Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


BAST - 2001
Consulté 2990 fois
FREEDOM CALL - Crystal Empire

Rhapsody n’ayant sorti cette année qu’un EP, excellent au demeurant, mais que je considère comme étant inclassable, c’est donc Freedom Call qui remporte la palme du meilleur album 2001 ! Après un premier album plutôt réussi, Freedom Call réussit l’exploit en sortant ce que le speed mélodique a peut-être fait de plus beau, toutes époques confondues. Des chœurs et des harmonies vocales sublimes, des mélodies obsédantes et un sens de l’épique porté à son paroxysme. Un album unique.

DARK MOOR - The Hall Of The Olden Dreams

LA surprise de l’année vient de là où l’on ne l’attendait pas : d’Espagne. C’est très inspiré par Rhapsody ou par Blind Guardian, le premier pour ses orchestrations et ses lignes vocales, le second pour son côté direct. L’une des particularité de ce groupe est d’avoir l’une des plus belle voix féminines metal en la personne d’Elisa. Rien à voir avec Tarja de Nightwish cependant, on est même parfois proche de Fabio Lione. Un album magnifique dont je ne me lasserai sans doute jamais.

SHADOW GALLERY - Legacy

Après le chef d’œuvre qu’est Tyranny, j’étais certain que cet album finirait en tête de mes préférences pour l’année 2001. Il finit troisième, la faute en incombe au format particulier de l’album : six morceaux dont un de près de trente minutes, cela manque quelque peu de variété à mon goût. Qu’à cela ne tienne, Shadow Gallery est toujours le meilleur groupe de metal progressif, et cet album fourmille de moments sublimes, de mélodies entêtantes, surtout dans le sublime et très long titre qui clôt l’album. Et comble de bonheur, le chant de Mike Baker est d’une beauté extraordinaire.

BOB CATLEY - Middle Earth

Je ne connaissais de Bob Catley que son précédent album, Legends, auquel je n’avais pas trop accroché. Je me suis laissé tenté par ce concept album sur l’œuvre de Tolkien. Et le résultat est énorme. La voix chaleureuse de Catley y d’ailleurs pour beaucoup, faisant passer nombre d’émotions. C’est planant, doux, les chœurs sont superbes. Un excellent moment d’évasion.

DOMINE - Stormbringer Ruler

Groupe mésestimé en France, Domine jouit d’une bonne réputation dans son pays, l’Italie. Son power metal épique, sorte de mariage entre Manowar, Queensryche et Helloween, est très bien foutu, avec une judicieuse utilisation du clavier, renforçant le côté épique de l’ensemble. Le dernier et long morceau de l’album est à ne rater sous aucun prétexte. Une réussite.

SONATA ARCTICA - Silence

Le premier album des finlandais constituait une excellente surprise. La fraîcheur de leur musique avec ce savant mélange entre tradition et modernité a fait plier plus d’un fan de speed mélodique. Sur Silence, le rythme devient plus posé et la musique se fait plus épique. D’excellents passages, de nombreux hits en puissance et toujours cette fraîcheur qui aboutissent à un excellent album, œuvre d’un groupe s’imposant en deux albums seulement parmi les meilleurs de la scène.

HEAVENLY - Sign Of The Winner

Un groupe décrié, surtout en France, pour son attitude de suiveur. Pour ma part, je pense que, si Heavenly n’a rien inventé, il est néanmoins parvenu à digérer toutes ses influences pour aboutir à un excellent album de speed mélodique. Stratovarius, Angra ou Gamma Ray ne sont jamais loin, mais cela ne me choque pas tant les compositions d’Heavenly sont bonnes. Un groupe dont j’attends impatiemment la suite

DIMMU BORGIR - Puritanical Euphoric Misanthropia

Un album ambitieux qui n’atteint néanmoins pas le niveau de ses deux prédécesseurs. Mais cela reste de l’excellent black metal, avec ce fameux contraste entre superbes mélodies et ambiances sombres. L’utilisation de l’orchestre est judicieuse et donne une dimension cinématographique à l’album. Un très grand groupe pour le meilleur album black de l’année.

ANGRA - Rebirth

André Matos parti, Angra était promis par de nombreux « spécialistes » à une fin douloureuse. Mais le groupe brésilien a toujours en son sein ses deux guitaristes magiques et ceux-ci nous ont pondu un sacré album. De magnifiques passages, avec un chant superbe de la part d’Edu. J’irais même jusqu’à dire qu’Angra a gagné en maturité sur cet album… Une réussite.

HROSSHARSGRANI - The Secret Fire

Groupe au nom imprononçable et chiant à écrire, Hrossharsgrani joue une musique qui mélange des samples proches des BO, une guitare black bien âpre, des narrations psalmodiées, des chœurs et du chant féminin. Un vaste mélange qui écarte le groupe des parcellisations propres au metal. C’est en tout cas superbe, bourré d’ambiances sombres, les orchestrations sont grandioses et la musique ensorcelle à la manière des albums de Summoning, groupe dont Hrossharsgrani se rapproche peut-être le plus. A découvrir d’urgence…

GRAVEWORM - Scourge Of Malice

Le groupe qui, au côté de Mystic Circle, domine le black metal allemand. Un excellent album avec de longs et de beaux passages symphoniques pour des compositions black qui font mouche. Une belle surprise, pas si loin du dernier album de Dimmu. C’est en tout cas un album que je recommande aux amateurs de black mélodique.

SUPREME MAJESTY - Tales From A Tragic Kingdom

Un album qui n'était pas loin du top 10. Si le groupe parvient à progresser encore et à nous pondre un meilleur album encore que celui-ci, il devrait faire pas mal de bruit. Son heavy speed à tendances FM est frais et enjoué au point de me rappeler les débuts de Sonata Arctica. J’attends impatiemment la suite !

NIKOLO KOTZEV - Nostradamus

Une très belle surprise dans un registre que je n’affectionne pas particulièrement à la base. Mais les mélodies AOR couplées aux orchestrations somptueuses, les superbes voix des différents protagonistes, la richesse des morceaux étalés sur deux CDs, tout a été réuni pour faire de cet album un moment grandiose. Quelques titres plus faibles néanmoins qui empêchent cet album de figurer parmi mes favoris.

CYDONIA - Cydonia

Le troisième groupe de Olaf Thorsen ? Même si le guitariste de Labyrinth ne fait pas partie du line-up, il a effectivement largement participé à la composition de cet album. Et cela s’entend. Le résultat est du même niveau que les derniers albums de Labyrinth, avec en prime un très bon chanteur. A suivre de très près

VOICE - Golden Signs

Après un premier album plutôt progressif, Voice a décidé de s’orienter vers une musique plus directe, tout en tâchant de brasser autant que faire se peut les influences. Un tempo speed ou moins speed, des chœurs à la Rhapsody, des parties arabisantes, quelques passages alambiqués ou de nombreuses envolées épiques font de cet album un superbe exemple de variété. Passionnant.

CRYSTAL EYES - In Silence They March

Le groupe le moins connu de cette sélection, mais un coup de cœur pour leur musique tout comme le courage et l’abnégation dont les membres ont du faire preuve pour parvenir à sortir leur second effort. La progression stupéfiante entre leur premier album et celui-ci ainsi qu’une musique pleine d’enthousiasme bourrée d’hymnes plus fédérateurs les uns que les autres mériteraient autre chose qu’une sortie confidentielle sur un label peu enthousiaste en terme de heavy épique. En tout cas, sur un plus gros label, Crystal Eyes ne ferait pas pâle figure, loin de là.

FINNTROLL - Jaktens Tid

Les finlandais dont le premier album ne m’avait pas suffisamment marqué reviennent et nous proposent un album beaucoup plus élaboré. Plus varié aussi, et toujours avec ces influences folk qui se fondent dans cette musique si particulière et riche en rebondissements. C’est original et les compositions sont solides. Peut être un futur grand du black finlandais.

MYSTIC CIRCLE - The Great Beast

Avec Summoning et Therion, voici la grosse déception de cette année 2001. On ne doit pas être beaucoup en France à s’intéresser à ce groupe. Pour ma part, leur précédent opus, Infernal Satanic Verses, fait partie de mon top 5 en matière de black metal. Et le revirement effectué sur cet album m’a franchement laissé froid. Ils passent d’un black symphonique de haute volée à une sorte de black gothique à la Crematory, simplifiant par la même occasion leur musique au point qu’il est difficile de reconnaître le groupe sur cet album. heureusement, il y a tout de même quelques passages réussis qui rappellent combien ce groupe est pétri de talent.

SUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your Fame

Le profane aura bien du mal à comprendre pourquoi cet album me déçoit alors que j’adore – que dis-je – je vénère les deux précédents opus du groupe (Dol Guldur et Stronghold). Car pour celui qui ne connaît pas ce groupe, difficile de voir une différence entre Let Mortal… et les albums suscités. Et pourtant, le fait est que cet album m’a déçu et pire, que je le trouve même ennuyant par moment. Mis à part deux ou trois titres, le reste est loin d’être passionnant et, c’est évidemment mon avis, indigne d’un tel groupe. Mais je suis certain que le prochain album saura me plaire. C’est dommage, parce que des albums, Summoning n’en sort pas souvent, loin de là.

THERION - Secret Of The Runes

Fini le metal symphonique complexe, Therion a décidé d’être plus direct. Et c’est fort dommage, car justement, la musique de Therion n’est pas faite pour être expédiée en 4 ou cinq minutes par titre. Elle a besoin de respirer, de s’étendre tout son long, de charrier les atmosphères. Cet album reste de toute façon au-dessus de la masse, mais de la part de Therion, je le vois comme un échec. C’est dommage, car tout avait été réuni pour de nouveau faire un grand album. Après un Deggial lui aussi décevant, le sublime Vovin me semble bien loin désormais…

EDGUY - Mandrake

L’album en lui-même est correct, quelques morceaux comme Golden Dawn sont même très bons, mais l’ensemble est trop irrégulier et la succession des titres semble décousue, ceux-ci manquant souvent de moments forts et d’idées dignes d’un groupe que beaucoup ont rapidement placé sur un piédestal. C’est dommage, surtout de la part d’une formation au talent incontestable et qui avait accouché d’un Theater Of Salvation passionnant.

INSANIA - Sunrise In Riverland

Là encore, il s’agit d’un groupe peu connu mais dont le précédent album, World Of Ice, avait fait l’effet d’une bombe parmi ceux qui avaient eu la chance de pouvoir se le procurer, avec une musique assez proche de celle proposées par Secret Sphere sur leur premier album, Mistress Of The Shadowlight. Cet album n’est pas mauvais, mais la pêche dégagée par World Of Ice est passée à la trappe et l’on se retrouver avec un album de speed mélodique à tendances symphoniques comme il en sort beaucoup chaque année.

AVANTASIA - The Metal Opera Part 1

C’est donc ça, le fameux projet de Tobias Sammet ? C’est donc ça qui a tant excité les fans de speed mélodique ? Ok, ce n’est pas mauvais, c’est même plutôt sympa par moments, mais de là à dire qu’il s’agit d’un des meilleurs albums de l’année, je trouve ça franchement exagéré. A part deux ou trois titres, je trouve cet album souvent ennuyant, bien loin du chef-d’œuvre annoncé. Tant pis.

EDENBRIDGE - Arcana

Ennuyant disais-je à propos du premier album d’Avantasia ? Parce que finalement, si une palme de l’ennui devait revenir à un album, ce serait bien celui-ci. Et pourtant, c’est bien foutu, il y a beaucoup de mélodies, la voix de la chanteuse est reposante, le premier titre est même très bon. Mais impossible d’écouter cet album jusqu’au bout. Passée trois ou quatre morceaux, je ne peux m’empêcher d’éjecter le CD et de me passer quelque chose d’autre. C’est dommage, car j’avais beaucoup accroché à leur premier album.







1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod