Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Firehouse
- Style + Membre : Sweet & Lynch
 

 Site Officiel (640)
 Myspace (343)
 Chaîne Youtube (551)

STRYPER - Murder By Pride (2009)
Par JEFF KANJI le 26 Juin 2020          Consultée 461 fois

J'avoue que le retour aux affaires de STRYPER avait été préparé de la meilleure des façons. Entre un best of garni de deux inédits pas dégueu, un Live qui enfin permettait de rendre compte des capacités du groupe en conditions réelles, proposant une setlist best of elle non plus pas piquée des hannetons, l'album de la réunion, "Reborn" était par contre loin d'avoir comblé les attentes. Pas grand-chose à signaler après cela si ce n'est la sortie des démos de ROXX REGIME en 2007, sortie à laquelle Michael Sweet, qui clairement assume sa main mise sur le groupe, ne fera guère attention car il reçoit une offre peu commune : celle de remplacer Brad Delph de BOSTON qui vient de se suicider…

BOSTON va occuper le plus gros de l'année 2008 de Michael Sweet, si bien qu'au moment de donner un successeur à "Reborn", je ne suis pas persuadé qu'il ait bien la tête à ça, ni même beaucoup de matos en stock. Un indice pour le public : le premier single du futur "Murder By Pride" sera une reprise du célèbre "Piece Of Mind" de BOSTON, enregistrée avec le concours de Tom Scholz lui-même, et ce sera hélas de très loin le meilleur morceau du sixième album de STRYPER (septième si on compte "The Yellow & Black Attack")…

De toute façon vous avez sans doute déjà vu la note et la pochette inhabituelle fournie par un fan du groupe. Mais tentons de rentrer un peu dans le vif du sujet pour comprendre les raisons de cet échec. Déjà, bien qu'il soit crédité, Robert Sweet ne joue pas sur cet album, pour une histoire de cassette démo qu'il aurait perdue ce qui ne lui aurait pas laissé le temps d'être prêt à temps pour le studio que le groupe ne pouvait se permettre de réserver trop longtemps (et aux US, une journée de studio ça coûte une blinde). Ainsi c'est le mercenaire Kenny Aronoff (qui avait quelques années plus tôt enregistré le "Fused" de IOMMI) qui va assurer le job en trois jours. Et on ne peut pas dire que le matériel soit très inspirant.

STRYPER s'entête quelque peu dans ce Heavy très axé sur des riffs Groove, déjà abordé sans grand succès sur "Reborn". Et pourtant on sent que "Eclipse Of The Son" tente de nous prendre à rebrousse-poil avec une certaine urgence, mais très vite l'un des gros défauts de l'album saute aux oreilles : le chant de Michael est mixé bien trop en avant, et en plus de lignes de chant pas toujours ultimes, il abuse de ses "wowowow" et autres mélismes ; c'est bien simple, ce mec est un des chanteurs de Heavy Mélodique les plus impressionnants des eighties, mais sur Murder By Pride" il me gonfle carrément.

Le second problème va venir des ballades… Oh STRYPER a su se montrer pertinent dans l'exercice, je ne vous ferai pas l'injure de vous rappeler les classiques de la période 85-88, mais là mon Dieu... Comment est-il possible de proposer une guimauve ignoble comme "Alive" ? On dirait une version discount de "All By Myself" sans RACHMANINOV ni Céline, ou un AIR SUPPLY sous prozac. Mais genre vraiment. Circulez y a rien à voir, et surtout pas le bonus "My Love My Life My Flame" ; si Paul McNamara inaugure une collaboration avec STRYPER qui dure encore aujourd'hui, si c'est pour utiliser le piano de façon aussi grossière et bateau, il est parfois plus sage de s'abstenir, Michael a toujours été plus inspiré pour composer guitare en main.

Les moments où l'album semble sortir la tête de l'eau c'est sans surprise sur des titres plus proches du STRYPER que l'on connaît, comme le réussi "Murder By Pride" à la "To Hell With The Devil", la power-ballade "I Believe" téléphonée mais efficace, ou le plus FM et léger "Everything" qui sans génie s'en tire tout de même plutôt pas mal. "Murder By Pride" est un album incontestablement varié, il faut lui reconnaître, mais cela est très loin de suffire à en faire un disque convenable, qui à ce moment-là a sans doute dû interpeller sur la pertinence de cette reformation franchement pas concluante en l'état.

"Murder By Pride" devrait plutôt s'appeler "Crime Of Self-Indulgence" car trop souvent on sent que ça peut le faire ("The Plan", "Eclipse Of The Son") mais on s'emmerde. Et on a vraiment la sensation que le groupe s'emmerde lui aussi. D'ailleurs, le bassiste Tracie Ferrie profitera du mercato pour rejoindre BOSTON, que Michael Sweet viendra de quitter, pour justement se focaliser sur STRYPER, qui désormais, contrairement à ce que le chanteur-guitariste affirmait à l'époque, écoutera réellement ses fans qui réclamaient plus de riffs, de screams et d'hymnes (ce que faisait le groupe quand il était bon quoi !), en revenant en pleine forme sur "No More Hell To Pay", qui après un disque de relectures de son catalogue et un album de reprises aura retrouvé son ADN, sans doute au prix d'un renoncement artistique.

Il convient néanmoins de préciser qu'en 2007 la femme de Michael Sweet, diagnostiquée pour un cancer, d'abord vite déclarée en rémission avant d'être à nouveau malade, va se battre pendant deux ans contre la maladie avant d'y succomber, bouleversant la vie de l'éminence grise de STRYPER.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


DEF LEPPARD
Songs From The Sparkle Lounge (2008)
Le léopard redore sa fourrure




RED DRAGON CARTEL
Red Dragon Cartel (2014)
Le retour en grâce de Jake E. Lee


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Michael Sweet (chant, guitare)
- Oz Fox (guitare, chœurs)
- Tracie Ferrie (basse, chœurs)
- Robert Sweet (batterie)
- -
- Paul Mcnamara (piano, claviers)
- Danny Bernini (percussions)
- Kenny Aronoff (batterie, sessions)
- Tom Scholz (guitare sur 3)


1. Eclipse Of The Son
2. 4 Leaf Clover
3. Peace Of Mind (cover Boston)
4. Alive
5. The Plan
6. Murder By Pride
7. Mercy Over Blame
8. I Believe
9. Run In You
10. Love Is Why
11. Everything
12. My Love (i'll Always Show)
- Bonus Track
13. My Love My Life My Flame



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod