- Style + Membre : Tobias Sammet's Avantasia
 

 Myspace (291)
 Site Officiel (315)
 Chaîne Youtube (278)

EDGUY - Mandrake (2001)
Par FREDOUILLE le 27 Septembre 2006          Consultée 16984 fois

EDGUY ! La classe biberon du Heavy Speed allemand ! Arf !

Effectivement, il fut une époque (lorsque "Vain Glory Opera" débarqua en France) où EDGUY était considéré comme une bande de petits morveux, vu leur jeune âge et vu la légère arrogance de son leader compositeur, le talentueux Tobias Sammet. Cette époque est désormais révolue car le groupe a depuis fait son petit bonhomme de chemin, et quel chemin !

Quand on parle du groupe allemand c'est avant tout à l'album "Theater Of Salvation" que l'on pense, (puisqu'il est considéré pour la plupart comme "THE ALBUM" d'EDGUY), voire à "Vain Glory Opera" qui a eu justement le mérite de nous avoir fait découvrir et révélé le groupe en France.
Mais rarement, et étrangement, peu de gens vous citeront "Mandrake". Cet album est très controversé : les gens aiment ou pas ! Pour ma part, je ne comprends toujours pas cette controverse tant "Mandrake" regorge de hits imparables et de morceaux carrément sublimes. Il est vrai que "Mandrake" a la lourde tâche de succéder au très bon "Theater Of Salvation" mais je suis très loin de partager les commentaires dithyrambiques au sujet de ce dernier. "Theater Of Salvation" est un album plutôt pas mal, il faut bien se l'avouer, mais qui ne m'a jamais vraiment accroché plus que ça, faute certainement à un côté quelque peu pompeux, voire même "pop" aussi. Pour ma part, je trouve "Mandrake" bien meilleur, et il surpasse de loin son prédécesseur et ce dans quasiment tous les domaines.
Avec recul et en tenant compte des albums sortis après "Mandrake", c'est à dire "Hellfire Club" et le récent "Rocket Ride", on comprend aisément le léger changement de cap opéré sur "Mandrake", un tantinet plus heavy et moins speed que ses prédécesseurs. C'est comme si le groupe avait déjà en tête son évolution à venir.

"Mandrake" est un album absolument éblouissant ; le groupe nous délivre là plus d'une heure de bonheur. Au programme bien entendu quelques "speederies" excellentes et fédératrices, dont EDGUY nous assaisonne régulièrement, à l'image de "Fallen Angels", de "Golden Dawn" (ça sent la "patte" EDGUY à plein nez, et j'aurais très bien vu ce titre sur "Vain Glory Opera") ou encore du très humoristique "Save Us Now", ultra mélodique avec des lignes de claviers très "kitch", il est vrai, mais cela convient parfaitement au morceau. "Save Us Now" n'est d'ailleurs pas sans rappeler le "Happy Metal" teuton d'un certain HELLOWEEN. Que de l'excellent donc sur ces titres qui rappellent sur bien des passages des HELLOWEEN et GAMMA RAY au sommet de leur art.

Mais EDGUY n'excelle pas seulement dans l'exercice des "speederies", le groupe ayant plus d'un tour dans son sac, contrairement à d'autres groupes. Sur "Mandrake", EDGUY varie à volonté les plaisirs et a semble-t-il privilégié la diversité en nous offrant par exemple de superbes mid-tempi à l'image du tonitruant "Tears Of A Mandrake" qui ouvre l'album. Ce morceau est d'une très rare qualité. Tout y est pensé avec ingéniosité : l'introduction énorme, le refrain est à tomber par terre, les soli guitaristiques sont absolument remarquables, et il y a cette petite ambiance qui fait que ce morceau est magique. D'ailleurs, depuis 5 ans maintenant ce morceau fait régulièrement ses preuves sur scène !
Bon et que dire également de l'atypique "Jerusalem", excellent en tout point. Le refrain est accrocheur comme rarement, le break est superbe (lignes de clavier très appropriées pour le coup) et l’enchaînement sur les soli guitares est d'une limpidité phénoménale. Une réussite totale que ce morceau.
Bien évidemment, je retiendrais le monumental, le grandiose, le captivant, l'innovant "Pharaoh" qui du long de ses 10 minutes, nous entraîne sur des airs orientaux dans un superbe safari épique et mélodique. Tout y est réussi et subtilement travaillé avec minutie : l'ambiance y est magique, le break au milieu du morceau est génial, les chœurs sont grandioses et lorsque Tobias vient superposer sa voix dessus c'est génial (dans un genre différent, SAVATAGE avait aussi fait ça, avec autant de réussite d'ailleurs, sur la fin de "Chance" - album "Handful Of Rain"). Pour l'occase, EDGUY nous régale vraiment.

"Mandrake" c'est aussi quelques morceaux plus musclés, plus heavy que d'ordinaire tels que le très Dickinsonien "All The Clowns" sur lequel les riffs se font un tantinet plus agressifs. Mais c'est surtout le monstrueux "Nailed To The Wheel" qui vient nous botter le cul comme rarement. Après une introduction qui fait illusion quelques instants (on pense même à du Hard US ou à l'intro de "Civil War" des GUNS N'ROSES), la machine se met en route et EDGUY déroule comme si de rien n'était : les riffs deviennent soudainement ultra heavy, limite thrashisants, Tobias Sammet hurle comme rarement, les soli sont dévastateurs. Jamais EDGUY n'avait sonné aussi heavy et agressif ! Du grand art.
Enfin, EDGUY n'oublie pas un exercice de style dans lequel il excelle également : "Wash Away The Poison" est une putain de ballade sur laquelle Tobias s'en donne bien évidemment à cœur joie.
Seul, "Painting On The Wall", morceau très conventionnel est légèrement en-dessous du lot.

Avec "Mandrake", EDGUY nous a régalés et nous a sorti un quasi sans faute. Le Heavy Speed Metal ici proposé est grandiose et éblouissant. D'une fraîcheur et d'une énergie rares, "Mandrake" est à lui tout seul un best of de hits imparables. Les mélodies, les refrains sont d'une qualité indubitable. Le groupe a progressé, sans conteste, que ce soit au niveau des compositions, au niveau du chant (Tobias élargit encore son registre), ou au niveau des grattes. Sur ce dernier point, le travail et le résultat obtenu est absolument prodigieux. Par rapport aux précédents albums, les soli ont gagné en inspiration, technicité et fluidité.

Pour ma part, "Mandrake" est gigantesque et à ce jour il s'agit encore du meilleur album d'EDGUY. Voilà c'est dit !!!

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


HEAVENS GATE
Hell For Sale! (1992)
Power metal




GAMMA RAY
Majestic (2005)
Du GAMMA RAY pur et simple !


Marquez et partagez



Par JULIEN



Par METAL



Par BAST, EDEN, STEF, THE MARGINAL




 
   FREDOUILLE

 
   BAST

 
   (2 chroniques)



- Tobias Sammet (chant)
- Jens Ludwig (guitare)
- Dirk Sauer (guitare)
- Tobias Exxcel (basse)
- Felix Bohnke (batterie)


1. Tears Of A Mandrake
2. Golden Dawn
3. Jerusalem
4. All The Clowns
5. Nailed To The Wheel
6. The Pharaoh
7. Wash Away The Poison
8. Fallen Angels
9. Painting On The Wall
10. Save Us Now



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod