Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (3 / 9)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tankard, Sodom, Nervosa, Exodus, Exumer
- Membre : The German Panzer , Mystic Prophecy, Morgoth, Indukti, Holy Moses
- Style + Membre : Headhunter
 

 Site Officiel Du Groupe (858)
 Myspace Officiel Du Groupe (585)

DESTRUCTION - Release From Agony (1988)
Par FENRYL le 22 Juin 2020          Consultée 330 fois

DESTRUCTION poursuit son aventure après un E.P ("Mad Butcher") permettant de présenter à la face du monde le changement de line-up (arrivée d'Oli derrière les fûts et ajout d'un second guitariste) en entrant en studio pour son premier LP dans cette configuration.
On notera au passage le maintien d'un artwork marquant faisant suite au sublime réalisé sur "Mad Butcher" : on tient ici une pochette qui fera date (qui trouvera écho avec Del Torro et son monstre du "Labyrinthe de Pan" au cinéma...).
La densité et le construction de cet opus sont marquants : l'indéniable apport d'un second guitariste donne toujours plus de coffre et de puissance aux titres proposés. On s'éloigne ainsi des sonorités sèches et suraiguës du Thrash des premières années.
Une introduction soignée avec une ambiance ("Beyond Eternity" même si dans le genre, "Sign Of Fear" n'est pas mal non plus avec son intro mélant peur et rythmes orientaux) et un plan/riff final "In The Mood" ultra jazzy qui vient compenser l'absence d'une reprise par exemple), les Allemands soignent globalement le début et la fin mais n'en oublient pas de nous livrer notre dose de riffs durant le reste du temps !
Le titre éponyme est désormais un classique : la voix de Schmier se prête à merveille.
"Our Oppression" porte terriblement bien son nom et seul le solo sur la fin du morceau vous permettra de souffler quelque peu !
Comment ne pas apprécier le malin "Survive To Die" avec son p'tit riff malin entre le "Survive... To Die" ?
De mon côté, c'est bien le mid-tempo "Sign Of Fear" qui m'a le plus accroché sur cet album : dense, heavy et entêtant, il se veut terriblement efficace.

Trente-sept minutes de Thrash pour sept véritables morceaux : DESTRUCTION concentre son énergie et son propos. Ce "Release From Agony" est un (très) bon album mais qui m'enthousiasme moins que ces prédécesseurs pour autant. Il s'agit sans doute d'un problème de riche, j'en conviens.
Les Allemands maintiennent un niveau certain d'exigence et nous offrent une nouvelle réussite dans le genre. DESTRUCTION une fois encore fait étalage de sa technicité au service de la musique...

Note réelle : 3,5/5.

Top : "Sign Of Fear", "Release From Agony".

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


TRIVIUM
In Waves (2011)
L'album de la maturité en sélection... Et alors ?!




BROKEN MIRRORS
The Universal Disease (2012)
Quand le Metal Français nous rend fier...


Marquez et partagez




 
   SHAKESBEER

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Marcel 'schmier' Schirmer (basse et chant)
- Mike Sifringer (guitare)
- Harry Wilkens (guitare)
- Oliver 'olly' Kaiser (batterie)


1. Beyond Eternity
2. Release From Agony
3. Dissatisfied Existence
4. Sign Of Fear
5. Unconscious Ruins
6. Incriminated
7. Our Oppression
8. Survive To Die



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod