Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK / METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Firehouse
- Style + Membre : Sweet & Lynch
 

 Site Officiel (139)
 Myspace (148)
 Chaîne Youtube (250)

STRYPER - Reborn (2005)
Par JEFF KANJI le 30 Avril 2016          Consultée 1187 fois

Le choix de démarrer son propre projet a sonné le glas de l'aventure STRYPER. Et si Michael Sweet a connu une carrière solo florissante (son premier opus s'est écoulé à 10 000 exemplaires, 25 000 pour "Truth"), son frère et ses anciens acolytes ont un peu plus peiné. Pour autant les quatre porteurs de bonne parole sont restés bons amis après avoir remisé les spandex jaune et noir au placard.

C'est lorsque Hollywood Records commence à parler d'un best of de STRYPER que Michael Sweet rappelle ses disciples pour en profiter pour livrer à ses fans deux nouvelles compositions qu'il avait déjà écrites. La tournée de reformation de STRYPER sera un succès et le business encouragera naturellement la bande à acter définitivement son retour par un album studio. Sauf que les natifs d'Orange County ont sans doute été pris de court, à moins qu'ils n'aient juste cédé à la facilité ou encore à un besoin de contrôle de son leader Michael Sweet.

Car si "Reborn" est un titre des plus adéquats, sa pochette a de quoi décontenancer ; sa noirceur est très inhabituelle pour STRYPER, et ce n'est rien à côté du contenu. Très clairement, cet album aurait dû être un album solo de Michael Sweet (il était à la base envisagé comme tel) et on y retrouve d'ailleurs les ingrédients Rock, le côté posé, plus Pop avec ces sonorités Post-Grunge actuelles et surtout une écriture dépouillée, sans fioritures. Ce disque sort sous le nom de STRYPER à cause des circonstances et parce que Robert Sweet, Oz Fox et Tim Gaines jouent dessus et n'est clairement pas l'album d'un groupe.

Si la mixture peut donner l'impression que le groupe a su se moderniser en vieillissant, et malgré un chant toujours impérial de Michael Sweet, la sauce ne prend pas. On est tellement loin de ce qu'on aime chez STRYPER ; pas de twin-guitares, absence de chœurs, Heavy Metal aux abonnés absents... Le jeu VAN HALEN-ien du talentueux Oz Fox manque lui aussi à l'appel. Il n'a pas du beaucoup jouer sur l'album m'est avis, tant c'est la patte de Michael Sweet qu'on perçoit à chaque instant. À part "10.000 Years" je ne retiens pas de titre emblématique de ce disque qui, s'il remet le nom de STRYPER dans le circuit et les étagères des disquaires, tombera vite aux oubliettes, car STRYPER redeviendra lui-même par la suite dès "Murder By Pride". Et il faut le dire, le titre final "I.G.W.T." s'avérait pour le coup assez prometteur avec un retour plus net au Heavy.

Après, en ne jugeant pas ce disque sur ce qu'il n'est pas, on a affaire un Rock/Metal aux relents Post-Grunge qui se tient, maîtrisé par un professionnel qui parvient à garder notre attention grâce à une interprétation de grande qualité qui masque en partie une inspiration des plus moyennes. Michael Sweet n'était pas rincé, la suite de sa carrière le montrera clairement, mais le milieu des années 2000 ne représente pas nécessairement un pic de créativité de sa part. Il reste que "Reborn", malgré son côté cul entre deux chaises marque le début d'une nouvelle ère au moins aussi passionnante que la première en dépit d'un acte de renaissance un peu confus qui se soldera par le départ de Timothy Gaines.

A lire aussi en POP ROCK / METAL par JEFF KANJI :


QUEEN
Greatest Hits Ii (1991)
The show must go on




The ROCK ALCHEMIST
Eyes Of Mind (2012)
Full italian alchemist


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Michael Sweet (chant, guitare)
- Robert Sweet (batterie)
- Oz Fox (guitare)
- Timothy Gaines (basse, chant)


1. Open Your Eyes
2. Reborn
3. When Did I See You Cry
4. Make You Mine
5. Passion
6. Live Again
7. If I Die
8. Wait For You
9. Rain
10. 10,000 Years
11. I.g.w.t.



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod