Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Slade, Wild Horses [uk]
 

 Site Officiel (350)

NAZARETH - Malice In Wonderland (1980)
Par DAVID le 11 Juin 2009          Consultée 3911 fois

Durant les années 70, on savait que NAZARETH pouvait être très porté vers un rock plus soft sur certains de ses albums ("Close Enough For Rock 'n' Roll" et "Play 'N' The Game" notamment). Avec l'arrivée de Zal Cleminson (du Sensational Alex Harvey Band) comme second guitariste depuis "No Mean City", plus aucun doute n'est permis, le son de NAZARETH a changé, les riffs simplistes de Manny Charlton sont loin à présent. Avec "Malice In Wonderland", NAZARETH bénéficie d'une production soignée ce qui mérite d'être souligné, on ne peut pas dire que cela soit systématique dans leur cas. L'amateur de hard rock qui s'est envoyé "Razamanaz", "Hair Of The Dog" et "Expect No Mercy" risque d'halluciner si il tombe par hasard sur ce disque tellement NAZARETH apparaît méconnaissable dessus. Ici, le groupe se la joue "West Coast" à fond, mid-tempos rock peinards,
chœurs enjoués dans le style des vieux ELTON JOHN, guitares acoustiques, influences diverses et variées ; NAZARETH est plus éclectique que jamais. On retrouvera cette volonté d'ouverture onze ans plus tard sur les "Use Your Illusion" des GUNS N' ROSES, dans un style différent.

"Malice In Wonderland", ce titre doit forcément vous dire quelque chose... ah mais oui, l'unique album du projet PAICE ASHTON LORD portait déjà ce nom aussi. Il était sorti en 1976 et réunissait Jon Lord, Ian Paice et Tony Ashton. NAZARETH le précise à l'intérieur de la pochette : "No malice intended, PAL". Manny Charlton est en retrait, c'est surtout Zal Cleminson avec son jeu plus fin qui s'est imposé sur ce disque, il a même composé plusieurs titres seul. Terminé le hard rock, finito, les guitares ont un son clair la plupart du temps, à l'exception de "Big Boy" et "Turning A New Leaf" (très bonne idée de conclure le disque avec ce titre). Les trois premiers titres ("Holiday", "Showdown At The Border" et "Talkin' To One Of The Boys") sont un peu conçus de la même façon, avec des chœurs étranges sur les refrains... celui de "Showdown At The Border" est d'ailleurs répété un peu trop souvent. D'emblée, ce qui surprend, c'est la voix de Dan McCafferty, elle est nettement plus calme, il ne braille plus autant qu'avant ce qui permet de mettre en avant les mélodies sur "Holiday".

"Malice In Wonderland" est un album qui s'apprécie peinard, au coin du feu, que ce soit avec le refrain reggaïsant de "Big Boy", la ballade mielleuse "Heart's Grown Cold" avec les chœurs féminins bien kitsch qui vont avec (elle sera reprise quelques années plus tard par... BLACKFOOT, ça ne s'invente pas !) ou l'utilisation originale du xylophone sur le planant "Fast Cars". D'autres morceaux se font plus rythmés comme "Talkin' To One Of The Boys" ou le disco-funky "Talkin' About Love" avec ses cuivres, on imagine sans mal les danseuses du Collaro Show se dandiner là dessus. Mais le point d'orgue de "Malice In Wonderland", c'est bien "Fallen Angel" avec ces arpèges influencés "country", des arrangements "orchestraux" discrets, très "70's" et du plus bel effet, un Dan McCafferty impérial, tout en retenue, distillant quelques légers "screaming" sans trop en faire (la grande classe), des mélodies superbes et une progression remarquable... un des meilleurs titres de NAZARETH !

"Malice In Wonderland" est un album très intéressant pour sa richesse et l'ouverture d'esprit dont font preuve les musiciens. Zal Cleminson y est pour beaucoup même si il ne fera pas long feu au sein du groupe. Jeff Baxter, le producteur et ancien guitariste de STEELY DAN est également responsable de cette orientation, mettant en avant la facette la plus mélodique du groupe tout en neutralisant complètement son agressivité (ce qui a forcément déplu à de nombreux fans). Mais en pleine vague new-wave et New Wave Of British Heavy Metal, il va de soi que NAZARETH, toujours coincé dans une production « années 70 », sera vite dépassé par les événements. Avec un son aussi soft, peut-être qu'un revirement FM ne devrait pas tarder à suivre, qui sait ?

A lire aussi en HARD ROCK par DAVID :


RAINBOW
Bent Out Of Shape (1983)
Hard rock

(+ 1 kro-express)



STATUS QUO
On The Level (1975)
Boogie


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Manny Charlton (guitare)
- Zal Cleminson (guitare, synthés)
- Dan Mccafferty (chant)
- Pete Agnew (basse, chant)
- Darrell Sweet (batterie)


1. Holiday
2. Showdown At The Border
3. Talkin' To One Of The Boys
4. Heart's Grown Cold
5. Fast Cars
6. Big Boy
7. Talkin' About Love
8. Fallen Angel
9. Ship Of Dreams
10. Turning A New Leaf



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod