Recherche avancée       Liste groupes



      
EPIC METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Trance
- Style + Membre : Hellwell
 

 Ancien Site Officiel De Manilla Road (636)
 Nouveau Site Oficiel De Manilla Road (925)
 Myspace Manilla Road (699)

MANILLA ROAD - Mysterium (2013)
Par ERWIN le 18 Mars 2013          Consultée 6920 fois

Non mais vous avez vu cette pochette ? Ce Gandalf d’outre tombe avec son marteau de guerre qui chevauche une monture infernale digne d’un Nazgul, sous une lune qui nimbe l’horizon ? Pas la classe ça ? Allez je vous fais grâce de quelques superlatifs ! Quelques mois après avoir joué les infidèles au sein du projet HELWELL, Mark Shelton a réinvestit le studio et c’est au tour du grand MANILLA ROAD de remettre le couvert pour la livraison 2013. Du Metal de grande tradition, des chants épiques d’une originalité sans failles, des compositions tantôt ambient, mais louchant aussi vers le Thrash, des solos de guitare sublimes; voila quels sont les principaux éléments de cette livraison.

Et tout débute avec "The Grey God Passes", qui introduit l’album avec la force habituelle à laquelle nous sommes habitués depuis toujours, nous nous souvenons ainsi de "Dementia" de "Metalstrom" ou de "Masque Of The Red Death". La voix de Bryan « Hellroadie » Patrick assure avec brio et puissance, même si elle ne possède pas l’originalité de celle du maître, mais ce titre est de la race des précités. Puis nous avons droit à des rythmiques de dingue comme celle de "Only The Brave", qui nous amène à l’orée du Thrash. Sur "Stand Your Ground" on y est carrément, et ça déchire. La voix de Bryan, les soli de Mark, les cavalcades fusent de partout, le top !
"Hallowed Be Thy Grave", est martelée par la batterie de Neudi nouveau batteur allemand -fan de longue date- lavec beaucoup d’à propos, un beau titre épique qui n’est pas un clin d’œil à qui vous savez. Le solo y est superbe.
"The Battle Of Bonchester Bridge" est un des fameux titres à tiroir classiques du groupe du Kansas. L’ambiance y est épico médiévale, comme il se doit puisque Mr Shelton évoque ici le pays d’origine de ses ancêtres, la flamboyante Écosse.

La plus belle rythmique se trouve néanmoins sur la fabuleuse "Hermitage" et met en lumière la voix unique de Mark avec une beauté presque diaphane si on ne parlait pas d’une musique aussi violente que le Heavy Metal. C’est pourtant assez juste, et l’ensemble sonne « doux » comme vous le constaterez… Le refrain est presque susurré malgré la rythme de plomb qui jamais ne s’arrête. Le solo est de toute beauté.

"The Fountain" est un slow mid tempo où la guitare folk règne en maîtresse, à l’image de l’album solo délivré il y a quelques années par Mark. La mélodie est aussi belle que les paroles sont prenantes. Le parrain de l’epic metal, du haut de ses désormais 55 ans, place sa voix avec maestria sur ce titre qu’il faudra une mauvaise foi évidente pour ne pas aimer et retenir. En outre, le refrain "Still I Believe" est une véritable profession de foi pour nous tous qui chérissons le Metal. Ce n’est pas une question d’âge mais bien d’attitude. C’est-ce qui fait de Mark une telle icône pour les fans de MANILLA ROAD du monde entier, il restera pur à jamais.

"Mysterium" est la pièce maîtresse de l’opus. Avec "The Calling" qui l’introduit, c’est plus de 16 minutes de plaisir ! Le début classique, calme et éthéré, propose les habituels arpèges de 12 cordes dont Mark s’est fait une spécialité. Un premier solo de guitare fend l’espace temps l’espace de quelques instants. Puis un riff martial se développe sur plusieurs minutes. C’est la construction typique des grands standards du groupe. La voix de Mark est posée, fluide et impose une ambiance Heroïc fantasy de grande qualité. Soli, bridges et plages de quiétude s’enchaînent pour la plus grande joie de l’auditeur. On peut mourir tranquille lorsqu’on sait composer un monument pareil et ce titre contient de quoi nourrir les fantasmes de composition de la plupart des collègues.
En un mot comme en cent, ne la ratez pas !

Bref, je vais vous la jouer soft : "Mysterium" n’est pas le meilleur album du Road, mais après plus de 30 années de carrière,je ne connais aucun groupe qui soit à ce point capable de réitérer l’exploit de composer des titres de cette trempe, c’est juste unique. De plus l’opus contient son lot de classiques : "Hermitage", "The Fountain" ou "Mysterium", pas de points faibles et le plaisir d’entendre sur quelques morceaux la voix unique du guide. Je terminerai sur la production : ne cherchez pas, camarades, la production est telle que Mark Shelton la souhaite, le son est celui qu’il recherche, il se contrefiche des modes et n’a cure des critiques à cet égard. Je ne pourrai personnellement pas supporter une production type « wall of sound » à la Devin TOWNSEND sur un album du Road. C’est dit ! Rendez-vous au Hellfest !

A lire aussi en HEAVY METAL par ERWIN :


STONECAST
Heroïkos (2013)
Les héros sont là




HELLWELL
Behind The Demon's Eyes (2017)
Le retour du drumgod


Marquez et partagez






 
   ERWIN

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Mark 'the Shark' Shelton (guitare - chant)
- Bryan 'hellroadie' Patrick (chant)
- Neudi Neuderth (batterie)
- Josh Castillo (basse)


1. The Grey God Passes
2. Stand Your Ground
3. The Battle Of Bonchester Bridge
4. The Hermitage
5. Do What Thou Will
6. Only The Brave
7. Hallowed Be Thy Grave
8. The Fountain
9. The Calling
10. Mysterium



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod