Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors
- Membre : Deep Purple, Tank, Wami, Black Sabbath, Tony Martin , Zed Yago, Gillan/glover, Impellitteri, Warlock, Quiet Riot, Riot, Aerosmith, Ez Livin', Empire, Trans-siberian Orchestra, Dio, Blackmore's Night, Ozzy Osbourne , Heaven & Hell, Dokken, Ted Nugent , Alice Cooper, Blue Öyster Cult, Plasmatics, Cornerstone, Doro
- Style + Membre : Pink Cream 69, A. Kajiyama & J. L. Turner, Brazen Abbot, Yngwie Malmsteen , Doogie White & La Paz, Msg, Axel Rudi Pell , Ian Gillan Band, Alcatrazz, Joe Lynn Turner , Uriah Heep, Gary Moore , Hear 'n Aid

RAINBOW - Live In Munich 1977 (2006)
Par JEFF KANJI le 30 Septembre 2017          Consultée 812 fois

C'est vraiment le bordel les seventies, surtout avec un caractériel comme le guitariste en noir le plus célèbre de la décennie. Le Rising Tour, non content d'être un succès, marque aussi le licenciement sans ménagement de Jimmy Bain et de Tony Carey. La puissance de feu de RAINBOW ne repose plus que sur deux pivots à l'équilibre incertain : Cozy Powell et Ritchie Blackmore. Mais très vite, Mark Clarke, le remplaçant de Bain ne fait pas la maille malgré un niveau enviable et c'est Bob Daisley qui récupère la quatre-cordes. "On Stage" se vend très bien, Ritchie doit avancer sur le nouvel album et, dépité, rappelle Tony en tant que session-man. Au milieu des sessions, RAINBOW repart en tournée pour surfer sur le succès de "On Stage" et continuer à étendre son influence, avec les USA en pointe de mire, ce qui amènera Ritchie à revoir son approche stylistique dans les années suivantes.

Initialement prévu la veille, ce Live à la Halle olympique de Munich a dû être décalé pour cause de baston viennoise. Ritchie n'a pas supporté un gros lourd un peu zélé avec les demoiselles à la fin du concert et a trouvé une manière originale de calmer ses ardeurs en lui renversant une pinte de bière sur la tronche. Cette petite intervention à l'anglaise s'est terminée après grosse baston au poste, les autorités autrichiennes ayant moyennement goûté au comportement d'un mauvais garçon en noir. L'affaire qui aurait dû être portée devant les tribunaux en novembre a pu, grâce au jeu des avocats, être décalée, pour ne pas avoir à compromettre la tournée anglaise : il devra payer 5000 £ pour avoir pété la mâchoire de l'agent de sécu. Ainsi le show qui nous est présenté aujourd'hui aurait dû initialement se dérouler le 19 septembre 1977 a pu être décalé grâce à un gros coup de cul des Anglais car le spot était libre et que la TV allemande avait pu se libérer également ! Entre temps, Tony Carey, vexé par les brimades à répétition de Ritchie, claque la porte ! C'est comme ça que David Stone entre en scène.

Je fais pas mal d'albums live de RAINBOW ces temps-ci, mais celui-ci a une particularité, à savoir qu'il a donc été filmé, et qu'il s'agit du seul témoignage vidéo officiel intégral du line-up avec Cozy Powell et Dio. Et honnêtement je pense qu'il vaut mieux se fader ce Live avec la vidéo, surtout la deuxième partie… Mais "Live In Munich 1977" est tout de même un Live impressionnant, surtout sur le premier disque, où non seulement la puissance de feu de l'Arc-En-Ciel est optimale, avec une guitare qui rugit comme jamais, et avec un Dio encore plus impressionnant que sur "On Stage" ("Long Live Rock'N'Roll", "Man On The Silver Mountain"). Bob Daisley possède un jeu moins Heavy Metal que Jimmy Bain mais fait un boulot remarquable. Tony Carey reste pour moi indétrônable sur album… Mais surtout en Live ! Si David Stone, canadien lui aussi, montre toute l'étendue de son talent et de sa maîtrise des sonorités de claviers (remarquablement modernes pour l'époque ; il faut savoir qu'il arrivait d'un trio de Rock néoclassique avant d'intégrer RAINBOW) pendant les solos, il disparaît un peu dans le mix général, bouffé par Blackmore. C'est là que la flamboyance de Tony Carey (en particulier à l'orgue) faisait la différence.

La tournée "On Stage" proposait une setlist originale puisqu'elle est intervenue au beau milieu des sessions de "Long Live Rock'N'Roll". La pièce-titre est d'ailleurs présentée comme une nouveauté par Ronnie James Dio, particulièrement survolté lors de ce Live. À l'époque déjà, les critiques et les fans ont remarqué l'évolution de RAINBOW ; une formation Hard Rock classieuse, assez préservée de la sauvagerie PURPLE-ienne, y compris sur "Rising" qui malgré ses brûlots Heavy Metal, conservait une certaine finesse qui disparaît sur cette tournée. C'est d'autant plus paradoxal qu'à peine un an plus tard, Ritchie suivra les conseils de son management en adoucissant la formule, de façon à séduire le marché américain.

Est-ce l'ambiance munichoise ? Ritchie Blackmore avait détruit sa guitare lors de son précédent passage en 1976, mais RAINBOW sonne ici plus sauvage qu'il ne l'a jamais été, et si lors des titres compacts cela marche du tonnerre, parvenant même à rendre un "Mistreated" particulièrement Heavy, essentiel à son set, on fatigue vite lors des jams interminables de la fin de concert, en particulier "Still I'm Sad" qui ne ressemble franchement à rien, et un "Do You Close Your Eyes" tellement trituré par Blackmore qu'on a bien besoin de Ronnie pour se rappeler la structure. RAINBOW en live en 77, c'est une formation classieuse qui retrouve une sauvagerie très DEEP PURPLE Mark II, signe que Ritchie Blackmore sait parfaitement diriger et gérer l'intensité de sa musique selon son bon vouloir, ce qui n'a pas tellement changé par la suite, le "Fynil Vynil" en étant une nouvelle démonstration.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


QUEEN
Innuendo (1991)
Lourd de sous-entendus…

(+ 2 kros-express)



QUEEN
Live At Wembley Stadium [2011] (1986)
We are the champions of the world


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   POWERSYLV

 
   (2 chroniques)



- Ronnie James Dio (chant)
- Ritchie Blackmore (guitare)
- Bob Daisley (basse)
- Cozy Powell (batterie)
- David Stone (claviers)


1. Kill The King
2. Mistreated
3. Sixteenth Century Greensleeves
4. Catch The Rainbow
5. Long Live Rock 'n' Roll

1. Man On The Silver Mountain
2. Still I'm Sad
3. Do You Close Your Eyes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod