Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Erol Sora , Ken Hensley , Ozzy Osbourne , Ac/dc, The Firm
- Style + Membre : Sweet, Rainbow
 

 Site Officiel (771)
 Forum Français D'uriah Heep (1047)

URIAH HEEP - The Magician's Birthday (1972)
Par DAVID le 12 Juin 2004          Consultée 8414 fois

The magician's birthday succède rapidement au mythique Demons & Wizards, et au regard de la pochette signée Roger Dean (le célèbre dessinateur des pochettes de Yes), on peut déjà considérer The magician's birthday comme le petit frère de Demons & Wizards : même type de pochette mystique, musicalement pas si éloigné sans être une copie conforme pour autant (si on aime l'un, on aime forcément l'autre) et les 2 albums partagent le même goût pour l'aventure et la prise de risque. Déroutant au 1er abord, The magician's birthday se distingue vite de son prédécesseur, l'ambiance n'est plus vraiment à la fête ici comme c'était le cas de l'album Look At Yourself. On ne retrouve qu'en de rares occasions la facette joyeuse du répertoire d'Uriah Heep, comme par exemple sur le très rock et groovy Spider Woman, les choeurs du refrain de Sweet Lorraine ou sur le passage au piano de l'épique The magician's birthday ("Happy birthday to you"), j'y reviendrais plus tard. Notons au passage que ces morceaux sont les seuls à ne pas avoir été composé par Ken Hensley qui lui était dans un tout autre état d'esprit. Plus calme, plus posé, comme sur la ballade classique au piano Rain ou sur les perles acoustiques Tales et Blind Eye. Jamais un groupe de hard rock n'était parvenu à mélanger guitare acoustique et électrique avec autant de magnificence sur un même morceau, même Led Zeppelin n'y était pas arrivé sur leur album folk III.

The magician's birthday est même très sombre, presque déprimant sur Echoes in the dark où David Byron apparait plus désabusé que jamais, ou Sunrise et ses choeurs malsains (frissons garantis). David Byron justement, puisqu'on parle de lui, il confirme une fois de plus quel chanteur talentueux il fut. Et comment pouvait-on parler de ce disque sans évoquer la longue pièce The magician's birthday ? 10 minutes sur lesquelles Uriah Heep se laisse aller à des délires diverses et variées comme cette fabuleuse impro de 5 minutes où guitare et batterie se livrent tous les 2 à une mini-jam d'anthologie. Et le morceau se termine avec ce qui restera sans doute comme les plus belles vocalises aiguës qu'il m'ait été donné d'entendre. Tantôt théâtral ou tout simplement doux et beau, le chant de David Byron ne tombe jamais dans le ridicule. Tout semble si naturel et déconcertant de facilité chez lui, là où d'autres chanteurs se forcent lamentablement à jouer les Patrick Juvet en herbe pour un résultat... affreux (King Diamond au hasard, Matt Barlow). Non, ce qui distingue David Byron des autres, c'est la classe, point ! The magician's birthday est reconnu pour être le meilleur album d'Uriah Heep avec Demons & Wizards, quoique cette place de leader est aussi disputée par Salisbury et Look At Yourself... difficile de se mettre d'accord entre fans. C'est la dernière fois où Uriah Heep expérimentera à ce point ce qui ne veut pas dire que les albums qui suivront soient mauvais, loin s'en faut.

A lire aussi en HEAVY METAL par DAVID :


STEEL PROPHET
Dark Hallucinations (1999)
Heavy metal




VOIVOD
Voivod (2003)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Mick Box (guitare)
- Ken Hensley (claviers)
- David Byron (chant)
- Gary Thain (basse)
- Lee Kerslake (batterie)


1. Sunrise
2. Spider Woman
3. Blind Eye
4. Echoes In The Dark
5. Rain
6. Sweet Lorainne
7. Tales
8. The Magician's Birthday



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod