Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Paragon
- Membre : Twilight Force, Reinxeed
- Style + Membre : Civil War
 

 Site Officiel (823)
 Myspace (408)

SABATON - Heroes (2014)
Par JEFF KANJI le 19 Juillet 2014          Consultée 4739 fois

Je crois que j’ai résumé ma sensation sur ce nouvel opus de SABATON avec cette accroche : concept intéressant, refrains fédérateurs, mais…

Parlons du contexte. À la sortie de l’excellent "Carolus Rex", les deux tiers du line-up se barrent, laissant Joakim Brodén et Pär Sundström comme deux ronds de flan. Après une tournée couronnée de succès, c’est le nouveau batteur Robban Bäck qui lâche l’affaire après la consécration "Swedish Empire Live", documentée devant 600 000 personnes. Mais on ne se dégonfle pas en Suède. SABATON a de la ressource et récupère le batteur d’EVERGREY Hannes Van Dahl. En outre ce cher Joakim, compositeur et maître à penser du groupe part en vacances pour se ressourcer et s’atteler à la composition du futur "Heroes". Et là c’est digne d’une comédie de boulevard : le bougre ne pourra quasi pas écrire pendant son séjour, étant entouré de voisins particulièrement chiants vis-à-vis du bruit que peut générer une guitare acoustique.

Ce qui fait que ce nouvel opus "Heroes" a en fait été composé dans l’urgence et que la cohésion du nouveau line-up a du se faire rapidement en studio pour donner vie au concept que le groupe avait déjà en tête depuis quelques temps. Nul doute que l’expérience accumulée en live a soudé le groupe qui toutefois sonne un poil différemment qu’avec ces anciens camarades de jeu.

SABATON sonne moins gras que par le passé et a presque gagné en feeling. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne le jeu de batterie, plus rocky, que la production de Peter Tägtgren n’engraisse pas inutilement. Du côté du mixage, une place de choix est accordée au chant dominateur de Joakim Brodén qui module un peu son chant très Heavy, comme il l’avait déjà pas mal réussi sur "Carolus Rex" (encore plus sur la version en suédois d’ailleurs). On reconnaît très vite l’identité SABATON à l’image de ce "Night Witches" sans pitié qui tente de nous refaire le coup de "Ghost Division", en y parvenant presque, avec un refrain instantanément reconnaissable, renforcé de chœurs bien virils. Nul doute que ce titre cartonnera en concert.

C’est aussi ça qu’on aime chez SABATON, ce profond ancrage True Metal un peu beauf sur les bords. Et le groupe ne se moque pas de nous, les refrains de "Heroes" sont dans leur quasi-totalité de véritables slogans non-dénués d’une patte FM irrésistible ("Inmate 4589", "No Bullets Fly"). En cela, "Heroes" réussit à succéder avec honneur à "Carolus Rex" qui avait mis la barre très haut, et ce malgré la sensation marrante d’écouter une réinterprétation d’ABBA sur "To Hell And Back".

De plus le concept est bien trouvé. Passionné par la guerre (au point d’avoir carrément intitulé un de ses opus "The Art Of War"), SABATON a choisi cette fois-ci de rendre hommage à des héros de guerre, mais pas forcément connus du grand public, ces presque anonymes qui ont fait basculer le cours d’une bataille ou d’un conflit ou du moins témoigné d’une bravoure sans bornes, à l’image de Leslie « Bull » Allen, qui lors de la Guerre du Pacifique, grimpa contre l’avis de tous une colline sous un feu nourri et ramena un à un douze de ses compagnons blessés, ou encore des chasseurs ardennais qui ne reçurent jamais leur ordre de repli et résistèrent héroïquement à la gespensterdivision de Rommel (la fameuse "Ghost Division" de "The Art Of War") malmenant tellement les Allemands que ces derniers, après les avoir fait prisonniers, se vengeront sur la population civile (le tristement célèbre massacre de Vinkt).

On peut regretter toutefois que l’attention baisse en fin d’album, le ventre mou s’arrêtant grâce au final "Hearts Of Iron" qui vient, sur fond de claviers, délivrer une des plus touchantes mélodies de BACH, donnant une toute autre tournure au morceau ; un joli subterfuge qui permet de terminer l’album sur une bonne note. "Heroes" est incontestablement un album solide, mais il ne vient pas faire d’ombre à son prédécesseur. Un peu du niveau de "Coat Of Arms" en grande partie grâce à ses refrains fédérateurs, il constitue un ouvrage honnête qui continue de renforcer la citadelle SABATON, qui par sa régularité dans la qualité et la force de ses prestations live, s’est assuré progressivement une place de leader sur la scène Heavy Metal.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


CIRCLE II CIRCLE
Watching In Silence (2003)
Listening in silence…




IRON SAVIOR
The Landing (2011)
IRON SAVIOR ne meurt jamais

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez







 
   JEFF KANJI

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Chris Rörland (guitare, chœurs)
- Thobbe Englund (guitare, chœurs)
- Pär Sundström (basse, chœurs)
- Hannes Van Dahl (batterie, chœurs)
- Joakim Brodén (chant, claviers)


1. Night Witches
2. No Bullets Fly
3. Smoking Snakes
4. Inmate 4589
5. To Hell And Back
6. The Ballad Of Bull
7. Resist And Bite
8. Soldier Of 3 Armies
9. Far From The Fame
10. Hearts Of Iron
- Bonus Tracks
11. 7734
12. Man Of War



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod