Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  REMIX/ARRANG.

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tankard, Destruction, Aura Noir
- Membre : Powergod
- Style + Membre : Kreator, Holy Moses

SODOM - 40 Years At War - The Greatest Hell Of Sodom (2022)
Par FENRYL le 2 Décembre 2023          Consultée 643 fois

SODOM est un groupe de légende allemand…
Avec DESTRUCTION et KREATOR, vous tenez le trio gagnant du Thrash germanique ultime, je ne vous ferai pas l’affront de vous l’apprendre, encore moins de vous l’expliquer.
Cette référence est totale côté Thrash : les années passent et impossible de vraiment distinguer un vainqueur dans une compétition interne. Si KREATOR reste au sommet à mes oreilles, SODOM propose une influence Punk irrésistible et ainsi certains monuments au sein de sa discographie.

Et c’est justement l’heure de faire les comptes quand arrivent, tenez vous bien, les quarante ans de carrière des Allemands !! Oui, vous avez bien lu !
La question ? Comment marquer le coup !?
Exit la compilation, déjà fait. Exit le réenregistrement d’un opus, déjà fait. Exit les guests pour des covers, déjà fait… Vous plaisantez mais ce n’est pas évident de trouver une idée "marquons notre anniversaire" avec une si longue carrière. C’est exactement le même cirque que de devoir trouver un énième cadeau à un membre de votre famille : cela tourne à la punition pour trouver une idée, encore plus originale et source de plaisir pour la "victime" !

C’est clairement résumé (je l’espère !) le dilemme de Tom Angelripper et sa bande. 17 LPs tout de même !
Finalement, le concept de ce "40 Years At War - The Greatest Hell Of Sodom" est plutôt simple : réenregistrer un titre par album avec le line-up actuel, y ajouter un extrait de l’E.P culte "In The Sign Of Evil" et saupoudrer d’un classique inédit ("1982") et vous aurez la recette de base de ce produit. Mais attention, il ne s’agira en rien d’un best-of comme pourrait penser à le croire le titre assez trompeur : non, le titre choisi sera le plus souvent un titre peu joué, peu "connu". Idée intéressante car en lien avec une tournée à suivre permettant de les faire (re)vivre à nouveau selon ce procédé…
Donc, vous l’aurez compris, ne cherchez pas (forcément) les hits du combo ici mais bien des pistes que vous auriez pu négliger au fil des années. Soyez immédiatement rassurés : SODOM a mis à profit son passage à quatre désormais pour réussir le véritable tour de force de dépoussiérer ces morceaux sans en aucun cas les dénaturer.

J’entends par là que l’effet est inversement proportionnel à l’âge : plus le titre est récent, plus l’évolution est "mineure" et qu’évidemment se sont les premières tracks de leur histoire qui s’en trouve davantage bonifiées. C’est donc avec un bonheur non dissimulé que l’on peut enfin savourer une section rythmique digne de ce nom ("Sepulchral Voice" ou "After The Deluge" par exemple), une production homogène et hautement qualitative même si elle semble s’effectuer au détriment de la basse de Tom par rapport aux originaux. Oui, évidemment, quand on écoute du SODOM, il est indispensable de manger du classique mais force est de constater que cette séance de dépoussiérage du grenier chez les grands-parents est riche en souvenirs et en (très) bons moments. Un bonheur n’arrivant jamais seul, l’excellent album "Sodom" est représenté par "City Of God", sans aucun doute mon titre préféré, donc inutile de vous dire que le plaisir est intense !
S’ajoute l’excellente "War And Pieces" (avec son intro d’une classe folle) et je suis déjà tout acquis à la cause du bousin !

Je dois bien reconnaître que la discographie récente (comprenez depuis 2013 soit dix ans) est nettement moyenne et fade, mais le choix opéré est intéressant et malin car il valorise finalement quelques déceptions du passé : "S.O.D.O.M." reprend des couleurs et le "Caligula" sorte de copulation MOTÖRHEAD/DESTRUCTION (merci d’avoir remplacé le refrain par ce growl caverneux qui change vraiment le plaisir d’écoute du titre !).
Pour ce qui concerne l’inédit du jour, "1982", vous trouverez ici un single classique, juste sympa et sans grande inspiration si ce n’est la "nostalgie", en lien avec l’année de formation du groupe plus quarante années (pourtant le groupe s’est formé en 1981, mais bon passons). Un poil fadasse mais toutefois agréable.

SODOM ne fait jamais les choses à moitié et s’offre ici, à l’image du superbe artwork ornant l’album, 70 minutes à travers les âges pour commémorer un petit bout de son histoire définie par rien de moins que 17 albums studio L.P.
Objet à destination des die-hard fans bien évidemment plutôt que les p’tits nouveaux (notamment en lien avec un livret de 72 pages et des versions deluxe), "40 Years At War – The Greatest Hell Of Sodom" est une invitation à (re)plonger dans la discographie d’une référence, tout en savourant des bijoux d’un Thrash intemporel.
SODOM est un géant, le fêter est une évidence : cet objet est digne de la légende.

Note réelle : 3,5/5.

Top : les titres les plus vieux, "City Of God", "War And Pieces"...

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


KREATOR
London Apocalypticon (2020)
Maestria kolossale




SODOM
Bombenhagel (2021)
Remise aux goûts du jour à 4 d'un titre culte...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Tom Angelripper (chant, basse)
- Frank Blackfire Gosdzik (guitare)
- Yorck Segatz (guitare)
- Toni Merkel (batterie)


1. Sepulchral Voice (in The Sign Of Evil – 1985)
2. After The Deluge (obsessed By Cruelty – 1986)
3. Electrocution (persecution Mania – 1987)
4. Baptism Of Fire (agent Orange – 1989)
5. Better Off Dead (better Off Dead – 1990)
6. Body Parts (tapping The Vein – 1992)
7. Jabba The Hut (get What You Deserve – 1994)
8. Gathering Of Minds (masquerade In Blood – 1995)
9. That’s What An Unknown Killer Diarized (‘til Death
10. Book Burning (code Red – 1999)
11. Genocide (m-16 – 2001)
12. City Of God (sodom – 2006)
13. Ashes To Ashes (the Final Sign Of Evil – 2007)
14. In War And Pieces (in War And Pieces – 2010)
15. S.o.d.o.m. (epitome Of Torture – 2013)
16. Caligula (decision Day – 2016)
17. Euthanasia (genesis Xix – 2020)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod