Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Magnum, Ten
- Membre : Dc Cooper , Soen, Dol Ammad, Evil Masquerade, Silent Force, Narnia, Avatarium, Evergrey, John West , Shining Black
- Style + Membre : Ring Of Fire, Steel Seal, Yngwie Malmsteen
 

 Site Officiel (971)
 Myspace (993)
 Chaîne Youtube (933)

ROYAL HUNT - Clown In The Mirror (1993)
Par JEFF KANJI le 22 Août 2015          Consultée 1065 fois

Quand ROYAL HUNT revient, un an après le sublime "Land Of Broken Hearts", il est déjà en train de passer à autre chose. Si la recette était imparable, il n'était pour autant pas question de reproduire le même schéma pour le deuxième album ; le "Maxi EP" avait déjà permis de réaliser que le futur "Clown In The Mirror" serait différent.

Assez étrangement produit (les claviers et les guitares sont écrasés et manquent de brillance et de coffre), et à l'opposé du catchy "Land Of Broken Hearts", "Clown In The Mirror" est un album assez aventureux, pas décidé à entrer dans un carcan, alors même que la personnalité de ROYAL HUNT était affirmée dès 92. Il est plus clairement inscrit dans le giron Progressif et plus difficile d'accès que son prédécesseur. Les premières écoutes sont même déconcertantes tant on ne reconnaît pas le groupe qui nous a fait vibrer avec son premier opus. Si on fouille bien on trouve toujours l'alliance de claviers omniprésents et de guitares mélodiques, formant un écrin parfait pour Henrik Brockmann, qui se montre lui moins étincelant que sur les "Flight" ou "Stranded".

Pourtant ce Heavy Prog, qui a pas mal perdu son côté FM, rappelle régulièrement le futur groupe du vocaliste (EVIL MASQUERADE), via une couleur néoclassique beaucoup plus prononcée et cette absence de règles de la construction des titres (mais sans folie, plus proche de "Theatrical Madness" que de "Welcome To The Show") ; c'est assez flagrant sur des titres comme "Ten To Life" ou "Here Today, Gone Tomorrow". On sent déjà, avec le recul, que le timbre et l'interprétation d'un DC Cooper s'avèreront plus adéquats avec cette évolution du style ROYAL HUNT, notamment sur un "Clown In The Mirror" ou un "Epilogue".

L'enchaînement "Intro/Wasted Time" s'avère plus bordélique qu'autre chose, "Ten To Life" est une curiosité qui demande plusieurs écoutes pour être saisie, "On The Run" possède l'un des refrains les plus poussifs composés par André Andersen, et il faut attendre la deuxième moitié d'album pour retrouver davantage d'efficacité, même si la ballade "Clown In The Mirror" devient progressivement un incontournable de cet opus. "Bodyguard" avec son shuffle jumpy ou encore "Bad Blood" et ses plans techniques de Steen Mogensen ne suffisent hélas pas à faire grimper ce second album ne serait-ce qu'à la cheville de son prédécesseur. Il y a fort heureusement "Legion Of The Damned" et le bel "Epilogue" pour espérer que la Chasse Royale ne sera pas juste de passage.

A lire aussi en METAL PROG par JEFF KANJI :


BOREALIS
The Offering (2018)
Crever le plafond




DGM
The Passage (2016)
Deux fois de suite


Marquez et partagez







 
   SPHERIAN

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Henrik Brockmann (chant)
- Jacob Kjaer (guitares)
- Steen Mogensen (basse, vocals)
- Andre Andersen (claviers, guitares)
- Kenneth Olsen (batterie)


1. Intro
2. Wasted Time
3. Ten To Life
4. On The Run
5. Clown In The Mirror
6. Third Stage
7. Bodyguard
8. Legion Of The Damned
9. Here Today, Gone Tomorrow
10. Bad Blood
11. Epilogue



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod