Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  LIVE

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Magnum, Ten
- Membre : Dc Cooper , John West , Evergrey, Avatarium
- Style + Membre : Yngwie Malmsteen , Ring Of Fire
 

 Site Officiel (392)
 Myspace (230)
 Chaîne Youtube (240)

ROYAL HUNT - 1996 (1996)
Par SPHERIAN le 4 Août 2006          Consultée 3527 fois

3 albums au compteur et Royal Hunt profite d’une tournée au Japon, pays où le groupe est adoré, pour faire une mini synthèse de sa carrière et offre aux fans un beau cadeau, un double album live sobrement intitulé 1996. D.C Cooper a depuis peu remplacé le pourtant excellent Henrik Brockman au chant et c’est donc là l’occasion de tester le charisme et la popularité de ce nouveau chanteur (qui n’est quand même pas un débutant hein !).

La set list de ce live est superbement balancée et représente à merveille le meilleur de Land of Broken Hearts, Clown in the Mirror et Moving Target. 7 titres du premier, 6 du deuxième et 7 du troisième…un véritable festin de gourmet nous fut concocté par les Danois avec pratiquement 2 heures de musique en comptant les soli de chaque musicien habilement inclus sur le cd. On ne voit pas souvent des live chargés à ras bords comme ça et Royal Hunt par ce geste (double au prix du simple !) démontre qu’ils ne sont (n’étaient ?) pas qu’une monstrueuse machine a fric !

En tous cas, en tant que fan, ce live fut un véritable cadeau des dieux !! Les 3 premiers albums des chasseurs royaux possèdent des qualités indéniables et les hits de chaque album sont bien présents. Autre fait qui ajoute du piquant, comment D.C va-t-il s’en tirer pour interpréter des titres écrits pour un chanteur à la voix plus « hard rock » ?

Et bien c’est dès la première piste qu’on a la réponse !! C’est avec un des morceaux les plus rapides que le groupe attaque ce live et aussitôt que les premières mesures de « Flight » résonnent, on a une certitude…ce live va être excellent ! De plus, D.C prouve qu’il est LE chanteur ideal pour Royal Hunt. Charisme épatant, chant impeccable, les « vieilles » compos du groupe prennent une dimension plus heavy en live avec D.C. « Flight » s’enchaîne avec l’un des meilleurs titres du groupe « 1348 » et sa lente montée en puissance très prog qui aboutit sur un final de feu ! raaahhh que c’est bon ! Une petite critique pourtant après réflexion, peut-être que ce live est trop académique et ne laisse pas assez libre cours aux musiciens à part lors des soli respectifs (dont je ne suis pas fan personnellement).

Le reste n’est que pur bonheur…après la grosse tryptique « Wasted time » (et un magnifique D.C !), « stay down » et « On the run », arrive un autre test pour les musiciens. Le single mega hit au Japon « Stranded » est très attendu par le public qui se lâche lors de l’intro et ses grosses nappes de clavier..c’est d’ailleurs l’un des rares moments où l’on entend ce public qui ne donne pas des masses de voix au milieux des titres malgré les injonctions de moossieur Cooper. « Stranded » passe comme une lettre à la poste…un des meilleurs titres de Royal Hunt assurément….

Le solo d’Anderssen sert d’intro à un ultra speedé « Martials arts » de bonne augure puis le groupe offre au public Japonais le mega hit du moment, la ballade « Far away » qui, lors de cette tournée, est première des charts au pays du soleil levant. D.C vole clairement la vedette et interprète magistralement le titre à l’aide des (excellentes) choristes. La fin du premier set se termine par 3 gros morceaux. « Last goodbye » suivi de « Land of broken hearts » et du single « Makin’ a mess ». Après ça, la fin du cd arrive à point!! De nombreux groupes se seraient contentés d’une seule galette mais pas Royal Hunt…

On peut penser que le deuxième set sera plus faible. Il n'en est rien! Le groupe se relaxe et communique plus avec le public et après 3 magnifiques titres (la ballade « Clown in the mirror », le groovy « Step by step » et le très bon « Running wild »), les guitares acoustiques font leur entrée. « Age gone wild », superbe ballade électrique dans sa version originale revient à la vie dans une superbe adaptation acoustique et « Ten to life » la chanson country-metal des chasseurs fout une ambiance d’enfer ! « Legion of the damned » termine le set acoustique alors que Olsen lance le coup de grâce…le classique « Kingdom Dark » est joué à la perfection avant que D.C et les choristes se lancent dans de superbes harmonies vocales en faisant tourner un peu l’intro du rapide « Time ». MAGISTRAL !

Un live comme on aimerait en avoir plus souvent entre les mitaines ! Franchement pour le prix d’un simple, on peut s’écouter tous les titres majeurs de Royal Hunt en version live et chantée par l’un des meilleurs vocalistes de la scène heavy. Allez pour être un peu tatillon, on peut critiquer le fait que ce live aurait pu bénéficier d’une ou deux surprises (cover ?) et d’un public un peu plus présent….à part ça, on a là un live ex-em-plaire !!!

A lire aussi en METAL PROG par SPHERIAN :


David COLIN
The Silver Ghost Project (2002)
Le plus grand espoir du prog francais?




ICE AGE
Liberation (2001)
Ice age enfonce le clou proggistique


Marquez et partagez




 
   SPHERIAN

 
  N/A



- D.c. Cooper (chant)
- Jacob Kjaer (guitares)
- Steen Mogensen (basse, vocals)
- Andre Andersen (claviers, guitares)
- Kenneth Olsen (batterie)


- 1996
1. Flight
2. 1348
3. Wasted Time
4. Stay Down
5. On The Run
6. Stranded
7. Keyboard Solo
8. Martial Arts
9. Far Away
10. Last Goodbye
11. Land Of Broken Hearts
12. Makin' A Mess

1. Clown In The Mirror
2. Guitar Solo
3. Step By Step
4. Drums & Bass Solo
5. Running Wild
6. Epilogue
7. Age Gone Wild
8. Ten To Life
9. Legion Of The Damned
10. Kingdom Dark
11. Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod