Recherche avancée       Liste groupes



      
AMORPHIS PUISSANCE 1000  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Sentenced, Katatonia, Paradise Lost, Hooded Menace
- Membre : Shape Of Despair, Abhorrence, Ajattara
- Style + Membre : Barren Earth
 

 Site Officiel (304)
 Myspace (289)
 Chaîne Youtube (277)

AMORPHIS - Queen Of Time (2018)
Par CHAPOUK le 11 Juin 2018          Consultée 3720 fois

C'est confirmé "Under The Red Cloud" était bien l'amorce d'une nouvelle direction prise par AMORPHIS !

Après avoir ré-accueilli le bassiste Olli-Pekka Laine en son sein et après avoir de nouveau fait appel à Jens Bogren pour s'occuper de la prod (et apparemment pour donner aussi un petit coup de pouce sur les compos), les Finlandais nous proposent cette année un "Queen Of Time" aussi complexe que catchy !
Non pas de suspens dans ces lignes, je ne veux même pas laisser imaginer une seconde que cet album puisse être mauvais. Pour résumer ce skeud est un condensé d'éléments piochés dans toutes les périodes du groupe auquel s'ajoutent la maturité et l'expérience, acquises au fil du temps par AMORPHIS.

Vous voulez du tube ? Très bien ! Commençons par le commencement avec Mortal Kombat ! Euh pardon… Avec "The Bee", dont l'intro Trance-Dance pleine de réverb me fait penser à celle du célèbre jeu vidéo. Sauf que chez AMORPHIS à la place gros "Mooooooooooooortal Kooooooooooobat!!!" on a Tomi qui pousse un énorme growl des cavernes !

J'en profite d'ailleurs pour le placer : cet album satisfera aussi les amateurs des growls ! Pour vous donner un ratio approximatif je dirais que vous avez 60% de growls pour 40% de chant clair.

Notre Tomi est donc en forme et il poursuit ses grondements d'ours de la Toundra sur le Death Mélo à tendances Folk et / ou Orientales, de ce premier morceau, à la fois catchy (les arrangements Electro apportent énormément) et massif ! Il continue sur cette lancée avec "Message In The Amber" aux accents Folk qui donnent envie de sautiller gaiement dans les champs pour aller chasser l'ennemi / le gibier / les plantes / ce-que-vous-voulez-je-veux-vexer-aucun.e-pacifiste-vegan-féministe… Et dont le dernier break est monstrueux ! Ces voix vocodées qui chantonnent le refrain sur un fond de flûte, dans une ambiance mi-futuriste mi-psyché, et puis cette pression qui monte, qui monte et qui est finalement libérée lorsque Tomi réapparaît ! C'est à la fois super fédérateur et super épique !

À ce moment-là, les plus attentifs remarqueront que les accents Folk de ce morceau sont beaucoup plus prononcés que ceux qu'on pouvait trouver sur le premier opus ! Bien vu ! Je confirme que c'est bien le cas et je rajouterai même que c'est une tendance générale sur ce skeud ! Comme par exemple sur "We Accursed", titre très accrocheur dans la même veine que "Message In The Amber" mais où l'aspect "mélodie qui fait mouche" est un peu plus mis de côté au profit de la facette épique (mais si ça peut vous rassurer le petit break à la flûte autour de 2 min 30 est vraiment dansant).

Quant à "The Golden Elk" et "Heart Of The Giant", ces morceaux sont plus marqués par le côté Oriental. Par moments on croirait même entendre du ORPHANED LAND (je pense surtout à "Heart Of The Giant") mais version finlandaise, donc avec un bon gros côté "Viking" quand même ! Ce n'est pas très étonnant quand on sait après coup qu'AMORPHIS a embauché pour l'occasion The Orphaned Land Oriental Orchestra.

Pour ceux qui veulent des titres plus musclés je vous renvoie vers "Daughter Of Hate" et son penchant très Black Metal (le riffing, certains screams) mais où viennent tout de même se greffer les lignes de saxo Free Jazz de Jørgen Munkeby de SHINING et des rythmiques très Prog. Dans un autre style, plus proche du AMORPHIS qu'on connaît bien, vous trouverez également "Grain Of Sand" et "Wrong Direction". Morceau légèrement différent de "Grain Of Sand" dans le sens où c'est le seul de ce skeud a être totalement interprété en chant clair. Mais c'est également un des seuls titres "softs", avec "Amongst Stars" (en featuring avec Anneke Van Griesbergen) à tendances presque "Pop" (tout est relatif hein, on reste chez AMORPHIS quand même), qui se mélangent néanmoins très bien avec les influences Folkisantes du skeud. Le seul problème que j'ai avec "Amongst Stars" c'est Anneke… J'ai rien contre elle, hein ! Mais avec son chant le morceau me fait tout de suite penser à du NIGHTWISH et là ça passe pas… Puis les chanteuses "mignonettes" comme elle, j'ai jamais été très fan…

Ce "Queen Of Time" se conclut finalement sur un "Pyres On The Coast" qui démarre sur une base très Death Melo-Prog déjà bien chiadée et qui évolue par moments vers des atmosphères plus Black ou plus typées SEPTICFLESH récent, surtout lorsque les orchestrations se font le plus entendre.
Final magistral (je passe rapidement au-dessus des bonus tracks qui sont très sympa à l'écoute mais qui n'apporte rien de plus à l'album), pour un disque qui ne l'est pas moins ! AMORPHIS est un des rares groupes à savoir se renouveler dans sa propre spécificité ! À travers des compos, riches, variées, soignées les Finlandais nous font une véritable démonstration de leur talent de composition avec ce "Queen Of Time" aussi puissant qu'accrocheur !

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par CHAPOUK :


AMORPHIS
Magic & Mayhem - Tales From The Early Years (2010)
Parfois c'est mieux avant, parfois non...




AMORPHIS
Under The Red Cloud (2015)
Crie Tomi, crie !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez






 
   CHAPOUK

 
   DARK BEAGLE
   VOLTHORD

 
   (3 chroniques)



- Tomi Joutsen (chant)
- Esa Holopainen (guitare)
- Tomi Koivusaari (guitare)
- Santeri Kallio (claviers)
- Jan Rechberger (batterie)
- Olli-pekka Laine (basse)


1. The Bee
2. Message In The Amber
3. Daughter Of Hate
4. The Golden Elk
5. Wrong Direction
6. Heart Of The Giant
7. We Accursed
8. Grain Of Sand
9. Amongst Stars
10. Pyres On The Coast
- bonus Tracks
11. As Mountains Crumble
12. Brother And Sister



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod