Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Sentenced, Katatonia, Paradise Lost, Hooded Menace
- Membre : Shape Of Despair, Abhorrence, Ajattara
- Style + Membre : Barren Earth
 

 Site Officiel (304)
 Myspace (289)
 Chaîne Youtube (277)

AMORPHIS - The Karelian Isthmus (1992)
Par BIONIC2802 le 6 Mai 2010          Consultée 4232 fois

Début prometteur pour une formation… death ! Hé oui, nos sympathiques Finlandais jouaient différemment de maintenant. C’est un groupe qui a su évoluer avec brio. Mais pour l’heure, ce sont les prémisses d’un grand groupe qui vont nous intéresser !

En 1991, leur première démo "Disment Of Soul" et le E.P. "Privilege Of Evil" - conçu au même moment mais sorti deux ans plus tard - sentaient bon le Death Metal bien lourd aux accents doomesques… Et, de ces méfaits, leur premier album va en garder des séquelles. Bien que, en y regardant de plus près, l’évolution est déjà en marche chez nos gamins (moins de 20 ans, chacun, évidemment !).

Ici, le Death devient plus mélodique. La cadence en est ralentie quelque peu - soit mid-tempo en vitesse de croisière. Là où AMORPHIS est génial, c’est qu’il garde cette grosse voix d’outre-tombe sur une musique devenue plus accessible. Attention, point de guinguette à l’horizon, hein ! C’est un album qui gagne à être connu car la plupart des mélodies vont déjà donner des indices sur le parcours musical en devenir de ces musiciens !

Comme vous le savez probablement, ce sont les accroches - gimmicks - de la guitare qui guident les chansons. Les riffs soutiennent plus qu’ils ne donnent la direction musicale. Bien qu’ils soient en général bien ficelés et nous donnent du bonheur pour nos cages à miel ! Aussi, ce "The Karelian Isthmus" nous fait pénétrer les terres ruinées par les guerres incessantes de religion et nous entraîne d’ors et déjà sur des sujets proches de la mythologie. Oui, AMORPHIS sait où il veut aller mais là, le groupe veut se donner les pleins pouvoirs d’un Metal brut de décoffrage efficace, plutôt classique si ce n’est les rajouts qui donnent directement la personnalité du combo.

Nous palpons du gros Death façon Old School mais avec déjà des couleurs folkloriques. Les claviers apportent leur contribution avec parcimonie et c’est tant mieux ! Du coup, pas d’envahissement prohibitif de la chose et les compositions en deviennent moins écoeurantes qu’il n’y parait ! Ce qui est aussi admirable, avec le recul, c’est que cet album - bien qu’effacé, occulté, broyé (?) par son immense successeur - reste de bonne facture et qu’il s’écoute encore actuellement comme une indication auditive d’une époque figée que nous adorons (ou que les plus jeunes auraient voulu humer à pleines narines) !

Entre les premières ébauches d’un MORGOTH et le premier E.P. de BLOODBATH, voire d’un ASPHYX des premiers jours, "The Karelian Isthmus" trouvera sa place… bien qu’étant là depuis aussi longtemps et passant pratiquement inaperçu, c'est un comble ! Donc, mettons bas nos chapeaux devant ces précurseurs d’un genre qu’ils feront évoluer à leur manière. Ce n’est pas non plus LA référence mais admettez qu’il est bien foutu et le fait de le ré-écouter nous donne encore et toujours du plaisir. N’est-ce pas le secret des bons albums ? Savoir nous procurer du bonheur à leur audition ? Quel que soit l’âge de l’enregistrement ? Effectivement, AMORPHIS a su nous émoustiller avec cet album mais, est-ce que pour autant que les fans actuels vont l’apprécier ? Hum, pas forcément… Cependant, toi, fan d’AMORPHIS, va t’enquicher de cette galette ; goûte-la et dis-moi sincèrement : « n’es-tu point passé à côté d’un album qui annonçait l’avènement d’un confinement essentiel à la musique que tu aimes ? ».


P.S. : c’est marrant mais l’intro de "The Karelian Isthmus" m’a toujours fait penser à celle de "Choir Of The Damned" d’un certain KREATOR… même ambiance, même fracture avec le titre qui suit (chacun dans son registre respectif, bien sûr). Ça vaut ce que ça vaut et je suis d’accord avec moi-même !

Excellentes écoutes à toutes et à tous, grrrrrrrrrr !

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par BIONIC2802 :


AT THE GATES
The Flames Of The End (2010)
L'histoire du metal lui doit une place d'honneur !




AMORPHIS
Elegy (1996)
Coup de maître pour la 2ème fois consécutive !!!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BIONIC2802

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Tomi Koivusaari (voix et guitare)
- Esa Holopainen (guitare)
- Olli-pekka Laine (basse)
- Jan Rechberger (batterie et claviers)


-
1. Karelia
2. The Gathering
3. Grails Mysteries
4. Warriors Trial
5. Black Embrace
6. Exile Of The Sons Of Uisliu
7. The Lost Name Og God
8. The Pilgrimage
9. Misery Path
10. Sign From The North Side
11. Vulgar Necrolatry (bonus)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod