Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD / HEAVY  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors, Dio
- Membre : Shockmachine, Black Sabbath, Doro, Crush 40, Headhunter, Hardline, Running Wild, Stratovarius, Sons Of Apollo
- Style + Membre : Rainbow, Yngwie Malmsteen
 

 Site Officiel (275)

Axel Rudi PELL - Magic (1997)
Par MOMO HEARTBREAKER le 25 Février 2006          Consultée 5963 fois

Salut à toi, l’amateur des envolées épiques marquées du sceau de l’arc en ciel, voici que le plus fidèle disciple de Rainbow devenu maître nous revient pour notre plus grand plaisir : j’ai nommé Axel Rudi Pell, pour un album sobrement intitulé « Magic ». Ce dernier pour donner vie à son hard n’heavy mélodique et épique s’est entouré d’une véritable dream-team (cf : jugez la qualité du line up ci-dessous). De bons ingrédients suffisent-ils à rendre une potion magique ?

Premier constat, l’album est très équilibré. Il combine à merveille des boulets de canons de pur speed metal bourrés de soli néo-classique dans un style très marqué par deux grands noms de la six-cordes : Blackmore et Malmsteen. Mais là où le groupe fait fort, c’est sur les trois titres épiques qui sont des œuvres de pur génie. Bref, encore une fois Axel n’invente rien. Mais il met une telle passion et une telle application dans sa musique que cet aspect s’efface comme par enchantement pour ne laisser place qu’à la notion de plaisir. Car, c’est à nos sens qu’un tel album s’adresse.

L'album démarre d'une manière très agressive avec deux titres directs ( la doublette : Nightmare - Playing With Fire) parfaitement exécutés pour se mettre en condition en somme. Du tout bon mais pas exceptionnel... Et voilà que le bien nommé « Magic » viens faire prendre de la hauteur à l’album. Ce titre est l’archétype du middle tempo imparable... Celui-ci débute avec un riff tueur à la « Heaven and Hell » (Black Sabbath), puis après un passage atmosphérique de toute beauté, accélère pour nous emmener vers des sommets où la grâce et la fougue fusionnent en une chose unique : du très grand heavy metal. Bref, sur ce titre Gandalf devient le blanc : It’s Magic et ce pendant les 9 minutes que dure la composition !

Après nous avoir fait voyager, on est foudroyé en plein vol par un missile à tête chercheuse nommé "Turned To Stone" ! Gros carton, superbe riff, mélodie imparable, un des tous meilleurs titres speed du répertoire d’Axel, suit le plat principal sous la forme d’une majestueuse ballade couronnée d’une explosion métallique finale proprement insensée, j’ai sombrement dénommé « The Clown is Dead » et ses douze minutes au compteur. Encore un très grand titre où le jeu très fin, joué sur un tempo calme, appuyé magistralement par le chant habité de JS Soto, vous fait chavirer inévitablement. En outre, ce titre (un des favoris des fans) déjà excellent sur cette version studio prend une dimension rare en live ... (les curieux pourront se jeter sur la version contenue sur l'excellent live "Knights Live" parut en 2002 avec le tout aussi performant Johnny Gioeli au chant).

Et ce n’est pas fini, une intro bien catchy (traduction : ça pète) avec de la double grosse caisse bien virile pour un morceau dénommé "Prisoners Of The Sea" qui aurait pu être un gros hit single dans les eighties aux states. Sur ce titre on retrouve un peu la touche hard rock des morceaux speed d’ « Eternal Prisonners ». Même remarque pour "Light In The Sky" , dans un registre plus speed métal trouvant son inspiration quelque part entre un « Kill the King » (Rainbow) et les premiers Malmsteen comme par hasard…Puis arrive une petite perle pleine de sensibilité (« The Eyes Of The Lost » ) qui, à l’image d’un « Temple of King » (Rainbow), vient vous foudroyer en fin de disque comme pour vous inciter à appuyer sur la touche « Repeat » de votre lecteur. Là encore, c’est top en studio mais en live attention les frissons !

Maniant avec dextérité et feeling, tout aussi bien la magie noire que la magie blanche, notre Axel est décidément un grand sorcier qui mérite encore une fois un grand coup de chapeau (pointu bien-sûr !). Bref, vous pouvez vous ruer sur ce disque sans faille, pouvant se targuer à mon sens d’être l’un des maîtres étalons de genre en compagnie de son successeur « Ocean of Time » (mon album préféré d’Axel). Du tout bon et ce n’est pas Monsieur Potter ou le père Gandalf qui me diront le contraire !

A lire aussi en HEAVY METAL par MOMO HEARTBREAKER :


G//Z/R
Plastic Planet (1995)
Hard / heavy




Axel Rudi PELL
Black Moon Pyramid (1996)
Hard / heavy


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Axel Rudi Pell (guitars)
- Jeff Scott Soto (vocals)
- Jörg Michael (drums)
- Volker Krawczak (bass)
- Christian Wolff (keys)


1. Swamp Castle Overture (intro)
2. Nightmare
3. Playing With Fire
4. Magic
5. Turned To Stone
6. The Clown Is Dead
7. Prisoners Of The Sea
8. Light In The Sky
9. The Eyes Of The Lost



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod