Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED MÉLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (18)
Questions / Réponses (6 / 22)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Heavenly, Armory, Dragonforce, Insania, Chroming Rose, Zonata, Scanner, Montany, Gaia Epicus, Lovebites, Blind Guardian
- Membre : Unisonic, The Unity, Holy Moses, Iron Savior, Neopera
- Style + Membre : Metalium, Primal Fear, Symfonia, Helloween, Freedom Call
 

 Chaîne Youtube (1092)
 Myspace (854)
 Site Officiel (1594)

GAMMA RAY - Heading For Tomorrow (1990)
Par DARK BEAGLE le 14 Juillet 2018          Consultée 1034 fois

Kai Hansen avait claqué la porte d’HELLOWEEN alors que le groupe était à son apogée, après avoir « formé » son successeur, Roland Grapow. Et il ne va pas rester muet longtemps, un projet va rapidement être mis sur pied et même si ce premier effort a presque tout de l’album solo, c’est sous le nom de GAMMA RAY que sort le disque, avec sa pochette simple (qui ne correspond plus du tout à celle présentée sur le site) mais qui laisse songer que le groupe aurait pu s’appeler ULTRAVIOLET tout compte fait.

"Heading For Tomorrow", c’est du HELLOWEEN sans la patte de Michael Weikath. Même si on peut dire ce que l’on veut, ou médire à son sujet, l’homme qui tire la tronche avec sa clope apportait des nuances intéressantes à la musique des Citrouilles et sa dualité avec Kai Hansen assurait un équilibre rare qui faisait de "Walls Of Jericho" ou des deux "Keeper Of The Seven Keys" des disques admirables dans leurs constructions mélodiques. Seul, Kai Hansen va jouer dans son style mais il va également laisser parler quelques-unes de ses amours musicales comme QUEEN ("The Silence") ou URIAH HEEP ("Heading For Tomorrow" et bien entendu la reprise de "Look At Yourself").

L’un des atouts de GAMMA RAY réside en son chanteur, Ralf Scheepers, ex-TYRAN PACE qui se sublime ici et qui va devenir un des chanteurs allemands les plus en vue, au point d’être promis à tenir le micro au sein de JUDAS PRIEST (suite à un retournement de situation qu’on connaît tous, il finira hurleur chez PRIMAL FEAR, où il en viendra à ressembler à Monsieur Propre). Allié aux riffs et aux mélodies imaginées par Kai Hansen, la musique de GAMMA RAY va donc faire mouche, malgré quelques ratés et un manque flagrant d’originalité. Parce que cela fonctionne, comme le prouvent "Lust For Life", "Heaven Can Wait" ou encore "Space Eater".

Certains morceaux tombent complètement à plat, comme "Money", qui provoque des réactions fortes, on aime ou en déteste, ou encore "Free Time" ou "Hold Your Ground" qui sont en-deçà du reste. Si l’on ajoute à cela une production qui a vraiment très mal vieilli et un jeu de batterie indigne et atroce, on tient là un album qui a de beaux atours, mais qui peinent à cacher ses défauts, dans le fond comme dans la forme. Il reste néanmoins fondamental dans la carrière de Kai Hansen, il lui permettait de tourner une page pour voler de ses propres ailes.

A lire aussi en POWER METAL par DARK BEAGLE :


LOVEBITES
Clockwork Immortality (2018)
Let me entertain you




LOVEBITES
Electric Pentagram (2020)
Tank girls


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   DARK BEAGLE
   JEFF KANJI
   PIERRE

 
   (4 chroniques)



- Ralf Scheepers (chant)
- Kai Hansen (chant,guitare)
- Uwe Wessel (basse)
- Mathias Burchardt (batterie)


1. Welcome
2. Lust For Life
3. Heaven Can Wait
4. Space Eater
5. Money
6. The Silence
7. Hold Your Ground
8. Free Time
9. Heading For Tomorrow
10. Look At Yourself



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod