Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tankard, Destruction, Aura Noir
- Style + Membre : Kreator

SODOM - Persecution Mania (1987)
Par CANARD WC le 29 Juin 2006          Consultée 11175 fois

C’est par « Agent Orange » que j’ai découvert SODOM. A l’époque, enthousiaste comme une puce, je criais à qui veut l’entendre : « j’adore SODOM ! », « SODOM c’est super ! ». Mais bizarrement mon entourage accueillait cette subite passion avec une certaine circonspection…

Alors voilà, SODOM c’est un peu comme les recettes traditionnelles de votre tanti Bernadette : des plats super classiques qui ont fait leur preuve. Pas de prises de risques, ni de trucs compliqués et encore moins de chichis, c’est à la bonne franquette : nappe à carreaux et vaisselle de la semaine ! Et SODOM, c’est un peu ça : "le pot-au-feu" du Thrash.

Car oui, SODOM c’est répétitif, presque basique – voire primaire, et d’une linéarité quasi assommante pour certains. Mais sorti de ces défauts (comme pour les recettes de Bernadette… ok j’arrête) : on est en terrain connu. La recette éprouvée de SODOM est quasiment tout le temps la même : ça commence par un gros riff bien Speed-Thrash, la batterie vient ensuite se faire entendre, Angelripper fait résonner sa voix démoniaque, le premier couplet arrive au galop, en général (au bout de deux minutes) on a droit à une décélération typique Thrash (passage mid tempo), puis deuxième couplet qui arrache, et grosse accélération pour terminer.

Voilà, c’est la recette SODOM : presque intemporel, statique au possible, mais tellement Thrash dans l’esprit. Alors SODOM tente bien de varier de temps à autres sa recette en y distillant quelques petites nuances, mais à quoi bon ? Car l’une des particularités du groupe est bien de rester figé à travers les époques, comme si on était encore au beau milieu des années 80. Si ce manque d’évolutions peut sembler gênant pour les récents albums du groupe (il faut bien l’avouer) : les vieux albums ont en revanche ce petit quelque chose d’irrésistible pour tout amateur de Thrash. Et ce « Persecution Mania » ne déroge pas à la règle. Mais plus qu’un bon cru, c’est surtout l’album « fer de lance » du groupe.

Fini les productions crades et parfois mal dégrossies des premiers opus, cet album marque le début des choses sérieuses : une prod’ qui assure, des riffs accrocheurs, une batterie bien carrée et cette voix si rauque presque « extrême ». C’est bien sur ce « Persecution Mania » que la marque de fabrique de SODOM a été composée avec succès ! Avec l’avantage de l’inspiration (comme sur « Agent Orange ») et même … une certaine diversité !

Pourtant, on pourrait se dire que SODOM et la diversité c’est comme SLAYER et le romantisme : c’est presque antinomique dans la démarche. Et pourtant, « Persecution Mania » est l’album par lequel SODOM va le plus éprouver sa recette Thrash. Si on met de coté « Nuclear Winter » et « Conjuration » (du super classique bien musclé), on a au menu des morceaux assez différents entre eux.

Citons :
- « Electrocution » : un titre dément avec un riff de folie et son break mid tempo (le tout en 3minutes15),
- « Iron Fist » : fameuse reprise de Motörhead, bien sentie (finalement assez dans l’esprit de SODOM) et qui vient agréablement donner à l’album un peu d’aération et une petite connotation « Punk » ma foi fort agréable,
- un titre éponyme de dingue, très réussi, très sombre, plus complexe, rageur et doté d’un solo impressionnant,
- ou encore ce « tube » qu’est « Bombenhagel » : violent, jouissif, bourrin et qui donne une envie frénétique de secouer la tète.

Il serait injuste de ne pas mentionner aussi la doublette « Procession to Golgotha » (une instru réellement étonnante) enchaînée sur « Christ Passion » qui, sans conceptualiser, rend très bien l’atmosphère oppressante et sulfureuse de la scène décrite (l’ascension de Jésus portant sa croix sur le mont GOLGOTHA et s’apprêtant à endurer son supplice) : véritable pamphlet antireligieux particulièrement réussi. C’est violent, haineux et étouffant. Et ça colle terriblement bien avec le groupe !

Toutes ces caractéristiques font qu’avec cet album la mayonnaise prend vraiment bien. C’est même tellement bon, qu’on peut légitimement se demander si « Persecution Mania » n’est pas supérieur à son illustre successeur « Agent Orange » ? Cette diversité, cette maîtrise, conjuguées à l’aboutissement du style, et ces petites évolutions font qu’au final, on a un album que je trouve plus plaisant à écouter, plus aéré, et plus accrocheur que le terrifiant « Agent Orange ». C’est bien évidemment une affaire de (mauvais) goût, mais sachez que la réponse à cette question se joue dans un mouchoir de poche.


Conclusion : Plus qu’un album réussi du groupe, « Persecution Mania » est aussi un album culte du Thrash et peut-être le meilleur de SODOM. Tous les ingrédients du meilleur Thrash « old-school » y sont réunis. L’impression de cohérence et de violence maîtrisée n’ont jamais été aussi présentes que sur cet album... et le suivant... le terrible « Agent Orange » qui rentrera dans les annales du groupe (eh eh). Comme je ne peux décidément pas départager ces deux-là, je note ex æquo et j’attribue la note maximale. Comment aurais-je pu faire autrement de toute façon ?


Chanson « glop » du Canard : Christ Passion
Chanson « pas glop » du Canard : Conjuration
Morceaux cultes : Persecution Mania, Bombenhagel

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


OVERKILL
Feel The Fire (1986)
Premier opus des NYkais : déjà culte.




SADUS
Swallowed In Black (1990)
Thrash, Black et Mortimer (jeu de mot de l'année)


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   DEADCOM

 
   (2 chroniques)



- Tom Angelripper (chant, basse)
- Frank Blackfire (guitare)
- Chris Witchhunter (batterie, percussion)


1. Nuclear Winter
2. Electrocution
3. Iron Fist (motörhead Cover)
4. Persecution Mania
5. Enchanted Land
6. Procession To Golgatha
7. Christ Passion
8. Conjuration
9. Bombenhagel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod