Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY PROG FM  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Magnum, Ten
- Membre : Dc Cooper , John West , Evergrey, Silent Force, Narnia, Avatarium
- Style + Membre : Ring Of Fire, Yngwie Malmsteen , Steel Seal
 

 Site Officiel (480)
 Myspace (318)
 Chaîne Youtube (340)

ROYAL HUNT - A Life To Die For (2013)
Par JEFF KANJI le 12 Juillet 2014          Consultée 2651 fois

C’est entériné. DC Cooper et ROYAL HUNT c’est de nouveau une affaire qui roule, et le groupe ne traîne pas pour donner un successeur à l’honnête "Show Me How To Live". Après avoir beaucoup tourné (ce que le groupe ne pouvait pas faire du temps de Mark Boals à cause du planning de ministre de ce dernier), le retour en studio se fait de manière plus instinctive et "A Life To Die For" vous rappellera immanquablement les grands travaux du groupe.

J’avoue j’ai été le premier à me demander si une reformation était pertinente au vu de la qualité des opus réalisés avec Mark Boals, mais je dois le dire "A Life To Die For" est une réussite. Le groupe retrouve le songwriting qui fait mouche… et sa facette FM. On a souvent tendance à comparer à chaque fois le dernier opus de ROYAL HUNT à "Paradox" devenu une référence alors que bien des albums des Danois méritent une mention spéciale. Si j’en parle, c’est parce que "A Life To Die For" est, de toute la carrière de ROYAL HUNT, l’album qui s’en rapproche le plus au niveau du contenu.

Outre deux titres-fleuves réussis, même si j’aurais tendance à dire que l’introduction de "Hell Comes From Heaven" traîne un peu en longueur, les refrains de ces deux-là étant parmi les plus percutants de la galette, ce nouvel album recèle d’autres facettes, immédiates, à l’image du radiophonique "A Bullet’s Tale" ou du plus FM "One Minute Left To Live" à la saveur tout à fait dans la lignée de "Time Will Tell". L’ancien bretteur Jacob Kjaer vient d’ailleurs apposer sa patte le temps d’un excellent solo. D’une manière générale, les refrains sont percutants et mémorisables quasi instantanément sans pour autant chercher la facilité.

André Andersen s’est encore surpassé pour délivrer des mélodies ciselées qui s’accordent parfaitement avec des arrangements de clavier pompeux comme on les aime, particulièrement en ce qui concerne tous les thèmes et contrechants de cordes. À noter également une production aux petits oignons parfaitement équilibrée comme depuis quelques années le groupe nous gratifie. Le retour de la facette FM s’explique sans doute par le changement de personnel opéré sur l’opus précédent : Jonas Larsen possède un jeu moins Metal que celui de Marcus Jidell, ce qui a pour conséquence d’alléger le rendu global, et qui en contrepartie, rapproche le groupe de son identité originelle.

Mais la plus grande force de cet opus, et de ROYAL HUNT très souvent, elle réside dans les morceaux longs. Si la pièce-titre "Show Me How To Live" était plaisante, elle n’était pas pour autant bouleversante et pour dire un peu longue avec ses dix minutes. "Hell Comes From Heaven" est entêtante, passionnante, et chargée en orchestrations du plus bel effet, bien contrebalancées par une guitare mordante sans être dénuée de feeling. Mais c’est bien "A Life To Die For" qui récolte la palme et permet de finir l’album en beauté. Avec ses 8:39 qui passent en un éclair, son refrain dantesque et sa structure subtile, il accompagne "One Minute Left To Live" sur le podium des plus grandes réussites de l’opus.

"A Life To Die For" n’est pas pour autant exempt de défauts et les plus faibles "Running Out Of Tears" et "Sign Of Yesterday" font un peu courant d’air au milieu de cette accumulation de perles, la faute en partie à DC Cooper qui la joue parfois un peu trop facile, ce qui lui coûte, vous vous en doutez, la note maximale… Qu’un artwork magnifique pourrait peut-être rattraper, mais là c’est vous qui voyez…

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


The NIGHT FLIGHT ORCHESTRA
Sometimes The World Ain't Enough (2018)
Clairement le monde Metal c'est pas assez




DEF LEPPARD
Viva! Hysteria (2013)
Quand y en a plus, et ben y en a encore


Marquez et partagez







 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- André Andersen (claviers)
- Andreas Passmark (basse)
- Allan Sørensen (batterie)
- Jonas Larsen (guitare)
- D.c. Cooper (chant)
- Christina Larsen (cordes)
- Patricia Skovsgaard (cordes)
- Christina Lund (cordes)
- Soma Allpass (cordes)
- Michelle Raitzin (chœurs)
- Kenny Lübcke (chœurs)
- Alexandra Popova (chœurs)
- Jacob Kjaer (guitare lead sur 3)


1. Hell Comes From Heaven
2. A Bullet’s Tale
3. Running Out Of Tears
4. One Minute Left To Live
5. Sign Of Yesterday
6. Won’t Trust, Won’t Fear, Won’t Beg
7. A Life To Die For



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod