Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Magnum, Ten
- Membre : Dc Cooper , Dol Ammad, Evil Masquerade, Silent Force, Narnia, Avatarium, Evergrey, John West , Soen
- Style + Membre : Ring Of Fire, Yngwie Malmsteen, Steel Seal
 

 Site Officiel (703)
 Myspace (519)
 Chaîne Youtube (630)

ROYAL HUNT - Fear (1999)
Par SPHERIAN le 27 Juin 2009          Consultée 1847 fois

Tous les groupes sont affectés par des changements de line up. Certains sont sans conséquence réelle alors que d’autres peuvent tout simplement signer un arrêt de mort. Le cas du changement de frontman est encore plus dangereux car il conduit souvent à une division dans les rangs des fans (qui a dit IRON MAIDEN ou JUDAS PRIEST ?). C’est ce qu’expérimenta ROYAL HUNT à la sortie de “Fear”. Alors que D.C. Cooper menait la barque de main de maître depuis “Moving Target”, la popularité exponentielle du groupe après le somptueux “Paradox” fit gonfler quelques têtes et le split fut inévitable. Beaucoup prédirent la fin des danois mais c’était sans compter le génie de André Andersen qui frappa un grand coup en composant l’album le plus ambitieux des chasseurs à ce jour. Bien que regroupant tous les éléments qui ont fait le succès du groupe (prédominance des claviers, refrains appuyés et facilement mémorisables), André poussa l’élément progressif à son paroxysme avec des titres moins directes et plutôt triturés tel les magnifique “Fear” ou “Lies”. La performance de John West (ARTENSION), incroyable d’aisance, nous fait pratiquement immédiatement oublier D.C. Cooper comme sur power ballade “Follow me”, troublante d’émotion. Pari gagné pour Andersen, l’intégration de West est une vraie réussite comme en témoignera les 4 très bons albums (3 studios + 1 live) qui émaneront de cette collaboration.

Étrangement, “Fear” reste un album délaissée par les fans des chasseurs, beaucoup lui préférant les plus directes “EyeWitness” ou “Paperblood” pour la période West. Certainement la faute à des compositions moins facile d’accès et à un son froid, presque organique qui, bien que collant merveilleusement à l’atmosphère du disque, peut laisser de marbre. L’album ne contient du reste que 7 titres et, bien que ceux ci soient tous du meilleur acabit, on reste terriblement sur sa faim.

Au niveau artistique, l’expérience progressive “Fear” fut un réel succès et reste l’un de mes albums fétiches de ROYAL HUNT avec son prédécesseur « Paradox ». Commercialement, ce fut un échec et les albums suivants signeront (malheureusement ?) le retour à un heavy bien plus classique. « Fear » reste néanmoins un album à (re)découvrir absolument !

A lire aussi en METAL PROG par SPHERIAN :


ANDROMEDA
The Immunity Zone (2008)
Moins progressif, toujours aussi bon!




AKASHIC
Timeless Realms (2000)
Prog metal accrocheur dans la veine de sympho x


Marquez et partagez






Par STEF



Par DAVID




 
   JEFF KANJI

 
   SPHERIAN
   STEPH

 
   (3 chroniques)



- André Andersen (claviers, guitare)
- Steen Mogensen (basse)
- John West (chant)
- Allan Sørensen (batterie)
- Jacob Kjaer (guitare)


1. Fear
2. Faces Of War
3. Cold City Lights
4. Lies
5. Follow Me
6. Voices
7. Sea Of Time



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod