Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dio, Astral Doors
- Membre : Crush 40, Squealer, Sons Of Apollo, Shockmachine, Black Sabbath, Doro, Headhunter, Hardline, Running Wild, Stratovarius, Gioeli - Castronovo
- Style + Membre : Rainbow, Yngwie Malmsteen
 

 Site Officiel (326)

Axel Rudi PELL - Tales Of The Crown (2008)
Par GEGERS le 6 Août 2013          Consultée 1594 fois

Axel Rudi PELL a réussi l'immense exploit de parvenir à mêler immobilisme et évolution. Le Heavy Metal, bien ancré dans les années 70 et 80, pratiqué par le guitariste allemand et sa clique, n'a pas bougé d'un pouce depuis la création du groupe en 1989, ou presque. Car il y a bien une évolution latente, difficilement décelable, qui a permis au combo de parvenir à rester à la page et à ne pas sonner de manière datée ou vieillissante sur ses nombreuses réalisations. "Tales Of The Crown", qui succède à l'album de reprises "Diamonds Unlocked", publié l'année précédente, est, il est vrai, facilement interchangeable avec n'importe quel autre album dans la discographie du blond germain. Ou presque.

Tout naturellement, on se prend à comparer ce treizième album d'Axel Rudi PELL avec "Shadow Zone", album-étalon pour la deuxième partie de carrière du groupe, née avec l'intégration du chanteur Johnny Gioeli en 1998. "Tales of The Crown", c'est l'évidence même, peine à se faire aussi convaincant que son glorieux aîné. L'inspiration est toujours là, et elle ne fait pas défaut à l'artiste teuton, qui propose quelques moments de bravoure appréciables sur l'album. On reste néanmoins sur sa faim à de nombreuses reprises, frappé tout d'abord par un manque évident d'énergie : poussif avec ses 7 minutes au garrot, le titre introductif "Higher" est un mid-tempo générique, qui use de mélodies convenues et sur-entendues qui ne lui font pas justice. Placé en fin d'album, le morceau aurait bénéficié de la clémence de l'auditeur ; en ouverture, il ne provoque que la déception. Fait rare, il faut attendre le troisième titre pour que l'album démarre vraiment : "Angel Eyes", avec ses riffs lorgnant ostensiblement du côté du "Dynamite" des SCORPIONS, balance enfin la sauce et séduit sans réserves.

On peine néanmoins à se faire autant enthousiaste pour le reste de l'opus. Bien sûr, le morceau-titre, traditionnellement long et épique, constitue un exercice de style remarquable qui invite à la clémence. On reste également séduit par une fin d'album qui déploie une énergie que l'on aurait aimé voir survenir plus tôt. Ainsi, "Buried Alive", dont le riff rappelle très fortement celui de "Wild Cat", titre d'ouverture du premier album du groupe, fait parler la poudre avec conviction, alors que l'ultra-mélodique "Riding On An Arrow" prévaut grâce à un refrain imparable.

La seule véritable surprise ne réside pas dans les deux ballades (les convaincantes "Touching My Soul" et "Northern Lights") mais bien dans l'instrumental "Emotional Echoes", sur lequel la guitare acoustique et les claviers de Ferdy Doernberg se font porteurs d'ambiances Rock Mélodique bien senties et bien dosées. Du tout bon.

Pas exceptionnel, mais pas décevant non plus, "Tales Of The Crown" est un album de plus dans la discographie d'Axel Rudi PELL. Néanmoins, grâce à quelques fulgurances et une interprétation bluffante, le groupe parvient à éviter de provoquer l'indifférence, et s'en sort avec les honneurs. Pour compléter sa discographie d'un artiste indispensable.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


DARK SKY
Initium (2012)
Et il dit "Headbanguez, ceci est mon Heavy !"




TRANCE
The Loser Strikes Back (2017)
L'évasion, deuxième


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Johnny Gioeli (chant)
- Axel Rudi Pell (claviers)
- Volker Krawczak (basse)
- Mike Terrana (batterie)
- Ferdy Doernberg (claviers)


1. Higher
2. Ain't Gonna Win
3. Angel Eyes
4. Crossfire
5. Touching My Soul
6. Emotional Echoes
7. Riding On An Arrow
8. Tales Of The Crown
9. Buried Alive
10. Northern Lights



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod