Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Erol Sora , Ken Hensley , Ozzy Osbourne , Ac/dc, The Firm
- Style + Membre : Sweet, Rainbow
 

 Site Officiel (814)
 Forum Français D'uriah Heep (1081)

URIAH HEEP - Innocent Victim (1977)
Par DAVID le 19 Novembre 2003          Consultée 5212 fois

Uriah Heep ayant déjà enregistré une tripotée d'album en ce temps-là, au rythme effréné d'un album par an, il leur était difficile d'éviter la redite. Innocent Victim présente un groupe qui se cherche, qui tâtonne à droite à gauche vers de nouveaux horizons très en vogue à l'époque. En clair, Uriah Heep se cherche une nouvelle direction musicale, sans réellement y parvenir.

L'album n'est pas très homogène, ça part dans tous les sens, entre les chansons clairement pop à la guitare acoustique (le dynamique Keep on ridin' et le single Free me, un peu trop guimauve à mon goût) et les titres bêtement funky sans grande envergure (Roller, The dance). Après tout, même les Rolling Stones se sont essayés à des chansons funky dans les années 70, mais dans le cas d'Uriah Heep, le résultat est quand même plus convaincant. Innocent Victim est donc composé en grande majorité de titres légers bien souvent éloignés du hard rock. Le groupe fait même appel à un compositeur extérieur sur 2 titres (The dance et Choices), preuve si il en est de la volonté de se démarquer d'un style trop redondant. Mais justement, le problème vient de là : les meilleurs moments d'Innocent Victim sont les titres qui s'inscrivent dans le répertoire traditionnel d'Uriah Heep, avec l'unique classique Free n' easy et son riff légendaire et aussi la semi-ballade Cheat n' lie.

Au final, on ne ressort qu'à moitié convaincu de ce disque, mais la tentative de se renouveler était louable et courageuse. Innocent Victim tient la route surtout grâce aux capacités mélodiques du groupe, jamais prises en défaut, et à la voix sublime de John Lawton, sans conteste la star de ce disque. Mais sans cela, l'album serait passé inaperçu et se serait retrouvé noyé dans toute la production pop des années 70.

A lire aussi en HARD ROCK par DAVID :


URIAH HEEP
Return To Fantasy (1975)
Hard rock




AEROSMITH
Draw The Line (1977)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- John Lawton (chant)
- Trevor Bolder (basse)
- Mick Box (guitare)
- Lee Kerslake (batterie)
- Ken Hensley (claviers)


1. Keep On Ridin'
2. Flyin' High
3. Roller
4. Free N' Easy
5. Illusion
6. Free Me
7. Cheat N' Lie
8. The Dance
9. Choices



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod