Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dio, Astral Doors
- Membre : Crush 40, Squealer, Sons Of Apollo, Shockmachine, Black Sabbath, Doro, Headhunter, Hardline, Running Wild, Stratovarius, Gioeli - Castronovo
- Style + Membre : Rainbow, Yngwie Malmsteen
 

 Site Officiel (321)

Axel Rudi PELL - Magic Moments - 25th Anniversary Special Show (2015)
Par GEGERS le 7 Octobre 2015          Consultée 1815 fois

Les repas de famille, c'est toujours la même chose. Tout va bien jusqu'à ce que...
- Tonton se mette à évoquer sa sympathie pour le Ku Klux Klan (parce que quand même, c'est bien seyant ces toges blanches)
- Mamie évoque l'héritage (je préfère vendre la maison plutôt que la voir revenir à ton bon à rien de frère)
- Tonton (encore lui) décide que, finalement, son litre et demi de vin rouge met plutôt pas mal en valeur la moquette.

Toujours un couac, donc. Un peu comme ce nouveau live d'Axel RUDI PELL. Pour ses 25 ans de carrière, le guitariste allemand à la régularité métronomique voulait sortir de sa zone de confort, faire la chouille avec tous ses copains qui l'ont aidé à bâtir sa réputation et sa carrière. Une riche idée, mais qui vu la logistique déployée (et le monde sur scène) aurait mérité d'être exécutée de manière un peu plus carrée. Enregistrer ses fiestas est une chose, les publier pour que tout le monde voit la tête que l'on a dans la cuvette des toilettes en est une autre.

L'événement, célébré lors du festival Bang Your Head 2014, était pourtant très audacieux. Désireux de proposer une rétrospective de sa carrière, le guitariste propose en guise de setlist au moins un morceau tiré de chacun de ses albums (avec Steeler ou ARP), tout en faisant intervenir les musiciens les ayant enregistré à l'époque ainsi qu'une belle poignée d'invités. Ainsi, les quatre premiers titres, issus de chacun des quatre albums du répertoire de Steeler, ont des airs de bouffée nostalgique. Si le chanteur Peter Burtz ne s'est pas bonifié avec le temps (il faut dire qu'il n'a rien enregistré depuis 1988), les morceaux ont pour leur part plutôt bien vieilli, et l'on regrette seulement une certaine fébrilité dans la mise en place rythmique, qui nuit à l'appréciation des morceaux.

Ce problème est d'ailleurs récurrent sur l'ensemble du concert : les batteurs invités (Jörg Michael, Vinny Appice) semblent avoir toutes les difficultés du monde à suivre le maestro. Ainsi, plusieurs introductions se voient complètement foirées. En fait, et si l'on excepte les superbes prestations vocales de Jeff Scott Soto (quelle belle version de "Fool Fool"), les interventions des anciens membres du Axel RUDI PELL Band font plutôt pâle figure : Rob Rock est à la peine sur "Nasty Reputation", et Jörg Michael semble aux fraises sur les 3 morceaux qu'il interprète. A côté de cela, la grosse partie centrale du concert, jouée par les musiciens actuels du ARP, est une bouffée d'oxygène : Johnny Gioeli, malgré des interventions pas vraiment nécessaires et des "fuck bro" à tout va, reste un chanteur d'exception, et les nombreux morceaux-fleuves interprétés permettent à Axel de démontrer, si cela était encore nécessaire, toute l'étendue de son talent.

Le dernier tiers du concert, soit la partie "& friends" se transforme pour sa part rapidement en grand n'importe quoi. Si Ronnie Atkins et Doogie White s'en tirent fort bien sur le "Black Night" et "Mistreated" de DEEP PURPLE, ce bon vieux Graham Bonnet est pour sa part totalement insupportable sur des versions massacrées de "Since You've been gone" et "Long Live Rock'n'roll", deux classiques de RAINBOW transformés ici en défouloir de poches à vin. Le "Smoke On The Water" final, avec tout le monde sur scène et une intro massacrée, se fait l'avatar de cette belle idée légèrement gâchée par une interprétation plus qu'approximative.

On est souvent trahi par ses amis, et ARP en fait les frais sur ce live qui aurait du au mieux sortir sous forme de bootleg officiel. Manque (ou sans doute absence) de préparation, et voici qu'un anniversaire qui a sans doute été un excellent moment en live devient sur sa version CD un témoignage peu flatteur du talent de cet excellent guitariste et compositeur. On en retient la prestation du ARP version 2015, ainsi que quelques relectures sympathiques. Espérons mieux pour les 30 ans.

2,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


UNISONIC
Light Of Dawn (2014)
Laissez, laissez, entrer le soleil

(+ 2 kros-express)



SHANNON
Circus Of The Lost Souls (2013)
La chronique qui n'a pas besoin d'accroche


Marquez et partagez







 
   GEGERS

 
  N/A



- Axel Rudi Pell (guitare)
- Johnny Gioeli (chant)
- Ferdy Doernberg (claviers)
- Volker Krawczak (basse)
- Bobby Rondinelli (batterie)
- Peter Burtz (chant)
- Tom Eder (guitare)
- Roland Hag (guitare)
- Jan Yiridal (batterie)
- Rob Rock (chant)
- Jeff Scott Soto (chant)
- Joerg Michael (batterie)
- Vinny Appice (batterie)
- Ronnie Atkins (chant)
- John Lawton (chant)
- Tony Carey (chant)
- Doogie White (chant)
- Graham Bonnet (chant)
- Michael Voss (chant)


1. Call Her Princess
2. Night After Night
3. Rockin´ The City
4. Undercover Animal
5. Nasty Reputation
6. Warrior
7. Fool Fool
8. Burning Chains
9. Strong As A Rock
10. Long Way To Go
11. Hey Hey My My
12. Mystica
13. Into The Storm
14. Too Late / Eternal Prisoner / Too Late
15. The Masquerade Ball / Casbah
16. Rock The Nation
17. Drum Battle
18. Black Night
19. Sympathy
20. Tush
21. Mistreated
22. Since You Been Gone
23. Long Live Rock´n´roll
24. Smoke On The Water



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod