Recherche avancée       Liste groupes



      
LIVE  |  DVD

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1978 Toto
1979 Hydra
1981 Turn Back
1982 Iv
1984 Isolation
  Dune
1986 Fahrenheit
1988 The Seventh One
1990 Past To Present 1977-199...
1992 Kingdom Of Desire
1995 Tambu
1998 Xx (1977 - 1997)
1999 Mindfields
2006 Falling In Between
2015 Toto Xiv
2016 Live At Montreux 1991
2018 40 Trips Around The Sun
 

- Style : The Night Flight Orchestra
- Membre : Steve Lukather , Judas Priest, Msg, Kimball Jamison
- Style + Membre : Yoso
 

 Site Officiel (204)
 Fan-club France (247)
 Chaîne Youtube (185)

TOTO - Greatest Hits Live... And More (1992)
Par JEFF KANJI le 25 Avril 2016          Consultée 1481 fois

Si "Past To Present" tenait vraiment de la catastrophe avec à la base un matériau vendable (les hits du groupe), les ronds de cuir de Sony ne trouvent rien de mieux, à peine Jeff Porcaro décédé d'un arrêt cardiaque, que de concocter à la va-vite une VHS de la tournée de promotion de "Past To Present"… C'est ainsi que début 1992, au moment où TOTO est au fond du trou, sort ce concert. Argh ! Cela signifie que nous allons devoir nous coltiner l'impayable Jean-Michel Byron…

L'ambiance est loin d'être bonne au sein du groupe, et si le Sud-Af' est un super chanteur, il n'a rien à foutre sur scène avec TOTO. Le voir se gesticuler avec son tambourin pendant "Africa" est risible et hors de propos, et s'il est plus ou moins à l'avant-scène, on sent bien que le groupe l'a déjà écarté, aucune interaction de tout le concert. Il sera même privé d'interpréter le moindre des morceaux qu'il a enregistré avec TOTO pour "Past To Present" ("Love Has The Power", "Out Of Love" et "Animal" seront pourtant joués lors de la tournée et même à ce concert capté au Zénith de Paris). Autant dire qu'on sent qu'il se rattrape au moment de conclure le show sur "Rosanna" et "Hold The Line".

La section rythmique est des plus royales, et David Paich est en très grande forme, proposant le temps de son solo un thème de clavier magique. Certaines versions (celle de "Georgy Porgy" notamment, "Child's Anthem") resteront gravées dans les mémoires des fans, de même que la prestation d'un Luke monumental guitare en main et épatant derrière le micro, loin du jeune premier de l'album de 1978. Sa version de "I'll Be Over You" est en tout point remarquable de ce point de vue et m'a fait tomber amoureux de ce morceau. Le jeu de Jeff Porcaro est au sommet (ce groove qu'il insuffle à "Africa"…) et les choristes font un sacré boulot pour suppléer aux parties originellement chantées par Bobby Kimball et Joseph Williams notamment sur "English Eyes".

Mais là où on attaque les sujets qui fâchent, c'est que cette vidéo est une arnaque totale. Le concert de Paris était non seulement deux fois plus long, et les titres retenus ne respectent même pas l'ordre du concert !
À l'image de ce "Georgy Porgy" initialement situé juste avant "Child's Anthem" qui n'a rien à foutre après "Africa" à la base encadré par "English Eyes" et "Out Of Love"… Vous avez vu la tracklist ? Pas besoin d'en dire davantage. Le plus rageant c'est que le résultat n'a du coup aucune dynamique et que de nombreuses perles furent interprétées ce soir-là, à commencer par "Stop Loving You" dont l'absence est plus que surprenante et je ne parle même pas de "Girl Goodbye" ou de "Lovers In The Night" que j'aurais adoré entendre Live (un de mes titres préférés de "Toto IV" je le rappelle). Faites un petit tour sur setlist.fm et vous allez halluciner...

Et comme si cela ne suffisait pas, la réalisation, en plus de l'image pourrie indigne des pires soap-operas, a jugé sympa/utile/bien peut-être d'incruster des images du groupe pendant "Child's Anthem" qui ouvre donc la vidéo et "Little Wing"... Des images qui n'ont rien à voir avec le concert où même la tournée. Et le pompon est atteint sur la jaquette où les présences de Bobby Kimball et Simon Phillips ont de quoi surprendre, surtout quand on sait que les deux ne joueront pas ensemble avant la fin des années 90…

Bref, si les prestations individuelles des musiciens sont excellentes, notamment le trio fondateur Paich/Porcaro/Lukather, on ne peut qu'être frustré de ce premier témoignage Live qui renvoie une image complètement tronquée de TOTO devant son meilleur public (le public français), et c'est d'autant plus malheureux que le groupe proposera un Live de haute tenue en 1993 avec "Absolutely Live" et que le Live à Montreux de 1991 (visible sur YouTube) montrera avec quelle patate TOTO s'en sortira avec Luke comme frontman, proposant même avant l'heure plusieurs extraits du futur "Kingdom Of Desire" sur l'un des derniers concerts de Jeff Porcaro.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


BEAUVOIR/FREE
American Trash (2015)
Métis, un mélange de couleurs, whoh oh!




X JAPAN
Dahlia (1996)
Troquer les grosses caisses pour les violons


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Steve Lukather (guitare, chant)
- David Paich (claviers, chœurs, chant sur 2)
- Mike Porcaro (basse)
- Jeffrey Porcaro (batterie)
- Chris Trujillo (percussions)
- John Jessel (claviers additionnels)
- Jean-michel Byron (chant, chœurs)
- Jacci Mcghee (chœurs, chant sur 9)
- Jenny Douglas (chœurs)


1. Child's Anthem
2. Africa
3. Georgy Porgy
4. I'll Be Over You
5. David Paich Solo Spot
6. I Won't Hold You Back
7. Little Wing (jimi Hendrix)
8. Without Love
9. English Eyes
10. Rosanna
11. Afraid Of Love
12. Hold The Line



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod