Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


STEF - 1999
Consulté 2112 fois
LACUNA COIL - In A Reverie

Déjà le titre sonne bien , mais le contenu sonne encore mieux! Après un E.P somptueux et plein de promesses pour le futur, le contrat est rempli pour LACUNA COIL et d'une manière plus que convaincante. Deux

voix qui se complètent et s'alternent autour de magniques mélodies ("honeymoon suite", "falling again" , "to myself I turned"). Le constat est clair: De simple espoir, LACUNA COIL est devenu directement en un

album LA valeur sûre du metal gothique, imposant par la même occasion un style et une personnalité. Déjà 4 ans et je ne m'en lasse pas !

DC COOPER - Dc Cooper

A peine a-t-il quitté ROYAL HUNT que DC COOPER nous propose son premier effort solo avec les musiciens de PINK CREAM 69 et CONCEPTION (et futur ARK).
Le résultat est ultra-convaincant, avec un mélange de heavy , de prog et FM, magistralement enmené par l'américain qui n'a peut-être jamais aussi bien chanté. La suite se fait malheureusement attendre !!

NIGHTWISH - Oceanborn

Remarqué avec ANGEL FALL FIRST, OCEANBORN est l'album de la confirmation. Il ferait presque figure de best-of tant il aligne une suite impressionnante de morceaux sublimes ("gethsename", "the riddler",

"sacrements of wilderness" ...). Un album très varié qui reste sans doute leur meilleur à ce jour.

BLACKMORES NIGHT - Under A Violet Moon

Découvert grâce à cet album, le retour aux sources de l'ex-Deep Purple et de sa compagne nous fait retourner 800 ans en arrière. Le temps de 18 chansons entièrement acoustiques (à l'exception du magnifique

"Gone with the wind"), le dépaysement est garanti. N°1 à la cour du roi, UNDER A VIOLET MOON est l'album favori des troubadours et des montreurs d'ours!

LUCA TURILLI - King Of The Nordic Twillight

Quelquepart entre SYMPHONY OF ENCHANTED LANDS pour le symphonique et DAWN OF VICTORY pour le coté direct, LUCA TURILLI en solo nous offre du RHAPSODY-Like, avec un excellent chanteur dont le

lyrisme doit rendre jaloux Fabio Lione. Quant-aux compos, elles sont toutes plus accrocheuses les unes que les autres pour s'achever en apothéose avec les 14 minutes du King of the nordic Twillight. Finalement, je

préfère même Turilli en solo à Rhapsody.. dû au chanteur sans doute!

SYMPHORCE - Truth To Promises

Un heavy carré, à l'allemande, où la puissance prend le pas sur la vitesse. De nombreux refrains finement ciselés ("drifted", "wounded") pour un album qui n'est pas reconnu à sa juste valeur et qui ne compte pas de

faute de goût mis à part le répétitif "circles are broken".

WHITE SKULL - Tales From The North

Un groupe de Speed symphonique italien majeur. White Skull l'est pour trois raisons: la principale étant la chanteuse Federica, au coffre impresionnant. Ajoutons à cela des compos en béton armé et un soliste qui

délivre des parties de guitares à tomber par terre et TALES FROM THE NORTH en aura mis plus d'un K.O en 1999!

EDGUY - Theater Of Salvation

Sorti dans la foulée de VAIN GLORY OPERA, THEATER OF SALVATION est pourtant assez différent de son prédécesseur, la grandiloquence et le symphonique ayant été ajouté au speed metal germanique plus

"direct" de VAIN GLORY OPERA. La meilleure preuve reste l'excellent titre "theater of salvation" qui du haut de ses 14 minutes, mixe à merveille metal 80's et son revival de la fin des 90's. Apprécions également au

passage des titres comme "the unbeliever" ou "the headless game" aux mélodies accrocheuses.

IRON SAVIOR - Unification

Le second volet du vaisseau IRON SAVIOR est aussi mon préféré. Les compositions heavy-speed comptent des refrains hautement mélodiques et l'alternance vocale ( assez rare) entre Piet Sielk et Kai Hansen est

bienvenue.

NEVERMORE - Dreaming Neon Black

Pas forcément facile d'accès, le power-heavy torturé des américains a pourtant marqué la plupart des référendums de 1999. Un album comme à l'accoutumé puissant, sombre et malsain dont le point culminant reste

le magnifique "Dreaming neon black". Un pallier a été franchi, confirmant la valeur et la qualité de ce groupe unique.

GAMMA RAY - Powerplant

Un album de Gamma Ray qui applique un bon compromis entre vitesse et puissance, tel pourrait être la définition de cet album.POWERPLANT comporte des tubes à la pelle ("garden of the sinner", "armageddon",

"send me a sign" ou "heavy metal universe"). Ajoutez à cela une excellente reprise d'un hit des PET SHOP BOYS, "it's a sin", bien boosté au passage et POWERPLANT fait désormais figure de classique et trouvera

sa place naturellement dans votre CDthèque au coté de LAND OF THE FREE.

ROYAL HUNT - Fear

Un nouveau vocaliste au sein des danois en a déstabilisé plus d'un, d'autant que DC COOPER avait réellement marqué d'une empreinte très forte les deux précédents albums. Mais c'était sans compter sur la maitrise

vocale de JOHN WEST, qui s'impose d'entrée comme un chanteur de premier plan. Comment résister à ce tube qu'est "Lies"? Conclusion, un américain chasse l'autre et ROYAL HUNT n'a finallement pas perdu au

change.

HYPERION - When Stone Is Unscarred

Malgré un chanteur parfois approximatif (il est vrai que je n'avais pas le même avis dans ma chronique de l'époque , qui date quand même de nov 99!), je maintiens mon avis sur deux choses: la qualité des mélodies

("legions of thunder", "shade of sin", "perpetuel burn" ) et l'originalité apportée par la sonorité des claviers couplée à une rythmique des plus syncopées. Dès lors, on aurait pu aisément parier sur un avenir des plus

radieux pour les italiens, qui ont disparus corps et âme sans laisser de traces... Dommage.

DRAKKAR - Quest For Glory

C'est par cet album que j'ai découvert le groupe et malgré de nombreuses faiblesses (production faible et chanteur parfois irritant), j'ai été avant tout séduit par le souffle épique qui ressort de cette production italienne.

L'alternance de morceaux speed et de mid-tempo avec de la guitare accoustique rend l'album moins linéaire, d'autant que la plupart des titres, à l'instar de l'une de leurs principales influences RUNNING WILD, se

mémorisent très facilement.

ANGEL DUST - Bleed

Cet album, c'est avant tout la claque reçue par le morceau d'entrée "Bleed" à la puissance impressionnante, bien contrebalancé par une belle ligne de piano. Si aucun des titres suivants n'arrive à la cheville de

"bleed", l'ensemble tient néanmoins bien la route et alterne mid-tempo ultra-lourds et sombres ansi que deux très belles ballades. Bien plus que BORDER OF REALITY, BLEED est bel et bien l'album du renouveau

pour ces vétérans allemands.

VISION DIVINE - Vision Divine

Capitalisant sur le succès de LABYRINTH, sa tête pensante OLAF THORSEN, s'acoquine avec FABIO LIONE de RHAPSODY pour un projet solo qui ressemble fortement à du LABYRINTH. La qualité étant là, on ne

se plaindra pas d'avoir deux groupes pour le prix d'un. Enfin, façon de parler, faut quand même débourser le prix des deux CD, c'est pas un pack :-)

ROLAND GRAPOW - Kaleidoscope

Sans aucune prétention, ROLAND GRAPOW (ex-HELLOWEEN), secondé par un ex-chanteur de MALMSTEEN, sort un disque très mais très proche de MALMSTEEN. Ca tombe bien, le dernier Malmsteen m'ayant

déçu, je me suis largement consolé avec cet album varié, qui s'écoute avec un plaisir égal du début à la fin.

CRYSTAL BALL - In The Beginning

Des Suisses qui font du hard-rock , çà vous dit quelque chose ? GOTTHARD forcément, et bien là il s'agit d'un de leurs plus sérieux prétendants en la personne de CRYSTAL BALL. Même si le clavier est nettement

plus présent chez ces derniers, donnant à la musique une couleur un peu plus Prog Fm, les mélodies calibrées et efficaces sont les mêmes.

DYSLESIA - My Own Revolution

Avant de faire du speed-metal à la GAMMA RAY comme on leur connait maintenant, les Français de DYSLESIA avaient signé un premier album très fortement teinté de prog, et des morceaux longs aux structures

alambiquées, sans toutefois atteindre la compléxité d'un DREAM THEATER. Entrée en fanfare avec "My last wish", le groupe confirme par des mélodies souvent accrocheuses, sur un ensemble pouvant toutefois

lasser, qu'il est une groupe sur lequel il va falloir compter... ce qui ne s'est pas démenti avec une musique plus simple et plus directe.

MALMSTEEN YJ - Alchimy

Guitar-heroe des années 80s cherche inspiration. Passé le très bon "leonardo", je me lasse très vite des compos du maitre, car confronté aux jeunes talents qui montent, le metal symphonique de MALMSTEEN

semble désormais bien fade. Cruelle désillusion pour un artiste qui ne m'avait encore jamais réellement déçu. Au final, ALCHIMY ne m'a jamais rééllement accroché car pas assez inspiré et beaucoup trop long!

SINERGY - Beware The Heavens

Gros battage médiatique autour de cet album qui ne casse pas trois pattes à un canard. BEWARE THE HEAVENS n'est pas resté gravé dans ma mémoire. Il a fallu que je consulte la liste des albums sortis en 1999

pour me rappeler de son existence. Que de chemin parcouru depuis, puisque le groupe fait désormais figure de valeur sûre dans le metal.

HEADLINE - Voices Of Presence

C'est mon premier album d'HEADLINE mais aussi le dernier. Rien de réellement mauvais, mais pas de déclic concernant leur musique. Je ne suis pas spécialement branché metal prog et HEADLINE n'aura pas

réussi à me faire changer d'avis.

ZONATA - Tunes Of Steel

Du speed-metal sans grande saveur où la musique avec une trame convenue n'est même pas compensé par des refrains accrocheurs... Pareil que SINERGY, n'est pas resté gravé dans ma mémoire. Il a fallu que je

consulte la liste des albums sortis en 1999 pour me rappeler de son existence. Seuls les amateurs du genre apprécieront!

AVALON - Vision Eden

Passé les 3 premiers titres, circulez y'a rien à voir! Heureusement, ils se sont biens rattrapés avec EURASIA.

DREAM THEATER - Metropolis Part Ii : Scenes From A Memor

Ma première expérience avec le groupe remonte à AWAKE, album qui m'avait laissé de marbre. Par les chroniques positives unanimes qu'il a reçu, j'avais donc décidé de laisser une nouvelle chance au groupe. Même

constat qu'AWAKE, la musique de DT ne réussit pas à me toucher. Suite à cet déception, je jette l'éponge : DREAM THEATER n'est définitivement pas un groupe pour moi. Ce qui ne fera ni chaud ni froid au groupe

qui compte déjà un nombre de fans impressionnant !







1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod