Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1975 Ritchie Blackmore's R...
1976 Rising
1977 On Stage
1978 Long Live Rock'n'roll
1979 Down To Earth
1981 Difficult To Cure
  The Best Of Rainbow
1982 Straight Between The ...
1983 Bent Out Of Shape
1986 Finyl Vinyl
1995 Stranger In Us All
2006 Live In Munich 1977
2013 Black Masquerade
2016 Monsters Of Rock : Live ...
  Memories In Rock – Live ...
2018 Waiting For A Sign
 

- Style : Astral Doors
- Membre : Deep Purple, Tank, Ez Livin', Aerosmith, Black Sabbath, Tony Martin , Zed Yago, Riot, Quiet Riot, Gillan/glover, Warlock, Impellitteri, Empire, Trans-siberian Orchestra, Cornerstone, Dio, Blackmore's Night, Ozzy Osbourne , Heaven & Hell, Plasmatics, Dokken, Ted Nugent , Alice Cooper, Blue Öyster Cult, Wami, Doro, Cain's Offering
- Style + Membre : Brazen Abbot, A. Kajiyama & J. L. Turner, Axel Rudi Pell , Alcatrazz, Joe Lynn Turner , Pink Cream 69, Yngwie Malmsteen , Doogie White & La Paz, Hear 'n Aid, Ian Gillan Band, Gary Moore , Uriah Heep, Msg

RAINBOW - Black Masquerade (2013)
Par JEFF KANJI le 29 Octobre 2013          Consultée 4693 fois

On peut dire qu’après son fracassant départ de DEEP PURPLE (définitif cette fois), Ritchie Blackmore a su rebondir, la nouvelle mouture de RAINBOW (on notera le retour de la mention « Ritchie Blackmore’s » pour désigner SON groupe) ayant accouché d’un opus fort recommandable qui voyait le groupe suivre la continuité de "Bent Out Of Shape" qui revenait vers des rivages plus Hard et moins FM, orientation qui avait coûté à l’ombrageux guitariste le départ de son emblématique vocaliste Ronnie James Dio.

La promotion de "Stranger In Us All" vit le groupe passer au célèbre Rockpalast le 9 octobre 1995 afin de présenter son nouveau rejeton, sorti à peine deux mois auparavant, sous le feu des projecteurs. L’édition officielle ne voit le jour que le 26 août 2013 et nous n’allons pas nous en plaindre, RAINBOW, à l’instar de son alter-ego DEEP PURPLE disposant d’une discographie Live sans doute encore plus étoffée que son catalogue studio. Ne disposant pour le moment que de témoignages de l’ère Dio, j’étais plus que curieux de voir ce que donnerait ce RAINBOW fronté par Doogie White.

Le talentueux vocaliste dispose d’un contact facile avec le public auquel il s’adresse avec une simplicité chaleureuse… Mais il s’approprie avec la même facilité les lignes vocales de ses prédécesseurs, en premier lieu lors de ce "Spotlight Kid" qui nous fait oublier Joe Lynn Turner. C’est également le cas sur les mythiques "Temple Of The King" ou "Long Live Rock’N’Roll" où la comparaison avec Dio, si elle est inévitable, ne tourne pas au K.O. technique comme on serait tenté de le croire. Ce qui confère d’emblée une homogénéité à ce Live de haute tenue, où chaque musicien a la place de s’exprimer, en premier lieu le claviériste Paul Morris, d’une dextérité surprenante, qui nous glisse des œillades à BEETHOVEN sur ce "Difficult To Cure" qui reprend la célèbre "Ode À La Joie" extraite de la Neuvième Symphonie. On remarquera le goût du claviériste qui en profite pour y glisser une partie du troisième mouvement de la sonate dite « Au Clair De Lune » de ce cher Ludwig Van, pas la plus technique certes mais quand même, ce qui évite de trouver le solo trop long. Chuck Burgi, qui n’avait pas pu prendre part à "Stranger In Us All", retrouve son siège derrière les fûts (il était déjà membre à l’époque de "Bent Out Of Shape") nous gratifiant d’un plus dispensable solo de batterie à l’issue d’un "Still I’m Sad" ma foi réussi. Et que dire de Sir Blackmore, sans doute à son meilleur niveau, faisant oublier l’agressivité affichée de "Come Hell Or High Water". Point de soli dégueulasses qui polluent l’espace sonore, étouffant les autres musiciens, le maestro a considérablement mûri, se montrant sous son meilleur jour.

Outre "Stranger In Us All" très représenté (7 titres sur les 9 que compte l’album), RAINBOW a le bon goût (peut-être pas pour tout le monde) de ne pas faire doublon avec le mythique "On Stage" et toute la série de concerts allemands sortis depuis en CD. Ainsi, on visite la carrière eighties du groupe au travers de la reprise de Russ Ballard "Since You Been Gone", même si on est pour moi loin de la version délivrée trois ans plus tôt par Brian MAY (avec le concours de Cozy Powell) et "Spotlight Kid" déjà citée plus haut. Ce "Black Masquerade" est l’occasion aussi de mettre en lumière "Temple Of The King", sortie en face B du single "Ariel" (sans doute le silmaril au milieu des pépites de "Stranger In Us All" et l'un des sommets de ce Live). Nous avons donc une setlist solide qui n’oublie pas les mythiques "Man On The Silver Mountain" et "Long Live Rock’N’Roll" de RAINBOW ni les plus gros succès de DEEP PURPLE (best of idéal : "Perfect Strangers", "Burn", "Smoke On The Water", manque juste "Highway Star" plus que convaincante sur l’énorme "Live At Olympia ‘96" du Pourpre Profond tourné à la même époque).

Ne vous faites pas avoir par l’effet d’annonce. En réalité, seul le riff principal de "Black Night" est joué ici, bien encouragé il est vrai par un public reprenant à gorge déployée le mythique plan de guitare en boucle. Mais cela n’est qu’un menu détail qui ne vous empêchera pas d’apprécier à sa juste valeur ce témoignage de haute tenue de l’une des formations anglaises les plus insaisissables du Hard Rock.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


MR. BIG
Defying Gravity (2017)
Lean into it too




Gary MOORE
Blues Alive (1993)
Un Live de Gary MOORE c'est l'explosion assurée


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Ritchie Blackmore (guitare)
- Greg Smith (basse)
- Paul Morris (claviers)
- Doogie White (chant)
- Chuck Burgi (batterie)
- Candice Night (chant, chœurs)


1. Introduction
2. Spotlight Kid
3. Too Late For Tears
4. Long Live Rock’n’roll/black Night
5. Hunting Humans (insatiable)
6. Wolf To The Moon/difficult To Cure
7. Keyboard Solo
8. Still I’m Sad ( The Yardbirds Cover)
9. Man On The Silver Mountain

1. Black Masquerade
2. Ariel
3. Since You’ve Been Gone
4. Perfect Strangers
5. Greensleeves
6. Hall Of The Mountain King ( E. Grieg Cover)
7. Burn
8. Smoke On The Water



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod