Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dio, Astral Doors
- Membre : Crush 40, Squealer, Sons Of Apollo, Shockmachine, Black Sabbath, Doro, Headhunter, Hardline, Running Wild, Stratovarius, Gioeli - Castronovo
- Style + Membre : Rainbow, Yngwie Malmsteen
 

 Site Officiel (321)

Axel Rudi PELL - The Crest (2010)
Par FREDOUILLE le 1er Octobre 2010          Consultée 4762 fois

Axel Rudi Pell n'est pas né de la dernière pluie. Cela fait déjà près de trente ans que le guitariste allemand roule sa bosse. Et assez étrangement, je ne connais que très peu la carrière solo du bonhomme. Ais-je loupé quelque chose ? A priori oui, d'après certains. Il y aurait en effet quelques disques à découvrir et même à savourer ("Black Moon Pyramid" peut-être ? Amis lecteurs, si vous avez des suggestions n'hésitez pas je suis preneur!). Merci d'avance.
En tout cas, sa carrière solo est drôlement bien remplie et fournie avec pas moins d'une vingtaine de disques (best of inclus) à son actif et ce, depuis 1989, et je ne parle même pas des DVDs. Avouez que le gars a pas chômé quand même !
Moi le Axel, je le connais à peine du coup. Mais j'ai quand même quelques souvenirs du guitariste, dixit le groupe STEELER dans lequel il figurait entre 1984 et 1988. Et les albums que sont "Strike Back" ou encore "Undercover Animal", que j'avais achetés à l'époque (quand j'étais jeune et doté de quelques poils de moustache, putain la gueule !) sont même très sympathiques.

Sympathique... tout comme l'est ce dernier album en date d'Axel Rudi Pell : "The Crest" ! C'est sur, on n'est plus tout à fait dans la même veine que STEELER. A l'image de la pochette, plutôt réussie au passage, c'est beaucoup plus propret, élégant et beaucoup moins "fougueux" (en même temps, on est en 2010 - la production et les arrangements sont aux petits oignons, ça aide forcément !). J'irais même jusqu'à dire que "The Crest" est classieux.
Il y règne aussi un léger souffle épique avec non seulement des titres à rallonge comme les excellents "Dark Waves Of The Sea" (8 minutes au compteur) et "Dreaming Dead" sur lesquels Axel nous démontre d'ailleurs de très très belles choses guitaristiquement parlant (c'est très joli, mais oui mais oui !!!) et sans pour autant en faire des tonnes (c'est pas de la branlette sans queue ni tête si vous voyez ce que je veux dire, Axel privilégie la mélodie à la rapidité ou aux plans sans intérêt), mais aussi avec des intros particulièrement réussies ("Prelude Of Doom" par exemple) qui ne semble laisser présager que du bon (tu m'étonnes ! "Too Late" qui suit derrière est quasiment un des meilleurs titres de l'album), ou encore avec des tonalités légèrement médiévales (un peu à la BLIND GUARDIAN d'ailleurs - guitare sèche et violon -) sur "Devil Zone", un titre mid tempo qui sent assurément le réchauffé avec des riffs ô combien basiques et un refrain encore plus basique. Mais parallèlement, ça sent aussi le savoir-faire et le professionnalisme à plein nez. Et ça, ce n'est pas donné à tout le monde.

Les compositions sont pour la plupart cousues de fil blanc, certes, mais peu importe après tout. C'est plutôt bien fait, simple dans l'esprit et surtout... suffisamment accrocheur et mélodique pour que l'on s'y intéresse et qu'on y prenne même beaucoup de plaisir à leur écoute.
Le pouvoir d'accroche est extrêmement présent sur ce disque, il n'y a d'ailleurs qu'à écouter le très bon "Too Late", le titre le plus rapide de l'album quasiment (et encore c'est pas violent), "The Crest" faisant la part belle aux mid-tempos, ou encore le très musclé "Burning Rain", dont les premières notes rappelleront à certains (et à n'en pas douter) les SCORP'S, grosse guitare et batterie en avant.

Comment enfin ne pas souligner l'excellente prestation de Johnny Gioeli, qui illumine lui aussi de tout son plein l'ensemble des compositions ? Son chant est clair, limpide, puissant et avant tout mélodique. Il correspond parfaitement à l'esprit du disque. Un disque de Heavy Metal Mélodique rondement ficelé (rien ne dépasse du bouzin, tout y est travaillé avec minutie) situé à des encablures de la virilité d'un GRAVE DIGGER ou d'un RAGE (même si Mike Terrana se situe ici et en toute tranquillité derrière les fûts, c'est peut-être même un peu trop facile pour lui !) mais qui propose à défaut d'originalité ou même de renouvellement de très bons moments d'écoute. Une belle découverte pour moi !


Les titres phare de l'album : "Too Late", "Dreaming Dead", "Dark Waves Of The Sea"
La ballade au piano sur laquelle Johnny fait des ravages : "Glory Night"
Le très bel instrumental (piano à l'appui) sur lequel Axel Rudi Pell se la joue "bluesy" : "Noblesse Oblige"

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


MORGANA LEFAY
Sanctified (1995)
Pièce somptueuse de heavy metal lourd et sombre




MANITOU
The Mad Moon Rising (2005)
Heavy mélodique teinté prog racé et séduisant!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Axel Rudi Pell (guitares)
- Johnny Gioeli (chant)
- Ferdy Doernberg (synthé)
- Volker Krawczak (basse)
- Mike Terrana (batterie)


1. Prelude F Doom 5intro)
2. Too Late
3. Devil Zone
4. Prisoner Of Love
5. Dreaming Dead
6. Glory Night
7. Dark Waves Of The Sea
8. Burning Rain
9. Noblesse Oblige
10. The End Of Our Time



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod