Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (33)
Questions / Réponses (3 / 9)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Show No Mercy
1984 Hell Awaits
1986 Reign In Blood
1988 South Of Heaven
1990 Seasons In The Abyss
1994 Divine Intervention
1996 Undisputed Attitude
1998 Diabolus In Musica
2001 God Hates Us All
2006 Christ Illusion
2009 World Painted Blood
2015 Repentless
 

- Style : Machine Head, Alkoholizer, Exhorder, Evile, Demiricous, No Return, Kristendom, Metallica, Sadus
- Membre : Grip Inc.
- Style + Membre : The Unholy Alliance , Forbidden, The Big 4

SLAYER - Divine Intervention (1994)
Par DEADCOM le 3 Décembre 2008          Consultée 1420 fois

Que devient SLAYER de nos jours ? Cette question, je me la suis posé un bon nombre de fois. Après l’avalanche du Metal extrême, nos quatre garçons peuvent être fiers du résultat de leur labeur. RIB est devenu un album culte et adulé par toute une génération de Metalleux. Les opus suivants sont tout marqués d’une empreinte indélébile, d’une noirceur très présente et d’une envie d’en découdre toujours aussi juvénile. Même si le temps passe et que les modes évoluent, SLAYER reste bel et bien sur le devant de la scène. Mais cette hydre à quatre têtes a sévèrement morflé. Une des têtes tombe (Dave Lombardo) et une autre repousse (Paul Bostaph), comme par magie.

- Divine Intervention - est un opus dont la noirceur s’est accrue considérablement. Cette esthétique post-moderne de serial killer satanique glauque et malsain (dixit le booklet) est une de ses caractéristiques. Tout est assujetti au meurtre, à la folie et à la haine. Les textes sont très noirs et le contenu des plus vindicatifs. De fait, l’intensité de leur répertoire se rapproche dangereusement du Death Metal. Je dis ça car beaucoup considèrent cet opus comme le plus violent avec RIB. Pourtant, tout me porte à croire que ces propos paraissent dénués de sens, finalement. Car Divine Intervention n’est en rien une résurrection mais un opus assez particulier, pour ne pas dire unique en son genre. Tout ce passe très, très vite et la durée de l’album est un indice révélateur de l’état d’esprit du combo : Il faut que ça gicle ! Et ça giclera ! De « Killing Fields » (à l’intro particulièrement juteuse) à « Dittohead » la boucherie est perpétrée sans retenue. A noter Le très glauque « 213» qui en rajoute une bonne couche après les assauts dantesque d’un « Serinity in Murder » et d’un « Divine Intervention » bien savoureux, tandis que la furia compulsive de « Mind control » nous achève définitivement et fait largement son office en guise de coup de grâce. Amen.

Après, c’est le silence. Non, un bruit, un sifflement persistant dans les conduits auditifs nous assaille de sa régularité. Une baffe, oui SLAYER nous a mis une grosse mandale dans la tronche.

A lire aussi en THRASH METAL par DEADCOM :


DEMOLITION HAMMER
Tortured Existence (1990)
Thrash (Death) Metal magistral !




OVERDOSE
Progress Of Decadence (1993)
Crossover / thrash brésilien : sublime !


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   DEADCOM
   FENRYL
   LATIMUS
   POSSOPO

 
   (5 chroniques)



- Tom Araya (chant, basse)
- Kerry King (guitare)
- Jeff Hanneman (guitare)
- Paul Bostaph (batterie)


1. Killing Fields
2. Sex, Murder, Art
3. Fictional Reality
4. Dittohead
5. Divine Intervention
6. Circle Of Beliefs
7. Ss-3
8. Serenity In Murder
9. 213
10. Mind Control



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod