Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  E.P

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Tankard, Destruction, Aura Noir
- Membre : Powergod
- Style + Membre : Kreator, Holy Moses

SODOM - Bombenhagel (2021)
Par FENRYL le 20 Janvier 2022          Consultée 1319 fois

Il faut croire que le groupe a des fourmis dans les jambes !
Désormais quartette pour notre plus grand plaisir, SODOM ne tient pas en place avec cette foutue pandémie et nous gratifie d’un nouvel E.P (le troisième depuis 2018), ce qui ne peut que nous ravir à l’écoute de leur qualité.
C’est effectivement un principe assez peu commun que celui de revenir périodiquement avec trois-titres mais l’industrie musicale a fortement évolué durant ces dernières années et les Allemands semblent saisir toutes les occasions d’occuper le devant de la scène. Il faut reconnaître que la version du groupe avec ces quatre musiciens redonne véritablement une toute autre teinte à leur musique, déjà sacrément référence dans le genre.
Histoire de soigner toute cela, le disque a été enregistré par Siggi Bemm et masterisé par Patrick W.Engel.

Là où précédemment SODOM placé un ou deux inédits accompagnés d’un ou deux titres lives de leurs standards, c’est tout le contraire ici.

En effet, comme son nom l’indique, le combo s’attaque à rien de moins que "Bombenhagel" ("grêle de bombes", "déluge de bombes"), leur pépite à mon goût du cultissime "Persecution Mania" datant de 1987. Je pourrais échanger longtemps sur ce morceau à tiroir, sur son évolution, sur sa rudesse à briser des nuques, sur ce riff break rupture, sur ce final avec l’hymne allemand… Bref, j’adore ce titre, sec comme un coup de trique, porté par la fibre résolument Punk du groupe à l’époque. La jolie surprise est de voir ce monument changer de braquet : il passe de 4 minutes 58 à 6 minutes 06 ! Tout augmente mon pauv’ monsieur, que voulez-vous !
SODOM fait revenir la légende Harris Johns qui a œuvré avec toute la scène Thrash allemande et étrangère : HELLOWEEN, GRAVE DIGGER, VOIVOD, CORONER et le "Pleasure To Kill" de KREATOR durant les années 80 mais surtout TANKARD comme quelques autres et donc SODOM de "Agent Orange" jusqu’à "’Til Death Do Us Unite" (1989 à 1997 grosso modo). Il est guitariste et ce pote de longue date de Tom est invité à participer aux soli de cette reprise/remasterisation.

Et j’aime autant vous dire que le passage à quatre avec deux guitares et cette participation donnent un sacré coup de jeune à l’ensemble : le son est vraiment dingue, Tom hurle à s’en damner notamment à 2 minutes et 22 secondes histoire de nous lancer le déluge de notes des shredders ! Un régal !
Le final s’en trouve magnifier encore et encore ! Tellement festif ! L’ensemble durcit le ton et je ne peux qu’apprécier ! Excellente idée et superbe version à (re)découvrir sans hésitation.

SODOM ne faisant jamais les choses à moitié, c’est donc avec deux inédits que cet E.P se termine !
Le premier, "Coup de Grâce" en français dans le texte s’il vous plaît (bon, objectivement Tom donne un truc du genre "Coup de Graisssssseeee", mais nous apprécierons l’effort de s’exprimer dans la langue de Molière) s’ouvre sur un nouveau… déluge de décibels, qui plaira aux fans inconsolables de SLAYER par exemple. Je vais tenter de vous épargner que ce titre porte bien son nom (c’est facile), mais c’est foutrement vrai ! C’est une boucherie totale où la sauvagerie des guitares n’a d’équivalent que le timbre gras et sombre d’un Tom toujours aussi affûté. C’est donc bien hargneux, les guitares riffent à gogo et l’affaire se conclue par un formidable hurlement de notre Angelripper préféré. Court et efficace.

"Pestiferous Posse" est de son côté plus sombre et caverneux. Tom s’aventure davantage sur les rivages d’un chant growlé, d’un bel effet (écoutez-le vous susurrer à l’oreille "Pestiferouuuuuuuuus Possssseeeeeee" pour mieux vous le hurler dans les aigus dans la foulée !). On en fait des choses en droppant nos grattes vers les graves ! SODOM arrive à nous placer une partie plus mid-tempo qui vient rompre une certaine répétitivité de l’ensemble : le titre est un poil trop long et peut par moments rappeler les erreurs du dernier L.P en date, loin d’être folichon…

Ainsi déçu par "Genesis XIX" fade et sans saveur, je ne peux qu’apprécier le travail de SODOM autour de ces E.P. Il est indéniable qu’il s’agit d’une volonté affichée de faire plaisir (à moindre frais j’en suis bien conscient) à ses fans pour les Allemands, qui ont toujours su rester fidèles à leurs valeurs, dans une forme de niche musicale. Si KREATOR demeure mon joyau du Thrash allemand, SODOM est clairement mon combo fétiche quand il s’agit de devenir aussi festif que féroce.
"Bombenhagel", 35 ans après sa sortie, permet de dépoussiérer avec respect une sacrée légende et d’afficher une jolie forme qui appelle désormais évidemment un nouvel L.P…
Espérons que cette fois-ci notre espoir ne sera pas douché...

Note réelle : 3,5/5.

Top : "Bombenhagel".

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


MEGADETH
Dystopia (2016)
Le meilleur depuis 22 ans !

(+ 2 kros-express)



SODOM
'til Death Do Us Unite (1997)
Inespéré ce Thrash accessible...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Tom Angelripper (basse, chant)
- Frank 'blackfire' Gosdzik (guitare)
- Toni Merkel (batterie)
- Yorck Segatz (guitare)
- Harris Johns (guitare, guest piste 1)


1. Bombenhagel
2. Coup De Grâce
3. Pestiferous Posse



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod