Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  E.P

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Magnum, Ten
- Membre : Dc Cooper , Dol Ammad, Evil Masquerade, Silent Force, Narnia, Avatarium, Evergrey, John West , Soen
- Style + Membre : Ring Of Fire, Yngwie Malmsteen, Steel Seal
 

 Site Officiel (705)
 Myspace (521)
 Chaîne Youtube (634)

ROYAL HUNT - The Watchers (2001)
Par JEFF KANJI le 11 Novembre 2020          Consultée 338 fois

Avec son concept ambitieux inspiré des Chroniques de Mars, André Andersen et ses acolytes se sont imposés un sacré challenge, remporté haut la main. Sauf que l'album étant déjà long, le groupe n'a pas eu l'audace de proposer, par cohérence, une pièce progressive qu'il avait en partie dévoilée au public japonais : "Intervention".

Pour cela, les plus avisés auront mis la main sur l'EP du même nom, paru neuf mois avant "The Mission" dont je parle dans un papier dédié et qui contient, outre ce titre épique inédit, deux versions live de "Lies" et "Flight" captées pendant la tournée de promotion de "Fear".

Or quelques mois après la sortie de "The Mission" et peu ou prou un an après l'EP "Intervention", ROYAL HUNT nous refourgue déjà un nouvel EP ! Qui sera distribué plus largement que le premier, notamment grâce à Frontiers et Century Media. Ce qui sèmera immanquablement la confusion, c'est qu'on y retrouvera "Intervention" (mais dans un métrage encore différent) ainsi que la relecture acoustique de "Follow Me". De quoi se gratter la tête n'est-ce pas ?

Alors on serait tenté de se dire que "Intervention" devient obsolète et en fait même pas, car "U-Turn" n'étant présente que sur certains pressages de "The Mission", et "Intervention" se présentant dans une version complète d'une durée-fleuve de quatorze minutes, les deux objets ne présentent pas tout à fait les mêmes atours. Mais outre les deux enregistrements live, augmentés de deux titres supplémentaires (dont "Message To God"), nous avons droit (il va falloir s'habituer à cette habitude d'André Andersen) à quatre titres des deux premiers albums, réinterprétés avec le son des années 2000 et les vocaux de John West.

Donc vous conviendrez que l'EP est plutôt roboratif, et l'appellation est, de fait, erronée, puisqu'on dépasse l'heure d'écoute quand même ! "The Watchers" est donc plus long que tous les albums de ROYAL HUNT sortis jusqu'ici. Toutefois pour un souci de clarté je le laisserai classé dans cette section afin de permettre une navigation et une compréhension plus lisible de la discographie des Danois.

"The Watchers" est le complément, le cd bonus qui aurait pu être proposé avec "The Mission", car cette longue pièce de plus de quatorze minutes dévoile ici tout le savoir-faire du ROYAL HUNT de John West. On est dans la même dynamique que pour le sixième opus des Danois, avec une approche plus Prog néanmoins, là où "The Mission" s'avérait être un opus plutôt direct dans l'ensemble. Mais il démontre aussi qu'au milieu de vrais beaux moments, le groupe n'est pas forcément le plus pertinent quand il se la joue technique, car après pas moins de cinq minutes de démarrage pour arriver à ce passage planant où les chœurs de John West posent un cadre apaisant, André Andersen se perd en explorations pianistiques et alourdit une œuvre, qui ni dans sa version "Radio Edit" (sérieusement ?), ni dans sa version tronquée, ni dans sa version complète ne parvient à atteindre son plein potentiel.

Ainsi, la chronique devrait assez logiquement se diviser en plusieurs parties, sachant que je ne vais pas revenir plus que ça sur le live, hormis pour redire que cette montée en puissance pour lancer "Lies" fonctionne du tonnerre, et que si John West s'approprie bien le répertoire de ses deux prédécesseurs, il a du mal à faire oublier DC Cooper sur "Message To God".

"Intervention" donc c'est fait. Restent les réenregistrements qui sont peut-être les quatre pistes qui apportent une réelle plus-value à "The Watchers". John West y révèle encore davantage que sur les lives son aisance sur les titres rapides, et cette production plus actuelle pour l'époque les fait coller aux meilleurs groupes du moment, STRATOVARIUS notamment, dont on retrouve le côté clinique, ce qui fait de "Day In, Day Out" un titre quasi Speed Mélodique, perdant la couleur FM qu'il avait sur "Land Of Broken Hearts". L'autre réussite c'est "Clown In The Mirror" qui constitue toujours une des ballades les plus réussies de ROYAL HUNT, et ici transfigurée par cette nouvelle version.

Ainsi, "The Watchers" paraît tout autant dispensable qu'essentiel au sein du parcours des Danois, car André Andersen semble avoir à cœur de légitimer autant que possible son nouveau vocaliste, tout en prenant soin de ne pas froisser son public, très attaché à DC Cooper, en ne revisitant aucun titre des deux albums auxquels il a participé.

A lire aussi en METAL PROG par JEFF KANJI :


James LABRIE
Impermanent Resonance (2013)
James, je ne te déteste plus




AYREON
Into The Electric Castle - A Space Opera (1998)
Le chef d'œuvre progressif des nineties


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   NICO

 
   (2 chroniques)



- André Andersen (claviers)
- John West (chant)
- Jacob Kjaer (guitare)
- Steen Mogensen (basse)
- Allan Sørensen (batterie)
- Maria Mcturk (chœurs)
- Kenny Lubcke (chœurs)


1. Intervention
2. Lies (live)
3. Flight (live)
4. Message To God (live)
5. Epilogue (live)
6. One By One (re-recorded Version)
7. Clown In The Mirror (re-recorded Version)
8. Day In Day Out (re-recorded Version)
9. Legion Of The Damned (re-recorded Version)
10. Intervention (edit)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod